Ville de Paris

Évènement

Nuits de la lecture : J'ai le soleil au moins

Le vendredi 21 janvier 2022
Lecture musicale par Arnaud Cathrine et Florent Marchet, J’ai le soleil au moins raconte – en mots et en musique – une journée avec Cocteau et Radiguet dans l’air chaud du Pyla.
J’ai le soleil au moins raconte – en mots et en musique – une journée avec les deux artistes dans l’air chaud du Pyla. Arnaud Cathrine donne voix à Jean Cocteau, Florent Marchet à Raymond Radiguet. Cette rencontre s’inspire d’une nouvelle d’Arnaud Cathrine extraite du recueil Début de siècles (Éditions Verticales / Gallimard, janvier 2022).
Jean Cocteau : écrivain, poète, dramaturge, cinéaste, figure majeure de la scène artistique du 20ème siècle, compagnon bien connu de Jean Marais, génial, audacieux, mondain, enferré dans une passion peu commune pour sa mère… Raymond Radiguet : jeune écrivain prodige, véritable phénomène de l’entre-deux guerres, auteur du premier best-seller de la littérature française, fascinant Rastignac… Quand Cocteau rencontre celui qui deviendra – trop brièvement – son protégé et son pygmalion, Radiguet n’a pas seize ans. Fusion immédiate. On les voit jour et nuit ensemble. Cocteau encourage Radiguet à écrire et lui présente Bernard Grasset qui orchestrera le publication de son roman Le Diable au corps. Il lui ouvre également le tout Paris artistique et l’emmène plusieurs étés de suite à Piquey, non loin du Cap Ferret : quelques rares cabanes, l’hôtel Chantecler (sans eau ni électricité) et la dune pour eux. C’est durant ces « vacances studieuses » que Cocteau enferme l’enfant terrible dans sa chambre pour le forcer à écrire.
Cocteau – Radiguet : un amour fou ? On l’a dit, on l’a cru… Plutôt un amour impossible.
Arnaud Cathrine, commence à écrire à l’âge de quinze ans et publie son premier roman, Les Yeux secs, en 1998 aux éditions Verticales. Depuis, il a fait paraître plus de vingt livres (en littérature générale et en littérature jeunesse) dont, récemment, Pas exactement l’amour (Prix de la nouvelle de l’Académie Française). Il aime tout particulièrement ouvrir le champ d’exploration de l’écriture : il a adapté son roman La Route de Midland au cinéma avec Eric Caravaca (sorti en 2004 sous le titre Le Passager avec Julie Depardieu) ainsi que Je ne retrouve personne, diffusé sur Arte en 2015 sous le titre Neuf jours en hiver (réalisation : Alain Tasma). A lire : Les Nouvelles vagues, éd. Robert Laffont, 2021.
Florent Marchet, depuis 2004 et son album Gargilesse, salué par l’ensemble de la presse et de la profession (prix Constantin, académie Charles Cros), Florent Marchet construit une carrière d’auteur-compositeur-interprète assez singulière. Entre concept albums, musique de films, collaborations diverses (Sophie Calle, Arnaud Cathrine, Clarika …), Florent Marchet signe des disques au ton très personnel et aux arrangements subtils et soignés. Ce musicien et homme de scène s’épanouit dans d’autres disciplines et notamment dans l’écriture littéraire. Un premier roman a paru en 2020 aux éd. Stock Le Monde du vivant.
Vendredi 21 janvier, à 20h, inscription auprès de Bibliocité : https://bibliocite.fr/evenements/
A écouter : Bambi Galaxy, 2014, PIAS
crédit photo : Gilles Vidal
Mise à jour le 07/01/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations