Ouvrir la recherche
Équipement

Jardin des abords du Petit-Palais

Mise à jour le 26/10/2020

Horaires

 

mardi 27/10 ouvert 24h/24
mercredi 28/10 ouvert 24h/24
jeudi 29/10 ouvert 24h/24
vendredi 30/10 ouvert 24h/24
samedi 31/10 ouvert 24h/24
dimanche 01/11 ouvert 24h/24
lundi 02/11 ouvert 24h/24
mardi 03/11 ouvert 24h/24
mercredi 04/11 ouvert 24h/24

Tous les horaires

25 octobre 2020 au 28 février 2021
Lundi ouvert 24h/24
Mardi ouvert 24h/24
Mercredi ouvert 24h/24
Jeudi ouvert 24h/24
Vendredi ouvert 24h/24
Samedi ouvert 24h/24
Dimanche ouvert 24h/24

Accès

Jardin des abords du Petit-Palais
avenue Winston-Churchill, Cour-la-Reine, avenue Charles-Girault
75008 PARIS
Complément d'adresse

avenue Winston-Churchill, Cour-la-Reine, avenue Charles-Girault

Métro
Champs-Élysées - Clemenceau, ligne 1,13
Velib
Station 8001, av. dutuit
Station 8029, 1 avenue franklin roosevelt
Station 8031, 2 rue jean mermoz

Labels et signalétiques

Contact

Nom : Jardin des abords du Petit-Palais

Services

  • Chiens admis tenus en laisse dans les allées : 1

Les extras

Section :

Chiens tenus en laisse autorisés dans les allées.

Photos

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
La création du jardin accompagne la remise en valeur du Petit-Palais, rénové en 2005. Les jardins situés aux abords immédiats du bâtiment (11 470 m²) ont été réaménagés et intègrent désormais l’avenue Charles Girault (1 280 m²), transformée en allée piétonne.

Les paysagistes ont tenu compte de l’histoire du site et du réaménagement des jardins des Champs-Élysées, dont l’objectif est de réduire la présence de l’automobile au profit des piétons.

Vous plongez dans l’univers végétal des jardins du début du XXe siècle.

Vers l’avenue Winston-Churchill, les parterres s’inspirent des plans d’origine dessinés en 1900 par Jules Vacherot, jardinier en chef de l’exposition universelle de 1900, et des photographies de l’époque. Ils s’étendent  symétriquement de part et d’autre de l’entrée principale. Les plantations d’arbustes et les massifs fleuris empruntent la palette végétale des jardiniers du début du XXe siècle.

Vers le Cour-la-Reine, les pelouses et les massifs arbustifs ont été remodelés dans l’esprit d’Alphand, cet ingénieur de Napoléon III qui participa à la rénovation de Paris conduite par Haussmann, en compagnie de l'ingénieur Belgrand et du jardinier Barillet-Deschamps. Ils forment un écrin végétal qui masque en partie la circulation du Cour-la-Reine.

L’avenue Charles-Giraut a été transformée en allée piétonne. Elle est bordée par de nombreux bancs et renforce le lien entre le musée et les jardins. Cet aménagement s’est accompagné de la rénovation et de l’extension des pelouses longeant les parterres « à la française ».  Elles ont été retracées dans un souci d’équilibre et de simplicité.

Les arbres existants, comme les platanes et les féviers d’Amérique, ont été conservés. Certains sont devenus des sujets remarquables depuis leur plantation au 19e siècle. Vingt et un arbres supplémentaires au feuillage varié et particulièrement ornemental ont été plantés. Parmi eux, de nombreux magnolias.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.