Journée sans ma voiture: un premier bilan très positif

Après le succès de la «Journée sans ma voiture» 2015 et 2016, la Ville a renouvelé l'événement cette année, en élargissant le périmètre à tout Paris. Cette «Journée sans ma voiture», qui a eu lieu le dimanche 1er octobre, de 11h à 18h, a manifesté avec force une des priorités de la Ville: rendre l'espace public moins pollué, plus agréable et plus apaisé. Un premier bilan très positif.

Le 1er octobre, en favorisant les mobilités douces et en réinventant notre façon de vivre la ville le temps d'une journée, la place de la circulation automobile a été significativement réduite. Le boulevard périphérique n'était pas concerné. Un événement porté par la Mairie de Paris, en lien avec le collectif Paris sans voiture, à l'origine de l’initiative.

À pied, à vélo, en rollers, en trottinette, en monoroue…, les Parisiens, les Franciliens et les amoureux de Paris ont été invités à investir toutes les rues de Paris, à travers des modes de déplacements et des pratiques à la fois conviviaux et respectueux de l’environnement. 

Cette «Journée sans ma voiture» coïncidait  avec la piétonisation des Champs-Élysées qui se déroule le 1er dimanche de chaque mois.

Sensibiliser les habitants à la nécessité de modifier leur comportement vis-à-vis de la voiture faisait partie des objectifs de cette journée, qui visait aussi à être un symbole pour montrer que les villes peuvent et doivent inventer des solutions concrètes pour lutter contre la pollution de l'air liée au trafic routier.

Journée sans ma voiture 2017: un premier bilan très positif

Alors que la 3e Journée sans ma voiture à Paris s'achève, le premier bilan s'avère très positif : le périmètre élargi a été apprécié et respecté, tandis que les niveaux de pollution et de bruit ont marqué une baisse importante.

Après une édition 2015 limitée au cœur de Paris, puis une édition 2016 à l’échelle du centre-ville élargi, la Journée sans ma voiture était étendue ce dimanche à tout Paris. Pendant sept heures, Parisiens, Franciliens et visiteurs ont profité d’une ville plus apaisée, plus calme et moins polluée, en se déplaçant à pied, à vélo ou avec les transports en commun.

Entre 11h et 12h, dès la première heure de l'opération, le trafic automobile intramuros a chuté de 52% par rapport au dimanche précédent à la même heure, et de plus de 56% par rapport au dimanche 2 octobre 2016 à la même heure. Cette baisse s'est poursuivie tout au long de l'après-midi. Alors qu'il n'était pas concerné pas la Journée sans ma voiture, le boulevard périphérique a lui aussi vu son trafic baisser considérablement, jusqu'à -32%.

Diminution accrue des niveaux de dioxyde d’azote

L'association Airparif a réalisé des mesures indépendantes tout au long de la journée grâce à des capteurs fixes et à un vélo équipé d'appareils de mesure. Elle a constaté «une diminution accrue des niveaux de dioxyde d’azote le long des grands axes» mais aussi le long des «voies d’accès à la capitale».

Ainsi, à 13 heures, le niveau de dioxyde d'azote était en baisse de 25% à la jonction entre l’A6 et le boulevard périphérique. Au-delà des Parisiens, ce sont donc aussi les habitants de la Petite Couronne qui ont profité d'un air de meilleure qualité.

11 stations pour mesurer le bruit

L'observatoire Bruitparif avait de son côté installé 11 stations de mesure dans la capitale, avec des résultats comparatifs du dimanche précédent, diffusés en temps réel et en ligne. En moyenne, l'énergie sonore a baissé de 20% par rapport à un dimanche normal (-1dB). Cette réduction du bruit est toutefois beaucoup plus importante dans certains quartiers : -32% quai Anatole France (-1,6dB), -38% sur le quai de l'Hôtel de Ville et le quai des Célestins (-1,9dB) et même jusqu'à -54% sur les Champs-Elysées (-2,7dB).

« Étendre la Journée sans ma voiture à toute la capitale était un véritable défi et nous constatons ce soir qu'il a été pleinement rempli. Nous remercions tous les Parisiens et Franciliens, qui ont respecté et participé à cette opération pédagogique. Nous tenons également à féliciter les agents municipaux, les forces de police et les jeunes en service civique qui se sont mobilisés pour que cette journée soit une réussite. Aucun incident notable n'a été constaté et, malgré une météo mitigée, plusieurs centaines de milliers de personnes ont profité de l'événement pour découvrir Paris sous un autre jour », salue Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris chargé des transports.

