Ouvrir la recherche
Actualité

Quelles nouveautés pour cette rentrée scolaire parisienne ?

Mise à jour le 01/09/2020
Le contexte sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 n'a pas empêché la municipalité de poursuivre les aménagements, rénovations et de mettre en place de nouveaux dispositifs dans les établissements scolaires qu'elle a à sa charge. Découvrez ici les principales nouveautés pour cette rentrée 2020.
La crise sanitaire qui a fortement impacté la fin de l'année scolaire n'est pas derrière nous, et des protocoles ont été mis en place pour protéger enfants, parents et personnels des établissements en cette rentrée 2020. Mais la Ville de Paris a aussi veillé à ne pas oublier le cœur de sa mission en termes d'éducation : améliorer les conditions dans lesquelles les enfants grandissent à Paris et faciliter la vie de leurs parents.
De la crèche au collège, en passant par l'école élémentaire, travaux, rénovations et aménagements ont ainsi été menés à bien durant l'été. Plusieurs dispositifs entrent également en vigueur en cette rentrée 2020 à destination des lycées et des jeunes étudiants parisiens.

L'accueil de la petite enfance optimisé

131 établissements d’accueil de la petite enfance ont bénéficié de travaux au cours de l’été pour plus de 9 millions d’euros.
Par ailleurs, avec la création de 5 000 places de crèche entre 2014 et 2020, plus de 500 nouvelles places seront disponibles entre septembre et octobre au sein de 13 établissements neufs ou restructurés financés par la Ville de Paris et la Caisse d'allocations familiales.
Si Paris est le premier département de France avec 6 enfants sur 10 accueillis dans une crèche financée par la Ville de Paris, de nouvelles Maisons d’assistants maternels seront également créées cette année. La prochaine ouvrira dans le 18e arrondissement.

Des crèches plus saines et plus écolos

85 % d'alimentation bio

Dans les crèches, les repas sont préparés avec 85 % d’aliments bio. Une nouveauté : à compter de septembre, les petits pots qui peuvent être occasionnellement utilisés seront désormais 100 % biologiques.

La stratégie « Zéro perturbateur endocrinien »

La stratégie zéro perturbateur endocrinien se déploie dans le champ de la petite enfance et permet un accueil de qualité renforcé pour les petits Parisiens. De nouveaux textiles (cotons bio) seront utilisés pour les articles en contact direct avec la peau des enfants dans les crèches afin de lutter contre les perturbateurs endocriniens. Le renouvellement de la vaisselle utilisée dans les crèches est en cours, afin de supprimer l’usage du plastique.

Haro sur les jouets en plastique

À compter du mois d’octobre, la moitié des nouveaux seront des jouets en bois, tissu ou carton, plus respectueux de l’environnement, dans les crèches parisiennes, et ce pourcentage des nouveaux achats sera porté à 75 % à partir de 2021.
L'accueil des enfants porteurs de handicap
Dans les établissements d’accueil de la petite enfance de la Ville de Paris, 3,1 % des enfants accueillis sont en situation de handicap. Cette proportion est même de 12,9 % dans les jardins d’enfants pédagogiques. Onze établissements associatifs accueillent entre 20 et 30 % d’enfants en situation de handicap.

Des écoles et collèges rénovés

563 écoles ont bénéficié de travaux de rénovation cet été. Cet investissement de 53 millions d’euros par la Ville de Paris permet d’améliorer les conditions d’accueil des enfants et de travail des agents. Ces travaux peuvent concerner l’agrandissement du réfectoire pour améliorer le temps du midi des enfants (comme dans le collège Daudet dans le 14e arrondissement), la rénovation de salles de classes, de l’achat de nouveaux matériels pédagogiques, des travaux d’amélioration de la performance énergétique dans la crèche Huchard (18e) et le collège Jules Verne (12e).
La rénovation des sanitaires est une demande forte des enfants et de leurs parents : c’est pourquoi, pour cette rentrée, une cinquantaine d’écoles ont fait l’objet de travaux dédiés. Par exemple, dans les écoles du 19e arrondissement, avec de nouvelles créations dans les écoles Tandou et Romainville, ou encore dans le 13e arrondissement à l’école Jeanne-d’Arc.
Le chemin maison-école est aussi rendu plus sûr avec 57 nouvelles « rues aux écoles » abritant des voies transformées en zone apaisée ou fermées à la circulation à compter du 1er septembre : 28 rues seront fermées à la circulation et 29 nouvelles rues seront transformées en zone apaisée. Ces 57 nouvelles réalisations s'ajoutent aux 65 rues aux écoles crées sous la précédente mandature.
Pour renforcer l’accueil des enfants en situation de handicap, 40 opérations d’accessibilité ont également été réalisés dans les écoles et les collèges, notamment la pose d’ascenseurs à l’école de l’Arbre-Sec dans le 1er arrondissement.

