Ville de Paris

Lieu

Jardin Alexandre Soljenitsyne

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Le jardin est fermé en raison des travaux de la gare d’Éole, place de la Porte Maillot
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Le jardin est fermé en raison des travaux de la gare d’Éole, place de la Porte Maillot
Horaires
Du 01/10/2022 au 29/10/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • Fermé
Mardi
  • Fermé
Mercredi
  • Fermé
Jeudi
  • Fermé
Vendredi
  • Fermé
Dimanche
  • Fermé
Sur place
Équipement
  • Tables de pique nique
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Labels
En savoir plus
Lavandes, rosiers et genêts apportent un peu de fraîcheur à ce jardin coincé entre deux grands axes de circulation, au chevet du Palais des Congrès. Ombragé par plus d’une centaine de tilleuls, c’est un lieu de halte idéal pour admirer la perspective de l’Arc de Triomphe et de l’Arche de la Défense, dont les silhouettes se dessinent de part et d’autre du jardin. Il rend hommage au romancier russe Alexandre Soljenitsyne (1918-2008). Après des études universitaires de sciences et de lettres, il est mobilisé en 1941 pour toute la durée de la guerre. En janvier 1945, il est arrêté pour avoir critiqué en privé la politique de Staline. Il est condamné à passer huit ans dans un camp de redressement, suivi d’un exil au Kazakhstan. Il est cependant réhabilité en avril 1956. En 1962, paraît « Une journée d'lvan Denissovitch », description crue du goulag. La publication lui attribue une reconnaissance immédiate, tant dans son pays qu’internationalement. Ses romans suivants paraissent en Occident et lui valent le prix Nobel de littérature en 1970. A la suite de la publication en 1973, à Paris, de « L’archipel du goulag », il est déchu de sa nationalité et doit quitter l’Union soviétique en février 1974. Après vingt ans d'exil en Suisse, puis aux Etats-Unis, la citoyenneté soviétique lui est restituée et il rentre dans son pays. En 2007, il reçoit des mains de Vladimir Poutine le Prix d'Etat russe. Ce jardin a reçu le label QualiPARIS. Il est décerné par un organisme de certification indépendant et repose sur des engagements concrets et vérifiables en matière : d'accueil, d'écoute, d'accès et d'information.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations