Sensibiliser le grand public et soutenir les associations

La Ville s'engage auprès des personnes handicapées aussi bien dans l'organisation de grands événements tout public que dans l’attribution de subventions aux acteurs associatifs et leur accompagnement par les directions de la Ville, dans le suivi et la mise en œuvre de leurs projets. 

Au cœur de la vie sociale, culturelle et citoyenne, les associations identifient et répondent aux besoins des personnes en situation de handicap et sont des partenaires incontournables de la politique parisienne en la matière. La Ville les aide financièrement. Au total, en 2017, plus de 5 millions d’euros ont été versés par différentes directions de la Ville à 175 associations.

Aide aux événements de sensibilisation

La Ville de Paris organise chaque année différents événements de sensibilisation et de communication autour des thématiques du handicap, qui sont l’occasion pour les Parisiens et les Parisiennes d’aller à la rencontre de leurs concitoyens en situation de handicap et de mieux comprendre les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Il s’agit de susciter le changement de regard de la société sur le handicap. 

Le Mois parisien du handicap


Temps fort visant à changer le regard sur le handicap, le « Mois extra ordinaire du handicap » a lieu tous les ans en juin, afin de favoriser l’appropriation de l’espace public par et pour tous et toutes et la sensibilisation du grand public à travers diverses activités. En 2018, cet événement est reconduit sous la nouvelle appellation « Mois parisien du handicap ». Il a vu la tenue de plus de 120 événements dans tous les arrondissements parisiens, lesquels ont été soutenus par la Ville de Paris pour un budget global de 80 000 euros.

La Semaine de sensibilisation à l'autisme

Depuis 2015, la Ville de Paris participe également à la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme le 2 avril, en proposant des événements à destination des familles et du grand public. En 2018, la municipalité a souhaité aller encore plus loin en organisant du 2 au 7 avril, la première Semaine parisienne de sensibilisation à l’autisme, avec le concours du CRAIF (Centre de ressources autisme Ile-de-France). Pendant sept jours, de nombreux événements et activités, animés par des personnes autistes ou concernées par l'autisme, ont eu lieu dans différentes mairies d’arrondissement. 

Focus : le Centre d’accueil de jour médicalisé Le Relais

Le Relais Ile-de-France est un service d’aide et d’accompagnement à domicile accueillant des jeunes autistes (14-25 ans) dans des situations particulièrement complexes, sans solution de prise en charge adaptée à leur handicap dans un établissement classique ou au sein de leur famille. Afin de soutenir cette association et d’assurer la pérennité du Relais, la DASES et l’Agence régionale de santé (ARS) ont décidé de transformer cette association en Centre d’accueil de jour médicalisé (CAJM) au 1er janvier 2018. Il prend désormais en charge une quinzaine de jeunes pour résoudre les situations d’urgence en attendant une solution d’hébergement plus pérenne.

Aide aux associations dans tous les domaines 

Social

La direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) soutient l’association Jaccede.com pour la création et l’actualisation de son site internet, permettant la construction d’une plateforme collaborative cartographiant les lieux accessibles (publics ou commerciaux) selon le type de handicap (15 000 euros). L’association La Parole aux Sourds est également financée par le Bureau des actions en direction des personnes handicapées pour son action en faveur de l’inclusion des personnes sourdes, notamment par des formations d'e-learning mais aussi par la création de contes éducatifs ou des concerts de chantsigne (10 000 euros).

Culture

L’enveloppe culture et handicap de la direction des affaires culturelles (DAC) a été créée en 2002. D’un montant initial de 200 000 euros, elle est depuis 2016 de 260 000 euros. Les projets subventionnés sont ceux qui permettent un accès à l’œuvre et une adaptation de la médiation, un accès à la pratique artistique ou encore qui encouragent la production artistique personnelle, notamment par le biais de résidences d’artistes dans des hôpitaux, ou la création de pièces à la fois parlées et signées. Au sein de cette enveloppe, 3 500 euros sont réservés chaque année pour financer des projets spécifiques dans le cadre du Mois extra ordinaire du handicap.

Sport

En 2017, au titre du sport de proximité, le montant total des subventions versé par la direction de la jeunesse et des sports (DJS) est de 151 500 euros pour environ 1 700 adhérents bénéficiaires. Il s’agit de subventions versées à quinze clubs sport handicap pour un montant global de 29 500 euros, dont dix clubs handisport et cinq clubs sport adapté, deux clubs handisport (Cap Sport Art Aventure Amitié (CAPSAAA) et Cercle sportif de l’Institution nationale des Invalides (CSINI) pour un montant global de 82 000 euros, deux comités départementaux (Handisport et Sport Adapté), chacun à hauteur de 20 000 euros.

Scolarité

La direction des affaires scolaires (DASCO) finance de façon régulière et à hauteur de 233 500 euros des associations intervenant dans le milieu scolaire ou extra-scolaire par des actions de sensibilisation au handicap dans les écoles, de promotion du sport pour les enfants en situation de handicap et d’enseignement à domicile pour les élèves scolarisés en écoles et collèges en rupture scolaire temporaire pour raisons de santé. Sur ce montant global sont intégrées les subventions aux centres de loisirs à parité associatifs à hauteur de 100 000 euros chacun.

Etudiants 

La direction de l’attractivité et de l’emploi (DAE) alloue plus de 50.000 euros de subventions à des associations qui développent des actions en faveur des étudiants en situation de handicap et des actions de sensibilisation au handicap. On peut citer notamment l’association Starting-Block, qui œuvre entre autres pour la sensibilisation au handicap dans les établissements d'enseignement supérieur (journées Handivalides), l’association Baisser les barrières qui développe la bibliothèque numérique universitaire (numérisation d'ouvrages universitaires pour les étudiants malvoyants grâce à un logiciel de synthèse vocale) et mène des actions en faveur de l’insertion professionnelle des étudiants malvoyants, la Fédération étudiante pour une dynamique études et emploi avec un handicap, l’association Orthophonistes étudiants actant pour la solidarité internationale au Sud et la Fédération des associations générales étudiantes pour son projet d’accessibilité des étudiants handicapés à l’enseignement supérieur.

Formation et insertion professionnelle

En 2017, la direction de l’attractivité et de l’emploi (DAE) a subventionné un Greta parisien à hauteur de 9 000 euros pour une formation réservée à des personnes en situation de handicap pour qu’elles prennent, à l’issue de la formation, des fonctions de gestionnaires au sein d’universités.

Par ailleurs, une subvention de 14 000 euros a été accordée par le Conseil de Paris de novembre 2016 à l’association UPTIH (Union professionnelle des travailleurs indépendants handicapés) qui a pour but de répondre aux besoins des personnes handicapées ayant une activité indépendante ou en cours de création et une subvention de 30 000 euros a été attribuée en juillet 2016 à l’association UNIRH 75, dont l’objet est de contribuer à l’insertion professionnelle en milieu ordinaire des personnes handicapées et défavorisées.

Dernière mise à jour le mercredi 29 mai 2019
Crédit photo : Laurent Bourgogne / Ville de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.