« Ville du quart d'heure », la ville en bas de chez soi

La ville du quart d’heure, c’est la ville des proximités où l’on trouve tout ce dont on a besoin à moins de 15 minutes de chez soi. C’est la condition de la transformation écologique de la ville. Dans ce cadre, les crèches, les écoles et les collèges sont au cœur de ces nouveaux quartiers avec un projet ambitieux pour les enfants parisiens et leurs familles : accéder à un mode d’accueil de qualité dans son quartier (crèches, ou accueil par un ou un·e assistant·e maternel·le), se rendre dans sa crèche, son école ou collège de secteur en toute sécurité, être accueillis au sein de bâtiments écologiquement exemplaires, et découvrir des savoirs nouveaux et précieux pour préparer les enfants au monde de demain.
Des cours d'école transformées en « oasis »
L'objectif est de créer des espaces rafraîchis, plus agréables à vivre au quotidien et mieux partagés par tous. 14 nouvelles cours de récréation ouvrent leurs portes en septembre, en complément des 31 déjà existantes. Dès cette année, une cour par arrondissement sera ouverte aux habitants et aux associations durant le week-end. Cet effort de transformation des cours oasis se poursuivra tout au long de la mandature avec la création de véritables jardins au sein des cours de récréation.
Lire notre article «14 nouvelles cours oasis pour les enfants et les familles »

Aides aux jeunes et aux étudiants

Parce que les jeunes et les étudiants ont également été fortement impactés par la fermeture de leurs établissements, la Ville a prévu un plan de soutien afin de leur permettre de mieux vivre et de continuer à pouvoir étudier dans Paris.
  • L’AILE, une aide massivement renforcée et repensée, de 500 à 1 000 €, sera allouée aux étudiants boursiers logés dans le parc locatif privé pour aider à leur installation ;
  • Plus de 45 000 masques en tissu réutilisables ont été distribués au CROUS, à la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) et à la Maison des initiatives étudiantes (MIE) ;
  • Dès la rentrée, un numéro unique de la Ville de Paris, le 3975, est mis à la disposition des étudiants qui pourront bénéficier d’une permanence téléphonique pour répondre à toutes leurs interrogations ;
  • Un nouveau site internet, vie-etudiante.paris, a été créé pour donner toutes les informations qui concernent les étudiants : se loger, se nourrir, se soigner, se divertir ou encore s’engager ;
  • L’accès aux aides alimentaires d’urgence est simplifié : après une simple inscription en ligne, les étudiants pourront se rendre dans des épiceries solidaires et trouver des produits alimentaires et de première nécessité ;
  • Distribution de protections périodiques réutilisables pour les étudiantes et les collégiennes. Par ailleurs, l’installation de distributeurs de protections hygiéniques dans 5 collèges du 10e arrondissement sera poursuivie et progressivement étendue en 2021 à d’autres arrondissements parisiens, notamment ceux présentant les indicateurs socio-économiques les plus défavorables ;
  • Recrutement de 600 apprentis, un chiffre en augmentation par rapport à 2019 afin de soutenir ce mode de recrutement dans la période ;
  • La Ville de Paris permet chaque année à 400 jeunes de réaliser une mission de service civique aux côtés de ses agents et au contact des Parisiennes et des Parisiens. À la rentrée 2020, ce sont ainsi 20 missions différentes qui sont proposées pour près de 150 postes à pourvoir dans les domaines de la solidarité, de l’environnement et de la santé, de l’éducation pour tous et de la citoyenneté ;
  • Prolongé jusqu’au 15 novembre, le Pass Jeunes de la Ville de Paris permet aux jeunes de 15 à 25 ans de bénéficier de bons plans de sorties culturelles, sportives ou de loisirs gratuitement ou à tarifs réduits. Le Pass Jeunes se commande gratuitement ici : passjeunes.paris.fr ;
  • Le dispositif Paris Jeunes Vacances, qui consiste en l’attribution sur dossier d’une aide financière pour permettre aux jeunes de 16 à 30 ans de réaliser un projet de vacances autonome – sans encadrement parental, professionnel ou bénévole – est renforcé : l’aide financière est doublée, passant de 100 à 200€ par projet de vacances autonomes ;
  • Le dispositif Quartiers Libres, qui encourage au quotidien les initiatives à caractère solidaire des jeunes parisiens de 16 à 30 ans est renforcé. L’aide financière pour la constitution d’un projet porteur de lien social (une animation, un spectacle, un débat, un projet sportif, etc.) est doublée, passant de 500 à 1 000€. L’aide financière complémentaire pour la constitution d’une association ou junior association (hors cursus universitaire) reste inchangée à 500 € ;
  • Le 3 septembre 2019, la Ville de Paris a créé un dispositif de remboursement, intégral ou partiel selon les cas, de la carte de transport des jeunes Parisiennes et Parisiens. Cette mesure a rencontré un grand succès, avec près de 75 000 demandes de remboursements pour l’année 2019-2020. La collectivité parisienne poursuit et amplifie ces mesures dès la rentrée 2020 en compensant de manière totalement intégrale les abonnements des jeunes de moins de 18 ans.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.