Ouvrir la recherche
Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 06/01/2022, il est possible que son contenu soit obsolète.
Actualité

Dans les coulisses du Nouvel An chinois

Mise à jour le 06/01/2022
Cette année le Nouvel An chinois célèbre le tigre. Il y a quelques années, nous avons essayé d'en savoir un peu plus sur les coulisses de cet événement, devenu une véritable institution parisienne, et rencontré François Leganne, secrétaire chargé du protocole cérémonial de l'association ARFOI (Association des Résidents en France d’Origine Indochinoise)
Le grand défilé du Nouvel An chinois dans le 13e arrondissement, créé en 1986, est devenu l’événement incontournable dans la capitale. Il attire chaque année plus de 200 000 spectateurs, non seulement les habitants de Paris, mais aussi de toute la France et de l’étranger.

Ce contenu est hébergé par www.dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Nous nous rendons au cœur du 13e arrondissement pour rencontrer les membres de l’association ARFOI. Direction la dalle des Olympiades bordée de tours, puis la rue du Disque, siège de l'association. Mais là problème, impossible de trouver l'endroit. Une riveraine finit par nous indiquer ce qui ressemble à une entrée de parking en sous-sol. On envoie la photo à notre rédac chef qui tel Passe-Partout dans Fort Boyard, quand la clepsydre se vide, nous crie "sort!", de peur que l'on reste emprisonnés. Mais rédacteurs de l’extrême, n'écoutant que notre courage, nous nous enfonçons dans les entrailles de la capitale, pas très rassurés quand même car ça ressemblait à ça:
association ARFOI nouvel an chinois
association ARFOI nouvel an chinois
Clémentine Michaud

À la recherche du temple perdu

Les piétons passent sans faire attention, comme nous l'aurions probablement fait, devant cette grande entrée de parking sous la dalle des Olympiades. Un indice aurait dû nous mettre la puce à l'oreille, si nous avions été plus attentifs, l'inscription "rue du Disque". Et pourtant cette rue et ce parking souterrain, où l'on croise autant de voitures que de piétons, abrite au numéro 37 une véritable pépite si l'on persévère: l'ARFOI.



Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Clémentine Michaud
Quelques camions déchargent des marchandises, ici et là des lits sont installés, nous marchons un bon quart d'heure. Une porte qui semble condamnée indique le numéro du rendez-vous. On frappe mais personne ne se manifeste. Nous appelons l’association mais nous sommes coupés, le réseau est trop médiocre. Au loin, sous des lampions suspendus, nous apercevons un monsieur avec un téléphone. Malgré nos signaux désespérés il ne nous voit pas… qu'à cela ne tienne, nous partons à sa rencontre, nous ne sommes plus à 200 mètres près. C'est non seulement notre interlocuteur, Daniel Tran, responsable du bureau de l'ARFOI, mais il se trouve dans l'encadrement d'un temple souterrain, tout à fait insolite en de tels lieux!
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Clémentine Michaud
L'ARFOI se situe effectivement dans un véritable temple bouddhiste. Une multitude de photographies du Nouvel An chinois habille les murs et la déco vaut vraiment le détour. On peut brûler un bâtonnet d’encens, faire une offrande, se recentrer dans le calme… ce n'est pas l'envie qui manque, mais nous avons une mission à accomplir!

Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Clémentine mIchaud

L'association ARFOI

À l'étage du dessus, nous retrouvons Daniel Tran dans le local administratif de l'association. Un vieux monsieur regarde des émissions chinoises à la télé avec des idéogrammes, deux dames s'occupent de trier des costumes qui, au vu de leur nombre important, arrivent de Chine pour l’organisation des défilés. On nous fait comprendre que le secrétaire chargé du protocole cérémonial de l'association, François Leganne, va arriver mais il se fait visiblement quelque peu attendre. Une jeune femme ouvre la porte d'entrée par deux fois: "c'est ici le temple?", puis s'engouffre au sous-sol. Daniel confirme que tous les visiteurs sont les bienvenus, dans le respect de ce lieu sacré et des quelques personnes qui prient et méditent.
Association ARFOI nouvel an chinois
Association ARFOI nouvel an chinois
Clémentine Michaud
François Leganne arrive enfin et nous en dit un peu plus: "L'association a été créée en 1982 sous l'impulsion de commerçants et s'est développée grâce au bouche à oreille." Elle favorise l'entraide sous toutes ses formes entre les résidents en France d'origine chinoise. Elle aide ses adhérents à s'intégrer grâce à des cours de français, de chinois, des voyages organisés, du sport, des loisirs, de la musique traditionnelle, des sorties culturelles. "Nous apportons aussi une aide matérielle, telle que la recherche d'emplois et de logements, des aides et visites aux malades, aux personnes âgées, aux familles dans le besoin, des consultations juridiques gratuites et l'assistance pour toute formalité administrative." François précise en souriant: "Tout est gratuit et la porte est toujours ouverte." Et last but not least, l'association organise le défilé du Nouvel An chinois.

