Ouvrir la recherche
Actualité

Améliorer les déplacements dans la ville

Mise à jour le 29/05/2019
Adapter la voirie, les trottoirs, les places de stationnement, faciliter le déplacement dans l’espace public, permettre l’usage de transports collectifs sont des priorités pour les services de la Ville de Paris.

Rendre accessible la voie publique

Traversées simples

Module Sonor pour personnes malvoyantes ou aveugles
Arnaud Terrier / Ville de Paris
Ainsi, l’ensemble des « traversées simples » (sans refuge intermédiaire) a été sonorisé par des boîtiers indiquant la position et la couleur du feu piéton dans le cadre des budgets 2003 à 2009. Fin 2013, 4 755 traversées simples avaient été équipées (soit 9 510 caissons piétons sonores). Mais ces premiers modules sonores, installés il y a 15 ans, sont obsolètes et ne sont plus maintenables. De 2014 à 2015, 4 769 anciens modules ont été remplacés par des modules neufs, pour un coût total de 2,5 millions d’euros. Entre 2016 et 2019, ce sont 4 922 modules qui auront été remplacés, pour un coût total proche de deux millions d’euros.

Tapis traversants pour faciliter le déplacement sur traversées longues

Pour aider les personnes déficientes visuelles à suivre l’axe d’une traversée complexe (longue, en biais, en présence de trottoirs arrondis), la direction de la voirie et des déplacements (DVD) a expérimenté des tapis traversants permettant de guider les personnes. La solution, élaborée en collaboration avec une ergothérapeute avant d’être testée par un panel de personnes malvoyantes et non-voyantes, consiste en un tapis de 60 centimètres de large, différent de la bande d'éveil de vigilance podotactile : il permet d'alerter les personnes déficientes visuelles de la présence d'un danger en créant un repère au sol, détectable au pied et à la canne et repérable visuellement. Cette innovation a été récompensée par un prix décerné en mars 2018 par le Cerema, établissement public tourné vers l’appui aux politiques publiques placé sous la double tutelle du ministère de la transition écologique et solidaire et du ministère de la cohésion des territoires. Le dispositif sera progressivement déployé sur l’ensemble des traversées complexes de la ville.

Faciliter le déplacement dans l'espace public

En transports collectifs

Transport collectif pour personnes en fauteuil roulant
Sophie Robichon / Ville de Paris
En plus de l’accessibilité de la voie publique, il existe un service de transport collectif à la demande destiné aux personnes à mobilité réduite (Pour une aide à la mobilité – PAM). Depuis 2016, c’est la société Keolis qui assure sa mise en œuvre. Cette mission s’exerce dans le cadre d’une délégation de compétence du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) au département. Ce service a représenté un coût de plus de 14 millions d’euros en 2017, ce qui a permis au PAM d’effectuer 278 950 voyages.

Dans le réseau de bus parisien

Mmise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans les bus parisien
Henri Garat / Ville de Paris
Des travaux ont été réalisés depuis 2014 pour l’exécution des programmes de mise en accessibilité de 2010, 2012 et 2013, pour un montant total évalué à plus de 2,5 millions d’euros. Cette mise en conformité concerne, pour chaque station, le rehaussement de bordures et le marquage de la position de la porte. La fin de l’exécution du programme – ralentie du fait de la nécessaire coordination du programme de déploiement des nouveaux abris voyageurs – se poursuit et permettra à terme l’accessibilité du réseau de bus de jour comme de nuit.

Gratuité Pass Paris Access’ pour voyager gratuitement sur les 5 zones du réseau francilien.

Depuis le 1er juin 2018, le Pass Paris Access’ (anciennement appelé Navigo Améthyste Emeraude) permet aux personnes en situation de handicap de voyager gratuitement sur les 5 zones du réseau francilien. Cette gratuité est soumise à condition de ressources.

Un fil d'Ariane pour le handicap visuel

Revêtement au sol détectable au pied permet aux personnes aveugles et malvoyantes
Emilie Chaix / Ville de Paris
Compte tenu de la proximité du Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts et de l’Institut de la vision (centre de recherche scientifique dédié à la recherche sur les maladies de l’œil), la Ville de Paris a souhaité faire du quartier de la Bastille un

« quartier expérimental pour la vision ». Les travaux réalisés place de la Bastille permettront d’améliorer les déplacements des personnes en situation de handicap, et notamment celles déficientes visuelles grâce à l’implantation d’un fil d’Ariane (couloir de guidage) sur les trottoirs.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.