Ouvrir la recherche
Actualité

Réfugiés: la Ville est prête à apporter son aide à l’Etat

Mise à jour le 19/05/2018
Pour la cinquième semaine consécutive, Anne Hidalgo s'est rendue le 27 avril dernier, au campement dit « du Millénaire » porte de La Villette. Elle souhaite appeler à nouveau l'État à assurer son rôle en mobilisant des places d’hébergement d’urgence et en accompagnant les démarches administratives de ces personnes. et précise que la Ville de Paris est prête à lui apporter son aide pour sortir par le haut de cette crise humanitaire.
Depuis deux mois, des campements se sont reconstitués aux abords de la Porte de la Villette et du Canal Saint-Martin. La situation humanitaire et sanitaire des réfugiés qui sont contraints d’y vivre suscite une émotion et une inquiétude légitime des riverains, Pour faire face à cette situation, la Ville de Paris et les associations ont déployé des maraudes d’action sociale, fait venir des médecins, installé des points d’eau et des sanisettes, organisé des distributions alimentaires et coordonné la venue régulière des services municipaux de propreté.

Paris mobilisé pour accueillir les réfugiés

Depuis le début de la crise migratoire en 2015, la Ville de Paris ne cesse de mobiliser ses services auprès des associations pour venir en aide aux réfugiés.

En septembre 2015 Anne Hidalgo a lancé un appel général à la mobilisation auquel plus de 200 associations, institutions, représentants des cultes, chercheurs, citoyens, entreprises ont répondu. S’en est suivi l’adoption par le Conseil de Paris, en octobre 2015, du plan de « Mobilisation de la communauté de Paris pour l’accueil des réfugiés » prenant 18 engagements articulés autour de nombreuses mesures concrètes, destinées à faire en sorte que Paris:
  • soit exemplaire dans son domaine de compétences: création d’un centre spécialisé pour l’accueil des femmes isolées et femmes avec enfants, recrutement de 40 jeunes en service civique pour accompagner les réfugiés, etc.;
  • participe à la mise à disposition de foncier permettant l’ouverture par l’État de nouvelles places de centres d’hébergement;
  • aide ses partenaires à conduire leurs missions: dispositifs d’apprentissage du français, distribution alimentaire, etc.;
  • encourage la mobilisation citoyenne: développement de l’engagement bénévole grâce à la plateforme dédiée jemengage.paris mise en place d’un réseau de collecte de dons, etc.;
  • assure la promotion des droits humains sur le plan international: soutien à la création d’une maison des droits humains à Paris par la Fédération internationale des droits de l’homme, renforcement de l’aide humanitaire internationale, etc.
Avec la fermeture de la Bulle à la Chapelle, la ville de Paris poursuit son action en faveur de l’accueil des réfugiés. Depuis avril 2018, deux bus solidaires circulent 5 jours sur 7, de 9h à 20h. Ils complètent les maraudes pédestres et proposent un accompagnement dans les domaines sociaux, juridiques et sanitaires.
Ce dispositif est notamment intervenu sur le campement du Millénaire (19e), où la Ville de Paris coordonne également un accès aux soins et des distributions alimentaires.
Afin de renforcer les actions en faveur des publics vulnérables, l’accueil de jour Henry IV (4e) a ouvert ses portes le 1er avril, en coordination avec l’Etat et Emmaüs Solidarité, et poursuit certaines fonctions de la «bulle».

Ce nouvel espace est un lieu d’accueil multi-ressources assurant l’information et l’orientation des personnes vers l’ensemble des acteurs, notamment vers le Centre Humanitaire Paris-Ivry pour femmes et familles, impulsé par la Ville de Paris et géré par Emmaüs Solidarité.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.