Ouvrir la recherche
Actualité

Retour sur la troisième édition de la Nuit de la Solidarité

Mise à jour le 24/11/2020
Près de 2000 Parisiennes et Parisiens ont participé à la troisième Nuit de la Solidarité organisée le 30 janvier 2020 pour aller à la rencontre des personnes sans-abri.

Publication des résultats de la Nuit de la Solidarité 2020

3è édition de la Nuit de la Solidarité : les résultats sont disponibles

3 601 personnes en situation de rue à Paris dans la nuit du 30 au 31 janvier 2020
En 2020, pour la troisième année consécutive, un décompte des personnes en situation de rue a été mené par la Ville de Paris grâce à la mobilisation de Parisien.ne.s bénévoles et de nombreux partenaires institutionnels et associatifs.
Dans la nuit du 30 au 31 janvier 2020, ce sont près de 1 900 professionnels et bénévoles qui ont parcouru l’ensemble des rues et espaces publics de la capitale pour aller à la rencontre des personnes sans solution d’hébergement et améliorer la connaissance sur leur situation de rue.
Le rapport présentant les résultats détaillés de cette opération est désormais disponible. Il est disponible sur le site de l’Atelier parisien d’urbanisme, en charge du traitement et de l’analyse des données recueillies.
Il met en lumière la présence de 3 601 personnes en situation de rue, alors que 24 900 personnes étaient au même moment hébergées dans un contexte de plan hiver activé.
Les résultats détaillés de l’édition 2020 de la Nuit de la Solidarité
Des chiffres stables et des situations de rue éclairées par des analyses d’experts
La comparaison des résultats de la Nuit de la Solidarité 2020 à ceux des années précédentes révèle une grande constance du nombre de personnes en situation de rue, bien que leur répartition sur le territoire parisien et ses différents arrondissements ait évolué. Au-delà du décompte, les données montrent également une forte stabilité dans les profils des personnes rencontrées (répartition par âge, sexe, détails sur leur situation de rue, accès aux droits, ressources…).
Plus globalement, ce premier cycle de trois Nuits de la Solidarité a permis de fiabiliser une démarche de décompte de rue qui était encore inédite en France en 2018. Le comité scientifique encadrant la démarche a été renforcé. Représentant différents types d’expertises (monde de la recherche mais aussi institutions luttant contre la grande exclusion, collectivités territoriales et observatoires locaux), ses membres ont contribué au rapport en tirant les enseignements des chiffres de la Nuit de la Solidarité 2020 et en les mettant en perspectives par rapport à leurs propres champs de connaissances.
Des éclairages sur certains profils de personnes sans-abri complètent également ce troisième rapport. Des interviews de professionnels accompagnant les personnes sans abri trouvant refuge dans le Bois de Vincennes, dans les campements de migrants ou de familles, ainsi que les usagers de drogues, mettent en relief les données statistiques issues du décompte du 30 janvier.
En 2021, De nouvelles perspectives pour la Nuit de la Solidarité, sous réserve du contexte sanitaire
En 2021, le cadre de la Nuit de la Solidarité évoluera, sous réserve du contexte sanitaire, pour permettre d’aborder de nouveaux enjeux des situations de rue. Le comité scientifique a formulé la proposition de réaliser un décompte des situations de rue à une autre saison que l’hiver. Suivant ces recommandations, la réalisation d’une opération au printemps ou à l’été paraît particulièrement intéressante dans l’optique de dénombrer et d’analyser le profil des personnes en situation de rue en dehors de la période hivernale, et de participer à transformer les représentations communes sur les personnes contraintes de dormir à la rue.
La prochaine Nuit de la Solidarité devra également concourir à évaluer l’impact de la crise sanitaire sur la précarité et les situations de rue à Paris. Une articulation de la démarche avec le recensement des personnes sans-abri pilotée par l’INSEE est également travaillée.
Attention, en raison de la crise sanitaire et des contraintes qu’elle engendre, la programmation de la prochaine Nuit de la Solidarité et ses modalités de réalisation sont en cours de définition.
Pour rester informés de l’actualité de la Nuit de la Solidarité, abonnez-vous à la newsletter de la Fabrique de la Solidarité via ce formulaire.
Les outils méthodologiques de la Nuit de la Solidarité, nécessaires au bon déroulé de l’opération (version janvier 2020), sont accessibles à tous ci-après.

Qu’est-ce que la Nuit de la Solidarité ?

