Ouvrir la recherche
Équipement

Jardin Alice Saunier Seïté (ex-de la rue Visconti)

Mise à jour le 01/12/2020

Horaires

 

mercredi 02/12 ouvert 24h/24
jeudi 03/12 ouvert 24h/24
vendredi 04/12 ouvert 24h/24
samedi 05/12 ouvert 24h/24
dimanche 06/12 ouvert 24h/24
lundi 07/12 ouvert 24h/24
mardi 08/12 ouvert 24h/24
mercredi 09/12 ouvert 24h/24
jeudi 10/12 ouvert 24h/24

Tous les horaires

25 octobre 2020 au 28 février 2021
Lundi ouvert 24h/24
Mardi ouvert 24h/24
Mercredi ouvert 24h/24
Jeudi ouvert 24h/24
Vendredi ouvert 24h/24
Samedi ouvert 24h/24
Dimanche ouvert 24h/24

Accès

Jardin Alice Saunier Seïté (ex-de la rue Visconti)
8, 10 et 12, rue Visconti
75006 PARIS
Métro
Saint-Germain-des-Prés, ligne 4
Bus
39, 95
Velib
Station 6021, 17 rue des beaux arts
Station 6013, 1 rue jacques callot
Station 6002, 1 rue saint benoit

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes déficientes visuelles
  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
Services pour déficients visuels. Accès aux personnes à mobilité réduite difficile pour cause de trottoir étroit et haut, et d’absence de bateaux au niveau des entrées.

Contact

Nom : Jardin Alice Saunier Seïté (ex-de la rue Visconti)

Photos

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Un peu d'histoire
Situé au coeur du quartier Saint Germain, la rue Visconti est essentiellement bordée de maisons et d'hôtels datant du XVIe siècle. L'occupation, au fil des siècles, par des communautés monastiques (Cordeliers, Chartreux...), puis par des familles nobles dont les hôtels portent encore aujourd'hui le nom, a dessiné l'urbanisme du quartier. Racine résida au n°24 et y mourut en 1699. Au n°17 se trouvait, en 1826, l'imprimerie de Balzac. Puis Delacroix eut son atelier au n°19 pendant dix ans.
Juste avant l'aménagement du jardin, le terrain était un dépôt de pavés de la Direction de la Voirie.
Alice Saunier-Seïté (1925-2003), géographe, membre de l'Institut de France, ministre des Universités, conseillère de Paris et du 6e arrondissement de 1983 à 2001, vécut au numéro 5 de cette rue. Son nom a été donné au jardin en 2017.
Se promener
Le jardin est constitué d'un cheminement périphérique, recouvert de dalles de pierre naturelle et organisé autour d'un carré végétal, restituant l'image du jardin de cloître. Le cheminement est accompagné d'une pergola en bois de chêne haute de 3 mètres, recouverte de plantes grimpantes (chèvrefeuilles, glycines, lierre), dont la floraison s'échelonne tout au long de l'année.
Au centre, le massif planté de fougères  est encadré par des arbustes de faible hauteur habillant les pieds des plantes grimpantes. Les essences choisies (buis, orangers du Mexique, cornouillers, pervenches) offrent un intérêt décoratif à chaque saison. Trois bancs de pierre apparaissent à travers des percées créés dans les massifs.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question