Ouvrir la recherche
Équipement

Square Georges Sarre (ex square Jean Aicard)

Mise à jour le 28/09/2020

Horaires

 

mardi 29/09 08:00 à 19:30
mercredi 30/09 08:00 à 19:30
jeudi 01/10 08:00 à 18:30
vendredi 02/10 08:00 à 18:30
samedi 03/10 09:00 à 18:30
dimanche 04/10 09:00 à 18:30
lundi 05/10 08:00 à 18:30
mardi 06/10 08:00 à 18:30
mercredi 07/10 08:00 à 18:30

Tous les horaires

01 septembre 2020 au 30 septembre 2020
Lundi 08:00 à 19:30
Mardi 08:00 à 19:30
Mercredi 08:00 à 19:30
Jeudi 08:00 à 19:30
Vendredi 08:00 à 19:30
Samedi 09:00 à 19:30
Dimanche 09:00 à 19:30
01 octobre 2020 au 24 octobre 2020
Lundi 08:00 à 18:30
Mardi 08:00 à 18:30
Mercredi 08:00 à 18:30
Jeudi 08:00 à 18:30
Vendredi 08:00 à 18:30
Samedi 09:00 à 18:30
Dimanche 09:00 à 18:30
25 octobre 2020 au 28 février 2021
Lundi 08:00 à 17:00
Mardi 08:00 à 17:00
Mercredi 08:00 à 17:00
Jeudi 08:00 à 17:00
Vendredi 08:00 à 17:00
Samedi 09:00 à 17:00
Dimanche 09:00 à 17:00

Accès

Square Georges Sarre (ex square Jean Aicard)
5 avenue Jean Aicard
75011 Paris
Métro
Ménilmontant, ligne 2
Velib
Station 11028, face 20 rue guillaume bertrand
Station 11029, 137 boulevard menilmontant
Station 11018, 87 rue de saint maur

Labels et signalétiques

Contact

Nom : Square Georges Sarre (ex square Jean Aicard)

Services

  • Tables de ping-pong : 1
  • Toilettes publiques : 1
  • Wi-fi : 1
  • Points d'eau potable : 2
  • Aire de jeux : 1
  • Boulodrome : 1

Les extras

Chiens tenus en laisse autorisés dans l'aire de repos.

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Ce square est composé de 3 parties : la plus au nord, à proximité de la rue Oberkempf, propose un espace pour jouer à la pétanque ; la partie centrale comprend des tables de ping-pong et un jardin pédagogique ; la partie sud, vers la rue des Bluets, est une aire de jeux. L’alignement de Celtis australis est l’élément principal de sa composition végétale.
En 2019, le square qui portait le même nom que sa rue (Jean Aicart) devient le square Georges Sarre pour rendre hommage à l’homme politique et ancien adjoint au maire de Paris.
Georges Sarre est né le 26 novembre 1935 à Chénérailles dans la Creuse, et est décédé le 31 janvier 2019 à Paris. Son père Alcide est agent du trésor et deviendra maire de Chénérailles et conseiller général après-guerre. Lui-même débute sa vie professionnelle dans les PTT. C’est là qu’il commence à militer au sein du syndicat Force Ouvrière. Adhérant à la SFIO en 1964, il co-fonde l’Association des postiers socialistes. En mai 1968, par le biais de cette association, Georges Sarre participe au comité de grève de Paris-Brune et acquiert une notoriété qu'il met au service du courant politique qu'il anime.
Dans les années 1960, il dirige avec Jean-Pierre Chevènement le CERES (Centre d’études, de recherches et d’éducation socialiste). Georges Sarre participe à la fondation du parti socialiste à Épinay en 1971 et permet, avec le CERES, l’élection de François Mitterrand comme premier secrétaire.
De 1969 à 1971, il est Premier secrétaire de la Fédération de Paris du Parti socialiste et imprime à celle-ci une orientation et une dynamique nouvelles. Il fait adopter, par la Fédération de Paris en 1970 puis par la direction nationale du parti en 1971, le fameux emblème du PS, le poing et la rose, qui remplaceront les trois flèches de la SFIO.
Georges Sarre est tête de liste du PS aux élections municipales à Paris en 1977. Il sera élu député européen en 1979, puis député de Paris en 1981.
Georges Sarre est secrétaire d'État aux Transports routiers et fluviaux de 1988 à 1993, successivement dans les gouvernements Michel Rocard, Édith Cresson et Pierre Bérégovoy. En 1989, sous son secrétariat, le système du permis à points est voté, il sera mis en application en 1992.
En 1993, Georges Sarre est le seul député de gauche de Paris. La même année, il quitte le PS pour fonder avec Jean-Pierre Chevènement le Mouvement des citoyens (MDC), dont il assure la présidence de 2001 à 2002. Il soutient, au sein du Pôle républicain, la candidature de Jean-Pierre Chevènement à l'élection présidentielle de 2002.
Il est ensuite élu porte-parole du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen), qui assure la continuité du Mouvement des Citoyens et du Pôle républicain, créé en 2003. En décembre 2004, il est élu Premier secrétaire du MRC. Il le restera jusqu'en juin 2008 avant de céder la place à Jean-Pierre Chevènement. De 1995 à 2008 Georges Sarre sera maire du 11e arrondissement de Paris, mandat qu’il affectionnait particulièrement. Il oeuvra à préserver la diversité du quartier Sedaine-Popincourt avec la création de la SEMAEST (Société d’Économie Mixte d’Animation Économique au Service des Territoires). On lui doit de nombreuses réalisations, notamment la rénovation de la Maison des Métallos. En 2008, il devient adjoint au Maire de Paris, chargé de la sécurité et de la prévention, fonction qu’il quittera en 2010. Georges Sarre était une grande figure de la gauche et de Paris, apprécié pour la profondeur de ses engagements et la force de ses valeurs.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.