Ouvrir la recherche
Équipement

Jardin Federica Montseny (ex-de la place Louis Armstrong)

Mise à jour le 28/09/2020

Horaires

 

mardi 29/09 08:00 à 19:30
mercredi 30/09 08:00 à 19:30
jeudi 01/10 08:00 à 18:30
vendredi 02/10 08:00 à 18:30
samedi 03/10 09:00 à 18:30
dimanche 04/10 09:00 à 18:30
lundi 05/10 08:00 à 18:30
mardi 06/10 08:00 à 18:30
mercredi 07/10 08:00 à 18:30

Tous les horaires

30 août 2020 au 30 septembre 2020
Lundi 08:00 à 19:30
Mardi 08:00 à 19:30
Mercredi 08:00 à 19:30
Jeudi 08:00 à 19:30
Vendredi 08:00 à 19:30
Samedi 09:00 à 19:30
Dimanche 09:00 à 19:30
01 octobre 2020 au 24 octobre 2020
Lundi 08:00 à 18:30
Mardi 08:00 à 18:30
Mercredi 08:00 à 18:30
Jeudi 08:00 à 18:30
Vendredi 08:00 à 18:30
Samedi 09:00 à 18:30
Dimanche 09:00 à 18:30
25 octobre 2020 au 28 février 2021
Lundi 08:00 à 17:00
Mardi 08:00 à 17:00
Mercredi 08:00 à 17:00
Jeudi 08:00 à 17:00
Vendredi 08:00 à 17:00
Samedi 09:00 à 17:00
Dimanche 09:00 à 17:00

Accès

Jardin Federica Montseny (ex-de la place Louis Armstrong)
2 place Louis Armstrong
75013 PARIS
Métro
Campo Formio, ligne 5
Velib
Station 13011, 112 bd de l'hopital
Station 13103, 89 boulevard de l'hopital
Station 13006, 02 rue dumeril

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

Contact

Nom : Jardin Federica Montseny (ex-de la place Louis Armstrong)

Photos

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Ce petit jardin surprend par sa végétation foisonnante. Vous y découvrirez des plantes vivaces (géraniums, lavatères), des arbustes à floraisons particulièrement décoratives (rosiers, potentilles, hibiscus et spirées) et des arbres à floraison estivale (lilas des Indes).
Il est une étape de la Voie de la Libération suivie le 24 août 1944 par les soldats de la 2e DB du capitaine Dronne. Ils étaient majoritairement Républicains espagnols. Federica Montseny Mañé, elle-même espagnole, est née à Madrid en 1905. Écrivaine, militante anarcho-syndicaliste, engagée pour les droits des femmes et l’éducation populaire, elle devient ministre de la Santé et de l'Assistance Sociale de la République Espagnole (1936-1937). Première  femme ministre en Europe, elle démocratise l’accès aux soins, légalise l’avortement et organise l’aide à la population durant la Guerre d’Espagne. En février 1939, fuyant les armées fascistes lors de la Retirada, elle franchit les Pyrénées à pieds pour se réfugier en France. À la Libération, elle s’installe à Toulouse. Elle y continue la lutte contre le franquisme et pour les valeurs de progrès jusqu’à son décès en 1994.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.