« Nous nous réjouissons par ailleurs des premières données communiquées par Airparif et Bruitparif. Ces baisses notables de la pollution de l'air et de la pollution sonore sont une satisfaction. Elle viennent toutefois nous rappeler que, chaque jour, les véhicules diesel et essence ont des effets importants sur notre santé et qu'il est essentiel que nous réussissions tous à moins les utiliser en ville. La Ville de Paris, qui propose de nombreuses alternatives et aides financières en ce sens, va continuer à accompagner les citoyens vers les mobilités propres », ajoute l'élu.

Retour en images sur la journée sans ma voiture tout Paris  du 1er octobre 2017


Carte interactive de la Journée sans ma voiture

Consultez sur la carte ci-dessous les secteurs fermés aux véhicules à moteur et aux deux-roues motorisées.

Fermeture de certaines bretelles d'accès des Portes de Paris

Les Lilas fermeture des 2 bretelles de sortie de la porte des Lilas

Le Pré Saint-Gervais fermeture de la bretelle de sortie

Montreuil fermeture des 2 bretelles de sortie de la porte de Montreuil

Pantin fermeture des 2 bretelles de sortie de la porte de Pantin (uniquement accessible depuis la porte de la Villette)

Levallois-Perret fermeture de la porte de Champerret (uniquement accessible par la porte d’Asnières du périphérique extérieur)

Neuilly-sur-Seine fermeture de la porte de Champerret (accessible par la porte maillot)

Saint-Ouen sortie Clignancourt du périphérique extérieur fermée (accessible par la porte de Saint-Ouen)

Vincennes fermeture de la bretelle de sortie Vincennes du périphérique intérieur (accessible par la porte de Vincennes en extérieur, sinon en intérieur par la porte de Bagnolet ou Bercy)

Saint-Mandé fermeture de la bretelle de sortie porte Dorée (accessible par la porte de Vincennes en extérieur sinon en intérieur par la porte de Bagnolet ou Bercy)

Gentilly fermeture de la bretelle de sortie du périphérique intérieur

Issy-les-Moulineaux fermeture de la bretelle de sortie du périphérique intérieur porte de Sèvres

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Foire aux questions

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la Journée sans voiture dans notre FAQ.

Oui. Tous les véhicules d’urgence et de secours pourront accéder au périmètre.

Les transports en commun circuleront comme un dimanche normal, y compris les bus. Leur vitesse sera limitée à 30km/h au même titre que les autres véhicules bénéficiant d’autorisations de circuler. Les tarifs restent inchangés.

Il est recommandé d’utiliser le moins possible son véhicule (voiture ou deux-roues motorisées). Les résidents pourront accéder à leur domicile: ils devront, pour faciliter les contrôles, être en possession d'un document justifiant de leur domiciliation. Pour rejoindre comme pour quitter leur domicile, il leur sera demandé d'emprunter le trajet le plus court pour minimiser les déplacements motorisés lors de cette journée spéciale.

Les transports en commun, taxis et VTC pourront circuler dans la zone, vous pourrez donc prendre votre train et votre avion!

Non. L’interdiction de circuler s’applique quel que soit le type de motorisation. Au-delà de l’objectif de réduction de la pollution de l’air, essentiellement pédagogique puisque les interdictions de circuler ne s’appliquent que quelques heures dans la journée, la Journée sans voiture vise à rendre l’espace habituellement dédié aux déplacements motorisés, à 2, 3 ou 4 roues, aux déplacements doux, marche, vélo, trottinettes, etc. On peut rappeler que les déplacements motorisés occupent plus de 50% de l’espace public alors que ces trajets individuels motorisés ne représentent que 13% de l’ensemble des déplacements. C’est pour cette raison que les véhicules électriques sont également concernés par ces interdictions exceptionnelles de circuler.

Oui. Tous les cyclistes pourront circuler, tout en étant prudents à l’égard des piétons, nombreux ce jour-là.

Non. L’interdiction de circuler s’applique aux deux-roues motorisées et quel que soit le type de motorisation.

Oui. Vélos, gyropodes, trottinettes pourront rouler où ils veulent sur la chaussée en prenant soin de partager l’espace avec les piétons.

Les véhicules de déménagement présentant une autorisation de stationnement obtenue via le téléservice sur le déménagement pourront circuler dans le périmètre concerné à une vitesse de 30 km/h maximum.

Oui. Les taxis et VTC pourront circuler dans tout Paris. Leur vitesse sera limitée à 30 km/h.

Les lignes touristiques Open Tour et BigBus  seront autorisées à circuler dans Paris.

