Ouvrir la recherche
Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 31/05/2021, il est possible que son contenu soit obsolète.
Appel à projets

Appel à projets « Collèges pour l'égalité »

Mise à jour le 31/05/2021
L'appel à projets « Collèges pour l'égalité » a pour objectif de développer un dispositif de sensibilisation en milieu scolaire à l’égalité filles-garçons et à la lutte contre les discriminations. Vous pouvez déposer un dossier de candidature jusqu'au 31 mai (minuit).
Numéro de l’Appel à projets sur Paris Asso : COLLEGE21

Contexte

Le principe d’égalité constitue l’une des valeurs fondamentales de notre société. Mais si elle est acquise dans le droit français, elle n’est pas toujours une réalité pour toutes et tous. Il est ainsi fondamental d’agir en direction des plus jeunes pour prévenir toutes les inégalités et lutter contre les discriminations tout comme de favoriser la réflexion sur la place des femmes et des hommes dans la société, sur le respect mutuel et les droits existants. L’enjeu est de parvenir à transmettre une culture du respect et d’égalité à celles et ceux qui formeront la société de demain.
Dans ce cadre, l’adjointe à la maire de Paris, Hélène Bidard en charge de l’égalité femmes-hommes et l’adjoint à la maire de Paris, Jean-Luc Romero-Michel en charge de la lutte contre les discriminations et les droits humains, ont souhaité développer un dispositif de sensibilisation des collégiennes et collégiens à l’égalité filles-garçons et à la lutte contre les discriminations.
Ce dispositif repose sur les interventions d’actrices et d’acteurs du monde associatif et culturel dans les collèges parisiens, via des actions de sensibilisation à l’égalité filles-garçons et à la lutte contre les discriminations.

Objet de l’appel à projets

Objectifs généraux de la sensibilisation

  • amener les élèves à prendre conscience des stéréotypes et préjugés (processus cognitif de catégorisation) dont chacun·ne peut être auteur·e ou victime
  • montrer comment la représentation stéréotypée entraîne des attitudes, des relations, des choix ou des actes qui peuvent constituer des limites au potentiel de chacune et chacun, voire engendrer des violences inacceptables
  • informer sur les droits existants, présenter le rôle de la loi et son champ d’application en matière d’égalité femmes-hommes ou de lutte contre les discriminations
  • créer un espace de parole où les jeunes se sentent autorisés à exprimer leurs réflexions et questionnements sur tous ces sujets
  • explorer les moyens de lutte contre les préjugés
  • amorcer une prise de conscience et rendre les jeunes actrices et acteurs de l’égalité.

Objectifs spécifiques

Lutte contre les discriminations (LCD)

  • définir la discrimination sur le plan légal
  • sensibiliser aux notions voisines (racisme, antisémitisme, LGBTQIphobie, sexisme, stigmatisation, harcèlement, exclusion, etc.)
  • révéler les effets psycho-sociaux des discriminations sur les personnes concernées
  • montrer l’impact des discriminations en termes d’atteinte à la cohésion sociale et au vivre-ensemble.

Égalité filles-garçons

  • faire prendre conscience des stéréotypes sexistes et les déconstruire
  • donner à voir l’impact des représentations sexuées dans tous les domaines (et entres autres sur les orientations scolaires)
  • faire réfléchir sur les relations filles-garçons et les enjeux de la mixité
  • prévenir les comportements sexistes et les violences sexistes et sexuelles
  • prévenir la précarité menstruelle et lever le tabou des règles.
L’action vise les objectifs généraux cités ci-dessus. Selon la taille du projet, l’action doit prendre en compte un ou plusieurs objectifs spécifiques.

Bénéficiaires directs

Des personnes morales de droit privé à but non lucratif (associations, partenaires sociaux, fondations reconnues d’utilité publique). Celles-ci doivent avoir plus d’un an d’existence lors de la demande de subvention afin de pouvoir justifier d’un bilan d’exercice comptable de l’année écoulée et d’un rapport d’activité.

Public cible

Les élèves des collèges parisiens.

Critères d'éligibilité

  • avoir un an d’existence minimum pour pouvoir fournir les comptes de la structure
  • conduire le projet à Paris
  • prévoir en amont une séance de travail avec l’équipe pédagogique
  • prévoir un bilan de l’action avec l’équipe pédagogique
  • sensibiliser les collégien·nes sur le temps scolaire, en présence d’un membre de l’équipe pédagogique.

Éléments généraux d’appréciation du projet

Le porteur de projet joint un document qui aborde les éléments suivants :
  • objectifs de l’action envisagée
  • pour l’action prévue : indication du nombre d’interventions, du nombre d’intervenant·es par session, durée des interventions en heures, nombre de collégien·nes concerné·es et réseau des collèges mobilisés
  • détail des interventions (programme, énumération des supports et méthodes pédagogiques)
  • caractère innovant et participatif des interventions
  • profil des intervenant·es
  • éléments d’évaluation de l'action
  • budget détaillé de l’action (pour vérifier que le budget est correctement dimensionné)
  • le cas échéant, descriptif du projet de production ou d’actions réalisées par le groupe de jeunes sensibilisé·es.
Les projets LCD soumis doivent permettre d’aborder au moins deux des critères suivants :
  1. origines, nationalité, couleur de peau
  2. handicap
  3. sexe, orientation sexuelle et identité de genre
  4. apparence physique.
À noter : une attention toute particulière est apportée aux projets concernant la lutte contre les LGBTQI+phobies.

Modalités de réponse à l’appel à projets

  • vote en conseil de Paris de septembre 2021
  • durée du projet : l’action doit avoir lieu entre octobre 2021 et juin 2022 (une prolongation exceptionnelle jusqu’à décembre 2022 pourra être envisagée en cas de fermeture des établissements scolaires, liée au contexte sanitaire)
  • un bilan des actions quantitatif et qualitatif écrit devra être remis au service à l’issue de la réalisation de l’action, mentionnant notamment les évaluations des établissements concernés.
Attention : il appartient aux associations de trouver et de contacter les établissements.
Pendant les périodes de confinement, les associations peuvent proposer des modules en distanciel.
Les réponses à l’appel à projets doivent être déposées au plus tard le 31 mai 2021 par voie dématérialisée sur le site Paris Asso.
Si vous ne disposez pas encore d’un compte Paris Asso, pensez à procéder au référencement de votre structure et à créer votre compte Paris Asso.
Si vous disposez déjà d’un compte Paris Asso, vérifiez qu’il est complet et procédez à l’actualisation des données.
Attention, ces démarches nécessitent une validation des données par le service gestionnaire.
Lors de l’enregistrement du dossier de candidature sur Paris Asso, l’organisme doit répondre comme suit aux questions suivantes :
questions réponses
Année de la subvention 2021 2021
Cette demande fait-elle suite à un appel à projet Ville de Paris ? Oui
Relève-t-elle d'un projet politique de la Ville ? Non
Nom de d’appel à projets COLLEGE21
questions
Année de la subvention 2021
réponses
2021
Cette demande fait-elle suite à un appel à projet Ville de Paris ?
réponses
Oui
Relève-t-elle d'un projet politique de la Ville ?
réponses
Non
Nom de d’appel à projets
réponses
COLLEGE21
Réponse définitive après le vote au conseil de Paris de septembre 2021.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations