Vendredi ou la journée en association

Dans le cadre du salon Viva Technology du 16 au 18 mai, focus sur plusieurs start-up parisienne. Parmi elles, la start-up sociale «Vendredi» organise la mise à disposition des compétences de stagiaires et d’employés auprès d’associations une journée par semaine, mois ou plus d’un an avant un départ à la retraite.

Donner de son temps, de son argent… et de ses compétences. Une fois par semaine, Pierre Lemonnier met ses talents de consultant à H’Up, une association qui aide les personnes en situation de handicap à lancer leur projet entrepreneurial. Alexandre Mazars, employé depuis vingt ans chez Air Liquide, consacre quant à lui un jour à deux start-up sociales, Biophenol qui recycle des déchets végétaux et Wair, fabricant de foulards antipollution.

Leur mise en relation a été opérée par Vendredi, start-up sociale. L’organisme « démocratise le format méconnu du mécénat de compétence et fait en sorte que cela soit plus simple pour les entreprises de mettre en place ces programmes » indique son fondateur Félix de Monts, 27 ans. Pour cela, elle accompagne les parties prenantes, les conseille et les coache.

Stagiaires sans frontières puis Vendredi

En effet, les entreprises ont la possibilité de faire des dons numéraires et aussi de compétences aux associations d’intérêt général. Depuis 2003 et la loi Aillagon sur le mécénat d’entreprises, elles bénéficient d’un cadre légal plus clair pour notamment faire profiter de leurs ressources humaines. Créée en 2014, la start-up sociale s’était focalisée sur les stages partagés. «J’ai lancé le modèle quand j’étais moi-même étudiant. Je voulais que les jeunes poursuivent leur engagement lors de leur entrée sur le marché du travail. J’ai créé "Stagiaires sans frontières" pour faire concilier engagement citoyen et vie professionnelle, avec un temps partagé entre l’entreprise et l’association.»

La structure grandit et étend son idée aux salariés en entreprise. Entre temps, elle opte pour le nom de Vendredi, du nom de la journée dédiée aux associations. En 2015, une dizaine de salariés expérimente le format, trois ans plus tard, en 2018, 130 personnes sont séduites. Différentes «formules» sont possibles, de quelques jours par an à une journée hebdomadaire ou plusieurs mois en immersion totale pour les collaborateurs en fin de carrière.

«Garder le contact avec le terrain»

Didier Orlhac, 61 ans, passe ses journées à FACE Yvelines, fondation de lutte contre l’exclusion dans le monde professionnel et éducatif. Responsable marketing à Air Liquide, il s’est accordé seul avec son entreprise pour une mise à disposition de presque deux ans à FACE, avant son départ à la retraite en mars 2020. Au quotidien, il fait profiter de ses compétences en ressources humaines – Didier ayant été DRH deux ans – en animation fonctionnelle, conduite de projet, communication, marketing… «Ici, je garde le contact avec le terrain, avec des jeunes qui sont perdus, ne savent pas quoi faire. Je fais des simulations d’entretien RH, je les aide à rédiger des CV et j’anime des ateliers, indique Didier. Je participe au développement de l’association et de nombreux projets (1000 Jeunes, Cordées de la réussite). Pour 2019, je travaille sur le travail des migrants, l’emploi dans l’ESS, les 20 ans de FACE Yvelines et le lancement de petits-déjeuners autour de la responsabilité sociétale des entreprises

Plus d’une trentaine d’entreprises a fait appel aux services de Vendredi pour leur projet de mécénat de compétences auprès de quelque 150 associations. Ces dernières ont été sélectionnées pour leur «impact social, leur gouvernance participative et le réinvestissement dans le social ainsi que leur capacité à accueillir des personnes dans leur bureau», précise Félix. Pour que la greffe prenne bien, Didier conseille de «bien établir, avant, l’aspect logistique et matériel de l’association. Un bureau m’était réservé et j’étais attendu. Mais mieux vaut éclaircir ces points avant. Puis, il faut rester à l’écoute, c’est un nouveau monde!»

Dernière mise à jour le lundi 20 mai 2019
Crédit photo : Vendredi

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.