Oui. Les autocars de transports type Ouibus pourront accéder à Paris uniquement pour rejoindre les gares routières de Pershing ou Bercy.

Non. Aucune dérogation ne sera délivrée à la demande. Vous pourrez vous déplacer en transports en commun ou en taxi. Si vous souhaitez vous déplacer en voiture, vous pourrez circuler avant 11h et après 18h.

Les véhicules présentant une carte de stationnement pour personnes handicapées pourront circuler dans le périmètre. De plus, les agents de police feront preuve de discernement pour les cas particuliers sur présentation d'un justificatif.

Vous pourrez vous déplacer en transports en commun ou en taxi/VTC. Si vous souhaitez vous déplacer en voiture, vous pourrez circuler avant 11h et après 18h. Les professionnels des marchés parisiens, et les professionnels pouvant justifier une intervention urgente ou une livraison dans le périmètre pourront circuler.

Vous pourrez utiliser les transports en commun qui circuleront ce jour-là, y compris les bus. La circulation en taxi ou en VTC sera aussi possible. Le vélo – et Vélib’ – seront une bonne option ce jour-là.

Oui. Les professionnels pouvant justifier une intervention urgente dans le périmètre pourront y accéder.

Oui. Les professionnels de soins médicaux à domicile pourront accéder au périmètre.

L’accès au centre de soin sera possible sur présentation de justificatifs. Pour les urgences, les véhicules de secours pourront circuler librement. Par ailleurs, les agents de police feront preuve de discernement pour les cas exceptionnels comme les accouchements.

Oui. Les titulaires de la carte de stationnement pour personne handicapée pourront circuler librement à bord de leur véhicule. 

Oui. Les professionnels devant effectuer une livraison dans le périmètre pourront y accéder, sur présentation du bon de livraison. 

Il est conseillé de rendre les voitures de location avant 11h ou après 18h. Si c’est impossible, les agents de police feront preuve de discernement sur preuve d’un justificatif.

Les règles habituelles de circulation des opérations « Paris Respire » s’appliqueront dans les bois. Toutes les informations sur « Paris Respire »

Non. Les hôtels seront accessibles par les autres modes de déplacement, notamment les transports en commun ou les taxis et VTC.

Oui. Les marchés se dérouleront comme d’habitude. Les camions des commerçants seront autorisés à circuler pour quitter la zone de marché, leur vitesse sera limitée à 30 km/h.

Les brocantes et vides-greniers préalablement autorisés pourront se dérouler comme prévu. Les exposants pourront charger et décharger leurs objets avant 11h et après 18h. Les chineurs ne pourront pas accéder aux brocantes et vide-greniers à bord d’un véhicule ne bénéficiant pas d’une exception à l’interdiction de circulation entre 11h et 18h.

Les circulations douces à Paris

La Ville de Paris met en œuvre un plan ambitieux de lutte contre la pollution liée au trafic routier. Ce plan repose à la fois sur des mesures incitatives en faveur des modes de transports propres, et sur une interdiction progressive des véhicules polluants. En parallèle, Paris continue de développer les transports en commun (tramway, restructuration du réseau bus…)  et favorise l'utilisation de modes de circulation plus respectueux de l’environnement (vélo, marche à pied, véhicules partagés, électriques, GNV, Vélib’, etc.).

Des mesures permettent également d'améliorer la cadre de vie à Paris avec le déploiement du « Plan Vélo », les 10 hectares du parc Rives de seines dédiés à la détente, aux loisirs et aux activités sportives, le réaménagement de sept grandes places parisiennes, etc.

Paris à Vélo

Pour se déplacer à vélo plus facilement, Paris développe et aménage un réseau dense d'espaces cyclables dédiés.

Paris Respire

Tout savoir sur l'opération Paris Respire qui prévoit la fermeture de certaines voies de circulation, pour profiter pleinement de l'espace parisien.

Développement des transports en commun

Un maillage dense de transports en commun couvre tout le territoire de l'agglomération parisienne. La Ville de Paris, qui siège au sein du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif), œuvre activement pour développer l'offre de transports en commun, outil majeur de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre dues à la circulation des véhicules individuels.

Lutte contre la pollution: comment bénéficier des aides

Enjeu de santé publique majeur, la lutte contre la pollution de l’air est une priorité de la Ville. Un ensemble de mesures concrètes, accompagnant les usagers vers des mobilités moins polluantes, est entré en vigueur le 1er juillet 2016. Découvrez le détail des mesures d'accompagnement et les modalités d'obtention.



Dernière mise à jour le lundi 2 octobre 2017
Crédit photo : © Henri Garat - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.