La Nuit de la Solidarité est une opération de décompte de nuit des personnes en situation de rue. Elle est organisée chaque année avec l’aide de plus de 400 professionnel.le.s du social et de 1500 Parisien.ne.s bénévoles.
Par groupe de 4 ou 5, les bénévoles, encadrés d'un responsable d'équipe et dotés d’un questionnaire anonyme, sillonneront les rues de la capitale, pour parler, échanger et décompter les personnes en situation de rue.
La Nuit de la Solidarité consiste à décompter, une nuit donnée et de façon la plus exhaustive possible, le nombre de personnes en situation de rue (c’est-à-dire n’ayant pas d’endroit où dormir ou dormant dans un endroit impropre au sommeil, tel qu’une voiture, un hall d’immeuble, etc.). Il est proposé à chaque personne rencontrée, anonymement et sur la base du volontariat, de répondre à un questionnaire, qui permet de mieux connaître les besoins.
Cette opération n’est pas une intervention sociale mais un outil qui a pour finalité de mieux connaître les personnes en situation de rue pour améliorer les réponses qui leur sont proposées. Il ne s’agit donc pas d’apporter des solutions le soir de l’opération, même si les situations d’urgence pourront être signalées à cette occasion.
Cette opération de décompte est réalisée grâce à la mobilisation des directions de la Ville de Paris et de nombreuses associations de lutte contre l’exclusion.
De nombreuses villes pratiquent déjà cette démarche, comme New York, Bruxelles, Athènes, Sydney…. Plusieurs autres villes françaises organisent aujourd’hui des décomptes similaires : Metz, Rennes, Grenoble, Montpellier, Toulouse et Lyon.

Retour sur la Nuit de la Solidarité 202O

Près de 2000 bénévoles ont participé à l'opération de décompte de la Nuit de la Solidarité en allant à la rencontre des personnes sans-abri.

Paroles de bénévoles en vidéo

Retrouvez la parole des bénévoles ayant participé à l'opération
Ce contenu est hébergé par dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Ce contenu est hébergé par dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Ce contenu est hébergé par dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Le programme d’activités solidaires, coordonné par la Fabrique de la Solidarité, ont proposé près de 30 lieux de mobilisation !

L’organisation de la Nuit de la Solidarité en 2020

Le jeudi 30 janvier 2020, à partir de 19h, les responsables d’équipe et les bénévoles se sont retrouvés au QG de l’arrondissement dans lequel ils étaient inscrits, dont l’adresse leur avait été communiquée dans le courriel de confirmation de l’inscription.
Avant de partir sur le terrain, une formation fut dispensée à l’ensemble des participants afin de mieux comprendre les enjeux et les objectifs de l’opération, de partager les grands éléments de méthodologie (passation des questionnaires, respect de la cartographie…) et de répondre à toutes les questions. En amont de l’opération, les responsables d’équipe avaient suivi une formation spécifique sur la méthodologie du décompte.
Un kit avec l’ensemble du matériel et des documents nécessaires au bon déroulé de l’opération avait été distribué à l’ensemble des participants.

Les résultats des opérations 2018 et 2019

Foire aux questions

La Nuit de la Solidarité

Pourquoi organiser un décompte de nuit ?

Une opération de décompte de nuit a pour objectif de mieux connaître les profils de ces personnes ainsi que leurs besoins. Cette opération n’est pas une intervention sociale, mais un outil qui a pour finalité d’améliorer les réponses proposées. De nombreuses villes pratiquent déjà cette démarche, comme New York, Bruxelles, Athènes, Sydney… Plusieurs autres villes françaises organisent également des décomptes similaires : Metz, Rennes, Grenoble, Montpellier, Toulouse et Lyon.

Comment se déroule l'opération ?

L’opération suppose la mobilisation d’équipes constituées de professionnel·le·s et de Parisien·ne·s bénévoles. Le décompte anonyme sera précédé d’une formation collective de l’ensemble des participant·e·s.
Après avoir suivi une formation sur la méthodologie du décompte, toutes les équipes partiront, rue par rue, à la rencontre des personnes en situation de grande exclusion pour leur proposer de répondre à un questionnaire anonyme.
Il ne s’agit donc pas d’apporter des solutions le soir-même de l’opération, même si les situations d’urgence pourront être signalées à cette occasion.
Chaque personne rencontrée est libre de répondre ou non aux questions posées, et son anonymat est garanti. Ces travaux respecteront strictement l’anonymat des personnes interrogées et ne rendront pas possible une localisation individuelle. Ils respectent le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Un temps d’échange avec les autres participants sera proposé après le décompte pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent d’échanger sur leur expérience. De plus, des psychologues seront joignables au retour des équipes.
À noter : En cas de conditions climatiques très difficiles (par exemple grand froid), les organisateurs se réservent le droit d’annuler l’événement pour se concentrer sur l’urgence sociale.

