Ouvrir la recherche
Actualité

Coronavirus : les réseaux d'entraide de proximité

Mise à jour le 26/03/2020
Pendant cette période de confinement due au coronavirus, les plateformes d'entraide entre voisins se révèlent très pratiques pour s'organiser et faire garder ses enfants, imprimer une attestation de sortie ou encore faire les courses pour une personne vulnérable. Les associations proposent également des missions solidaires.

Idée.paris recense et propose des initiatives de solidarité

Vous êtes nombreux·ses à proposer une aide précieuse à vos concitoyen·nes : faire des courses pour une personne vulnérable, imprimer et mettre à disposition des attestations de sortie, prendre les médicaments d'un·e voisin·e à la pharmacie du quartier…
Autant de gestes de solidarité qui peuvent aider nos concitoyen·nes, notamment celles et ceux dont les situations sont les plus difficiles, à affronter l'épidémie sans risque.
La Ville de Paris met en relation celles et ceux qui ont besoin d'aide avec celles et ceux qui veulent aider sur la plateforme idée.paris. Après création d'un compte, vous pourrez :
  • Proposer votre aide et informer vos concitoyen•ne•s de votre disponibilité pour les soutenir
  • Signaler vos besoins d'assistance, ponctuels ou récurrents
  • Communiquer et se soutenir entre voisin•e•s et Parisien•ne•s

La Fabrique de la Solidarité

La Fabrique de la Solidarité, lieu ressource de la Ville de Paris pour ceux qui souhaitent agir dans le domaine de la lutte contre l'exclusion, publie une affiche pour proposer son aide à ses voisins. Il suffit de la télécharger ici, de l'imprimer et de la remplir, puis de l'accrocher dans le hall, l'ascenseur, la cour du lieu d'habitation.
La Fabrique recherche également des volontaires pour des missions en direction des plus vulnérables..
Pour connaître l'ensemble des structures de première nécessité ouvertes à Paris, cliquez ici.

Les missions solidaires des associations

La plateforme jemengage.paris.fr permet de publier des annonces de bénévolat sur le territoire parisien, et aux bénévoles de participer à des missions d’intérêt général, ou même de proposer du matériel pour des associations ou des collectifs citoyens. Une carte recensant des solutions d'entraide pendant la crise liée à l'épidémie est accessible ici.
Pour ceux qui souhaitent se porter volontaire auprès d'une association, la réserve civique regroupe des offres de mission solidaire à pourvoir. Les structures publiques ou associatives peuvent également y déposer leurs missions.
La plateforme bénévolat.fr rassemble des associations qui proposent des missions à distance. Celles-ci sont complémentaires aux missions d'urgence et de proximité couvertes par la réserve civique.

Agir directement au sein de son immeuble

Pour faciliter l'entraider entre habitants d'un même immeuble, la Ville de Paris propose une affiche à télécharger et à mettre dans les parties communes. Les voisins prêts à aider les personnes isolées (courses, appels téléphoniques) peuvent y inscrire leur numéro de téléphone afin d'être contactés.
Le dispositif Voisins Solidaires (une affiche, un annuaire, un panneau et des tracts, à télécharger sur le site Voisins solidaires )incite également à des échanges de services entre habitants (garder des enfants, promener le chien, aller à la pharmacie, etc.).
Affiche Coronavirus voisins solidaires
L'affiche de Voisins Solidaires à mettre dans les halls d'immeubles.
Voisins solidaires

Nextdoor facilite l'entraide à la porte d'à-côté

Ce réseau social assure la mise en contact entre voisins une fois son adresse renseignée. En temps normal, les utilisateurs postent des annonces (baby-sitting, bricolage, activités extrascolaires, etc.), qui trouvent réponses parmi les utilisateurs à proximité (voir la page Ville de Paris).
Depuis le début de l'épidémie, Nextdoor a adapté son offre afin d'aider au mieux ses voisins, en proposant notamment la création de groupes d'entraide pour l'école à la maison. Les membres peuvent aussi faire les courses pour ceux qui sont dans l'impossibilité de se déplacer, en gardant bien sûr ses distances et évitant tout contact physique lors des services rendus.
Une carte de la solidarité géolocalise les voisins qui peuvent aider et ceux qui ont besoin d'aide.

MesVoisins.fr encourage les « voisins informateurs » du quartier

La plateforme mesvoisins.fr rassemble ses membres autour du partage et des services de proximité. Dans le cadre de la crise sanitaire, le site invite ses utilisateurs à convaincre dans chaque quartier un voisin de devenir « voisin informateur », interlocuteur privilégié qui a vocation à dispenser les informations locales, centraliser les requêtes et venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

Allovoisins allège la facture

La startup nantaise Allovoisins met en relation des utilisateurs particuliers et professionnels à proximité pour répondre à un besoin, qu'il s'agisse d'une demande de dépannage, de la location d'un objet ou de travaux plus complexes.
La plateforme a supprimé les commissions sur les transactions et les frais bancaires en ligne pour faciliter l'entraide entre particuliers. Et de nombreux services sont proposés gratuitement sur le site : se faire livrer ses courses sans contact, imprimer des attestations, faire garder son enfant, trouver un professeur à distance, se faire livrer des médicaments, se faire préparer et livrer les repas, etc.

Smiile signale les demandes d'aide de proximité

La start-up malouine incite à l'échange et à l'entraide à l'échelle d'un immeuble, d'un village ou d'un quartier. Il peut s'agir d'échange d'outils, d'organiser un covoiturage, de réaliser des achats groupés, etc.
Durant la période de confinement, la plateforme a mis en place un filtre « Covid-19 » faisant apparaître les services gratuits comme le dépôt de courses par un voisin ou la promenade d'animaux de compagnie des plus fragiles.

"En première ligne" soutient les travailleurs exposés

Sur cette plateforme mise en ligne le 15 mars dernier, les volontaires peuvent proposer leur aide aux travailleurs exposés au coronavirus. Les travailleurs qui ont besoin d'aide (les soignants, mais également d'autres publics comme les personnels assurant l'approvisionnement en médicaments, nourriture ou énergie) remplissent un questionnaire détaillé et indiquent s'ils ont besoin de quelqu'un pour les aider à faire les courses (avec une livraison sans contact) ou pour garder leurs enfants. Les volontaires remplissent un autre formulaire et le site se charge de faire correspondre les demandes avec les offres.

Les groupes Facebook de voisinage parisien

Des groupes Facebook de quartiers parisiens comme Village Jourdain, les habitants du 5e, les collectifs Paris 11, Paris 12, Paris 18 , Paris 19 et Paris 20, ainsi que les groupes Paris 13 et Paris 14 consacrent une partie de leurs contenus à l'aide entre voisins pendant le confinement.
Solidarité contre le coronavirus – Paris rassemble des Parisiens déterminés à soutenir ceux qui en ont besoin dans leur vie quotidienne. Le groupe aide à mettre en contact, localement, les personnes qui proposent de rendre des services (aide pour les courses, garde d'enfants, maraudes pour distribuer des produits sanitaires ou de première nécessité) et celles qui ont besoin d’aide.

Plus d’infos

Depuis de nombreuses semaines, élu·e·s et services municipaux travaillent en étroite collaboration avec les autorités publiques nationales pour prévenir et freiner l’épidémie de coronavirus.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.