Ouvrir la recherche
Entretien

Ehpad et confinement : « Nous sommes mieux armés pour faire face »

Mise à jour le 06/11/2020
Trois questions à Hélène Marsa, cheffe du service des Ehpad à la sous-direction des services aux personnes âgées du Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP).
Visites, accompagnement du personnel, renforcement des équipes : les 15 Ehpad gérés par le le centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP) s'adaptent pour le bien-être des 2 100 résident·e·s et 1 700 agent·e·s à leur service.

Comment se sont organisés les Ehpad depuis le déconfinement ?

A la suite du déconfinement en juin, de nombreux retours d'expérience ont été organisés dans nos établissements. Nous avons ainsi pu distinguer collectivement ce qui avait fonctionné et ce qui était à revoir. Cela nous a notamment permis d'affiner certaines organisations de travail.
Dès septembre, nous avions mis en place une organisation adaptée pour pouvoir faire face à de nouvelles tensions. Nous avons ainsi renforcé nos équipes d'animation et de soin et créé des supports d'informations dédiés aux familles. Cette adaptation nous a permis de poursuivre les visites des familles et de proposer des animations en petits groupes aux résident·e·s.

Cette fois-ci, les visites sont autorisées dans les Ehpad, ce qui va améliorer considérablement le bien-être de nos résident·e·s.

Hélène Marsa
cheffe du service des Ehpad à la sous-direction des services aux personnes âgées du CASVP

Dans quelles mesures ce confinement diffère du premier ?

Nous sommes mieux armés pour faire face, grâce au retour d'expérience et à l'évolution de notre organisation, mais aussi parce qu'on connaît mieux le virus, comment l'endiguer et mieux prévenir sa transmission au sein de nos établissements.
Cette fois-ci, les visites sont autorisées dans les Ehpad, ce qui va améliorer considérablement le bien-être de nos résident·e·s dont les sorties ne sont plus autorisées par l'Agence régionale de santé (ARS) depuis le mois dernier.

Comment sont accompagné·e·s les agent·e·s des Ehpad ?

Depuis cet été, les effectifs ont été renforcés ce qui a permis de soulager l'ensemble des personnels de nos établissements. Une attention particulière a également été portée au recueil de la parole des agent·e·s face à la crise, via des groupes de parole ou des accompagnements individuels en lien avec des psychologues, mais également des sophrologues et des éducateurs physiques adaptés.

Les agent·e·s sont régulièrement testé·e·s lors de campagnes préventives mais également lors d'un retour de congé ou dès qu'un cas positif est détecté.

Hélène Marsa
CHEFFE DU SERVICE DES EHPAD À LA SOUS-DIRECTION DES SERVICES AUX PERSONNES ÂGÉES DU CASVP
En matière de protection des résident·e·s et des agent·e·s, nous suivons scrupuleusement les recommandations de l'Agence régionale de santé : port du masque et respect des mesures barrières par les visiteurs et le personnel, visites dans les locaux du rez-de-chaussée en priorité sans circulation dans les unités, etc.
Les équipements de protections individuelles sont distribués à l'ensemble des agents (masques, blouses, gants…). Grâce à une gestion centralisée efficace au niveau du CASVP et de son service achat, nous avons en permanence quatre mois de stock. Les agent·e·s sont régulièrement testé·e·s, que ce soit lors de campagnes préventives, comme cela a eu lieu début septembre dans tous nos établissements mais également lors d'un retour de congé ou dès qu'un cas positif est détecté. Les résident·e·s sont également régulièrement testé·e·s à leur retour d'une hospitalisation, par exemple, ou dès lors qu'un cas positif est avéré.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations