Ouvrir la recherche
Équipement

Jardin Carré-de-Baudouin

Mise à jour le 19/09/2019

Horaires

 

jeudi 19/09 08:00 à 19:30
vendredi 20/09 08:00 à 19:30
samedi 21/09 09:00 à 19:30
dimanche 22/09 09:00 à 19:30
lundi 23/09 08:00 à 19:30
mardi 24/09 08:00 à 19:30
mercredi 25/09 08:00 à 19:30
jeudi 26/09 08:00 à 19:30
vendredi 27/09 08:00 à 19:30

Accès

Jardin Carré-de-Baudouin
119-121 rue de Ménilmontant
75020 PARIS
Métro
Pelleport, ligne 3bis
Velib
Station 20035, 262 rue des pyrenees
Station 20121, 27 rue boyer
Station 20119, 138 rue de menilmontant

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
Espace vert dont l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est limitée à certaines zones.

Contact

Nom : Jardin Carré-de-Baudouin

Services

  • Points d'eau potable : 1
  • Aire de jeux : 1

Les extras

Chiens interdits.

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries. 
Le jardin est traversé par une allée en forme de « U » qui en fait le tour.
Il est ombragée par des arbres aux floraisons remarquables et aux belles couleurs automnales : un érable, un arbre de Judée, un albizzia ainsi que de multiples arbustes (orangers du Mexique, lilas, seringua...), dont la floraison s'échelonne tout au long de l'année. Citons aussi le remarquable marronnier qui pavoise au centre de la pelouse accessible au public.
Des plantes vivaces et des arbustes assez bas (lavande, romarin) apportent des teintes colorées de bleu, blanc et orange. Des haies d'osmanthe au feuillage persistant très foncé forment une cloison végétale qui isole le jardin des bruits de la rue.
Une aire de jeux d'environ 150 m² fait la joie des enfants.
Ce jardin tient son nom du pavillon qui se situe en son sein.
Cet édifice, de grande valeur architecturale, est une maison de plaisance ou « folie », construite au XVIIIe siècle comme lieu de plaisir et de villégiature. Il fut successivement la propriété de Nicolas Carré de Baudouin, qui en hérita en 1770 de la famille Goncourt, puis des soeurs de Saint-Vincent-de-Paul, qui y fondèrent l'asile des petits orphelins en 1836.
Acquis par la Ville de Paris en 1992, il a été réhabilité en 2003 par les architectes Stéphane Bigoni et Antoine Mortemard.
La réouverture de son jardin, en 2005, a permis de le révéler au public et il a ouvert à son tour en 2007.
Le pavillon offre aujourd'hui différents équipements consacrés à l'art et à la culture : un auditorium de 100 places, 4 salles d'exposition et une maison des associations.