Le défilé du Nouvel An chinois

L'ARFOI est investi dans le défilé depuis le début des années 80, et gère la logistique: quelle association passe en premier, qui ferme la marche… "Le défilé regroupe différentes communautés: des Laotiens, Vietnamiens, Cambodgiens, Chinois, Taïwanais, Cantonnais…, 17 associations participent. Le défilé fait habituellement une boucle, départ avenue d’Ivry, puis avenue de Choisy, boulevard Masséna et retour avenue d’Ivry." On demande si l'on peut voir des dragons ou des lions, mais François nous apprend qu'ils arrivent directement de Chine et sont assemblés sur place, "nous n'avons pas le savoir-faire".

Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Clémentine Michaud
Au programme? Danses du dragon, danses des lions, défilés costumés, danses traditionnelles et danses folkloriques chinoises. Les gens viennent en famille, ils regardent le défilé, en profitent pour découvrir le quartier, manger dans un restaurant." On leur demande, à eux qui sont dans les "coulisses", s'ils profitent du défilé: "Nous sommes toute la journée à droite et à gauche, on est beaucoup sollicités." concède François. Daniel ajoute dans un éclat de rire: "On est les souffre-douleurs, tout ce qui ne va pas, c'est nous, on est en première ligne, s'il y a un incendie, c'est nous!"

Parallèlement au défilé, la Mairie du 13e propose un programme culturel, faisant la part belle aux multiples cultures qui font la richesse et la diversité de cet arrondissement.

Une entrevue pleine de surprises

Au départ sur la réserve, François et Daniel s'avèrent de bons compères et se laissent aller à quelques confidences. François nous dit être arrivé en France dans les années 70: "Je suis ce qu'on appelle un "boat people". Nous sommes déracinés, on n'a pas de famille. Tout ce qui a trait au Nouvel An, aux festivités, ça nous rappelle justement la famille et ce n'est pas toujours évident. Le Nouvel An chinois nous permet de partager un moment de convivialité, de retrouver nos amis, de ne pas être seul."

Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Rencontre association ARFOI préparation nouvel an chinois
Clémentine Michaud
Autre point important pour François, la transmission: "C'est aussi l'occasion de perpétuer nos traditions auprès des jeunes des différentes communautés. Nos enfants, nos petits enfants ont appris ou vont apprendre le français, sans doute mieux que nous, mais nous avons peur qu'ils perdent leurs racines, leur langue maternelle. C'est pour cela qu'on leur dispense des cours de langue, ils apprennent au moins par phonétique, même s'ils ne connaissent pas les idéogrammes."
Avant de partir, François précise être dans ce local depuis la création de l'association, mais il aimerait qu'ils bénéficient d'un endroit plus grand, où ils pourraient installer un véritable temple. On lui dit fièrement qu'on a beaucoup aimé le temple bouddhiste, il nous apprend que c'est un temple taoïste: "bouddhiste c'est Bouddha et taoïste, ce sont les personnages de la mythologie chinoise". Décidément ce rendez-vous aura été plein de surprises. Si la communauté chinoise peut parfois sembler impénétrable, et si nous avons au départ senti nos interlocuteurs légèrement sur la réserve, ils nous ont vraiment fait confiance. Du coup, on a plus du tout envie de partir et on aimerait bien rester un peu plus longtemps dans le 13e afin d'en découvrir encore plus. François, conscient de notre émotion, nous offre une affiche, qu'on puisse emmener un petit bout de tout ça avec nous.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations