Une Pension de famille d'Emmaüs Solidarité dans le 20e

Emmaüs Solidarité ouvre dans le 20e, une Pension de Famille de 24 studios où sont accueillies des personnes en situation d’isolement social et affectif. Un accompagnement y est aussi proposé en vue d'une future autonomie.

C'est en lieu et place de l'Hôtel social Marronniers, 7 place Emile Landrin (20e), que se dresse aujourd'hui la Pension de famille du même nom. L'immeuble flambant neuf se compose de 24 logements, 4 logements par étage, avec en rez-de-chaussée bureaux et salle commune et au sous-sol laverie et local à vélos. Un jardin et une cuisine collective complètent l'équipement. 

Propriété de l’organisme HLM France Habitation, l'ancien bâtiment en mauvais état structurel a été démoli suite à l’accord de la Commission du Vieux Paris, pour laisser place à cette nouvelle construction, gérée par Emmaüs Solidarité.

Pension de famille dans le 20e


Ce lieu est un véritable dispositif de lutte contre l’isolement social par la mise en œuvre d’une dynamique permettant d’accompagner chaque résident au travers d'aides socio-éducatives, de soutien pour l’intégration dans le logement, d'animations individuelles et collectives et d'insertion dans leur environnement et dans le quartier.

Les femmes et hommes isolés accueillis aux Marronniers ont été orientés par les partenaires (Ville de Paris et Mairie du 20e, SIAO Insertion de Paris),

La particularité des Pensions de Famille d'Emmaüs Solidarité

Anciennement appelées « maisons relais », les Pensions de Famille sont des petites structures qui proposent des espaces collectifs et des temps d’animation. Dans chaque pension de famille, un permanent de l’association, appelé « maître ou maîtresse de maison », assure le lien avec les résidents, l’accompagnement social lié au logement et des animations collectives. Les pensions de famille bénéficient d’un financement forfaitaire pour chaque place par l’Etat.

Les Pensions de famille font partie des dispositifs de logements d'insertion adaptés, destinés, sous des formes différentes, à des personnes autonomes, en capacité d’occuper un logement, mais qui, soit n’ont pas la possibilité immédiate d’accéder à un logement de droit commun, soit rencontrent des difficultés à vivre seules dans un logement individuel. Les logements sont mis à disposition de personnes orientées par les services de l’association ou par des partenaires. Les résidents payent une redevance.


Dernière mise à jour le vendredi 17 novembre 2017
Crédit photo : Sophie Robichon/Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.