Participer à l’opération

Qui peut s’inscrire ?

Tout·e citoyen·ne de plus de 18 ans le jour de l’opération. Les inscriptions sont ouvertes à tou·te·s, Parisien·ne·s ou habitant·e·s d’Île-de-France.

Comment puis-je m’inscrire ?

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en tant que responsable d'équipe ou bénévole en cliquant ici.

Comment créer un compte parisien ?

Pour créer un compte, il suffit de renseigner une adresse email et un mot de passe en suivant les étapes. Notez bien, il n'est pas nécessaire d'habiter Paris pour créer un compte parisien !

Suis-je assuré·e ?

Au cours de cette opération, organisée sous la responsabilité de la Ville de Paris, vous serez considéré·e comme un·e « collaborateur·rice occasionnel·le du service public ». À ce titre, vous serez assuré·e par la Ville de Paris pour tout incident qui interviendrait durant l’opération et dans le cadre de la mission que vous remplirez. Vous restez seul·e responsable pénalement de vos actes.

Et si j’ai un empêchement ?

En cas d’empêchement, merci de nous prévenir à l'adresse : ahvg-fbyvqnevgr@cnevf.se[nuit-solidarite puis paris.fr après le signe @]

Afin d’assurer le bon déroulé de l’opération, nous vous serions reconnaissant·e·s de ne pas annuler la veille ou le jour-même.

Puis-je venir accompagné·e ?

Seules les personnes majeures inscrites via le formulaire en ligne peuvent participer à l’opération.

Puis-je choisir mon équipe ?

Dès validation de votre inscription, vous êtes automatiquement affecté·e à une équipe. Nous ne sommes donc pas en mesure d’assurer que vous serez dans la même équipe qu’un·e autre participant·e.

Puis-je venir avec mon enfant ?

Si vous souhaitez venir accompagné·e d’un enfant mineur, il/elle sera placé·e sous votre responsabilité. Afin de limiter la taille des équipes, un seul enfant pourra accompagner un·e participant·e.
Pour rappel, toutes les personnes majeures souhaitant participer à l’opération doivent s’inscrire au préalable.

Mon inscription en tant que responsable d’équipe

Qui peut s’inscrire en tant que responsable d’équipe ?

L’inscription en tant que responsable d’équipe est ouverte aux professionnel·le·s du social (association ou institution), aux membres d’une association de lutte contre l’exclusion, aux maraudeurs expérimentés ou aux bénévoles de la première Nuit de la Solidarité. Il n’est donc pas nécessaire de travailler dans le secteur social pour s’inscrire comme responsable d’équipe.

Quelles sont les responsabilités de la/du responsable d’équipe ?

Chaque responsable d’équipe se verra remettre un guide méthodologique.
La/le responsable d’équipe est garant·e du bon déroulement de l’opération et veille au respect des consignes par son équipe, composée de quatre bénévoles au maximum.
Il réalise, avec les bénévoles, les entretiens avec les personnes en situation de rue. En cas de besoin, il/elle sollicite le QG d’arrondissement ou le QG central, selon les situations.
C’est à la/au responsable d’équipe qu’est remis l’ensemble des documents nécessaires au bon déroulement de l’opération (fiche de composition des équipes, fonds de cartes, questionnaires…).
Une fois la zone entièrement parcourue, la/le responsable d’équipe s’engage à revenir au QG d’arrondissement afin de remettre les questionnaires complétés à l’équipe référente.

Une formation est-elle proposée avant l’opération ?

Des sessions de formation sont prévues pour les responsables d’équipe, en amont de l’opération. Un guide de la/du responsable d’équipe lui sera remis lors de cette formation. Le courriel d’information envoyé à tou·te·s les responsables d’équipe après leur inscription comporte toutes les informations utiles sur ces formations. De plus, le jour de l’opération, l’ensemble des participant·e·s (responsables d’équipe et bénévoles) est formé à la méthodologie spécifique du décompte.

Que se passe-t-il le soir de l’opération ?

