Évènement

Raphaël Denis. Fonds Rosenberg, les années parisiennes

Du dimanche 19 novembre 2023 au dimanche 1er décembre 2024
L’installation au mahJ de Raphaël Denis est une réappropriation mémorielle du fonds du marchand d’art Paul Rosenberg, victime des spoliations nazies. L'artiste-chercheur explore la question des spoliations d’œuvres d’art survenues en France pendant la Seconde Guerre Mondiale depuis presque une dizaine d’années, à travers un ensemble d’installations nommées de Loi normale des erreurs.
Peu de temps avant l’armistice du 22 juin 1940, le célèbre marchand d’art Paul Rosenberg (1881-1959) loue le coffre-fort n° 7 de la Banque nationale pour le commerce et l’industrie de Libourne, en Gironde, afin d’y entreposer 162 tableaux. De nombreuses autres œuvres avaient été précédemment cachées à Tours et à Floirac. Paul Rosenberg pensait mettre en sécurité les dernières œuvres de sa galerie parisienne – installée au 21, rue de la Boétie – avant de s’exiler aux États-Unis.
L’installation de Raphaël Denis constitue un jalon dans un projet plus large sur la spoliation des œuvres d’art sous l’Occupation. L’artiste a conçu ces volumes à l’occasion de l’exposition « Paul Rosenberg, marchand de tableaux spolié sous l’Occupation » présentée au Centre Pompidou de mai à septembre 2019. Il y compile, dans l’ordre chronologique de leur prise de vue, l’ensemble des œuvres photographiées à la demande du galeriste dans le cadre de son activité dans l’entre-deux-guerres jusqu’à son départ en 1940. L’existence de ces images a été déterminante pour la restitution des œuvres qui lui avait été spoliées.
Fonds Rosenberg, les années parisiennes est installé au 2e étage du musée, à la fin du parcours permanent.
Acquisition de la Fondation PromahJ avec le soutien du groupe « Tout autour du mahJ » et de la galerie Sator.
Mise à jour le 08/02/2024

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations