Les Catacombes de Paris

Horaires

Fermé en ce moment

Accès

1 Ter place Denfert Rochereau
75014 Paris

Complément d'adresse

Métro et RER B : Denfert-Rochereau Bus : 38, 68 Parc de stationnement payant : Boulevard Saint-Jacques Vélib' : 2, avenue René Coty

Transports

Métro

  • Denfert Rochereau, ligne 4,6

Contact

Nom : Les Catacombes de Paris
Tél. : 01 43 22 47 63
Le site des Catacombes de Paris

Tarifs

EntréesPrix
Plein tarif12.00 €
Tarif réduit (Titulaires de la carte « Paris Pass Familles » et « Famille nombreuse », enseignants en activité, jeunes de 18 à 26 ans, documentalistes en activité des établissements scolaires, titulaires de la carte « Navigo-Améthyste-Emeraude », membres de la Société de l’histoire de l’art français, de la Société nationale des antiquaires de France, de la Sauvegarde de l’art français et de la Société française d’archéologie.)10.00 €
Voir les conditions tarifaires

Droit d'entrée gratuit (avec un justificatif en cours de validité) : Demandeurs d’emploi, titulaires des minimas sociaux, étudiants en art et histoire de l'art, archéologie, INALCO et INP, écoles d’art spécifiques, personnes en situation de handicap et leur accompagnateur, mutilés de guerre et leur accompagnateur, jeunes de moins de 18 ans, habitants de la ville de Rome, artistes – plasticiens, association Internationale des critiques d’art, Commission du Vieux Paris, conférenciers et guides, conservateurs français et étrangers, élus parisiens, journalistes, ICOM et ICOMOS, personnel de la Ville de Paris, syndicat de la presse artistique, Société des amis du musée Carnavalet, salariés de l’Office du Tourisme et des Congrès de la Ville de Paris.


Présentation

  L'origine des Catacombes de Paris (qu'il vaudrait mieux appeler «Ossuaire municipal») remonte à la fin du XVIIIe siècle. Le cimetière des Innocents (près de Saint-Eustache, dans le quartier des Halles) avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d'infection pour tous les habitants du quartier. Après de multiples plaintes, le Conseil d'État, par arrêt du 9 novembre 1785, prononça la suppression et l'évacuation du cimetière des Innocents. Ce sont d'anciennes carrières qui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait en effet de se doter d'une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la Tombe-Issoire » furent l'objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d'un escalier flanqué d'un puit pour déverser les ossements. La translation des restes pu commencer après la bénédiction et la consécration du lieu le 7 avril 1786 et se continua jusqu'en 1788, toujours à la tombée de la nuit et selon un cérémonial constitué d'une procession de prêtres en surplis qui chantaient l'office des morts le long du trajet emprunté par les tombereaux chargés d'ossements et recouverts d'un voile noir. Par la suite, ce site allait, jusqu'en 1814, recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris. Dès leur création, les Catacombes suscitèrent la curiosité. En 1787, le Comte d'Artois, futur Charles X, y descendit en compagnie de dames de la Cour. L'année suivante, on mentionne la visite de Madame de Polignac et Madame de Guiche. En 1814, François 1er, empereur d'Autriche, résidant en vainqueur à Paris les visita. En 1860, Napoléon III y descendit avec son fils. Les Catacombes de Paris ont rouvert le 14 juin 2005 après plusieurs mois de fermeture pour travaux. L'éclairage a été révisé, les voûtes ont été consolidées et les murs d'ossements remontés.

Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.