Après la formation collective, chaque équipe, composée de 2 à 5 personnes au maximum, parcourt le secteur qui lui a été attribué. Chaque équipe ira, rue par rue, à la rencontre des personnes sans-abri pour, si elles l’acceptent, leur proposer de répondre à un questionnaire.
Une fois le secteur entièrement couvert, le responsable d’équipe retourne au QG d’arrondissement pour remettre les questionnaires à l’équipe référente. C’est aussi l’occasion d’un retour d’expérience « à chaud ».

Mon inscription en tant que bénévole

Qui peut s’inscrire en tant que bénévole ?

Tout·e citoyen·ne de plus de 18 ans le jour de l’opération. Les inscriptions sont ouvertes à tou·te·s Parisien·ne·s ou habitant·e·s d’Île-de-France.

Quel est le rôle du bénévole ?

La/le bénévole, placé sous la responsabilité du responsable d’équipe, fait partie d’une équipe de cinq personnes maximum. Son rôle est d’appuyer le responsable d’équipe dans les entretiens avec les personnes en situation de rue, la passation des questionnaires dans le respect des règles méthodologiques et le suivi de la cartographie et de l’itinéraire.

Une formation est-elle proposée avant l’opération ?

L’opération est précédée d’une formation collective et obligatoire, dispensée à l’ensemble des participant·e·s sur la méthodologie du décompte et les bons réflexes à avoir. C’est la raison pour laquelle il vous est demandé d’arriver impérativement à 19h30 dans les QG d’arrondissement, le 30 janvier prochain.
Un guide méthodologique est distribué aux participant·e·s.
Ce temps de formation est essentiel car il est l’occasion d’échanger avec les professionnel·le·s présent·e·s, d’identifier les membres de votre équipe et de poser toutes vos questions.

Que se passe-t-il le jour J ?

Après la formation collective, chaque équipe, composée de 2 personnes au minimum et de 5 personnes au maximum, parcourt le secteur qui lui a été attribué. Chaque équipe ira, rue par rue, à la rencontre des personnes sans-abri pour, si elles l’acceptent, leur proposer de répondre à un questionnaire.
Une fois la zone entièrement parcourue, les bénévoles peuvent, si elles/ils le souhaitent, accompagner le responsable d’équipe au QG d’arrondissement. Un temps d’échange avec les autres participant·e·s y sera proposé. Si nécessaire, des psychologues seront joignables au retour des équipes.

Mon arrondissement est complet : que faire ?

Si l’arrondissement de votre choix est complet, il apparaîtra en grisé. Dans ce cas, nous vous remercions de choisir un autre arrondissement.
Si vous n’avez pas pu vous inscrire en tant que bénévole, vous pouvez vous mobiliser sous une autre forme, en allant à la rencontre des équipes et personnes accompagnées dans les structures d’accueil et d’hébergement de votre quartier. Le programme d’activités solidaires, coordonné par la Fabrique de la Solidarité, vous propose plus de 30 lieux de mobilisation !
Cliquez ici pour en savoir plus !

Le matériel nécessaire

Quel matériel sera fourni ?

• Outils méthodologiques : questionnaire, cartes du secteur, fiches pratiques et guide de conversation pour accompagner la passation du questionnaire…
• Chasuble de sécurité, lampe torche, clipboard…
• Une collation est distribuée à tou·te·s les participant·e·s

Que dois-je apporter pour le décompte?

• Des vêtements chauds et appropriés pour une marche de nuit de 2 à 3h
• Un parapluie et/ou un k-way
• Un sac à dos
• Pensez à charger votre portable

Ce qu’il faut éviter d’apporter

• N’emportez pas trop d’argent liquide ou d’objets de valeur
• N’amenez pas avec vous d’autres personnes non inscrites
• N’apportez pas d'appareil photo.

Après l’opération

Comment les résultats sont-ils exploités ?

La collecte des informations est réalisée sous la responsabilité de la Ville de Paris. Les résultats seront ensuite exploités par l’Atelier Parisien d'Urbanisme, en lien avec un le comité scientifique. Ces travaux respecteront strictement l’anonymat des personnes interrogées et ne rendront pas possible une localisation individuelle. Un rapport complet des résultats sera publié à l’issue de l’opération.

Après la Nuit de la Solidarité, pour aller plus loin :

Rendez-vous sur la page de la Fabrique de la Solidarité, lieu-ressource et de mobilisation citoyenne sur la thématique de la lutte contre l’exclusion.

Plus d’information ?

Vous avez d’autres questions ? Vous pouvez nous contacter via l’adresse ahvg-fbyvqnevgr@cnevf.se[nuit-solidarite puis paris.fr après le signe @].

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.