En février et en mars, les écoles supérieures de la Ville ouvrent leurs portes

Les journées portes ouvertes sont un moment privilégié pour découvrir la richesse, la diversité et la qualité des enseignements de ces écoles financées et accueillies par la Ville de Paris.

Portes ouvertes

Le vendredi 1er et le samedi 2 février 2019, les trois écoles d’arts appliqués de la Ville de Paris – Boulle, Estienne et Duperré – ainsi que l’Ensaama (École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art), ont organisé leurs journées portes ouvertes pour permettre à de nombreux et nombreuses lycéen·ne·s et étudiant·e·s de découvrir la richesse de ces écoles. Les quatre établissements seront ouverts les deux journées de 9h à 17h.

Samedi 2 février, en début d'après-midi, Frédéric Hocquard, adjoint à la Maire de Paris en charge de la vie nocturne et de la diversité de l'économie culturelle, et Marie-Christine Lemardeley, adjointe à la Maire de Paris en charge des questions relatives à l'enseignement supérieur, la vie étudiante et la recherche, se sont rendu dans les écoles afin d'échanger avec les étudiants et les équipes pédagogiques.

Portes ouvertes à  l'EPSAA

Les portes ouvertes de l’EPSAA (École Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques de la Mairie de Paris) sont quant à elles, organisées le vendredi 15 et samedi 16 mars, de 10h à 18h.

Les écoles parisiennes d'autres domaines organisent aussi leurs portes ouvertes :


Un moment d'échange

Les journées portes ouvertes sont l’un des moments forts de la vie des établissements scolaires et d’enseignement supérieur. Elles permettent aux futurs élèves de l’école de s’informer sur les formations, d’observer les travaux des diplômé·e·s et d’échanger avec les étudiant·e·s et les équipes pédagogiques, afin qu’ils·elles puissent faire le meilleur choix d’orientation et d’école.

Dans les écoles d’arts appliqués, les curieux viennent découvrir ou en apprendre plus sur les nombreuses disciplines – peu communes – qui couvriront leur future année : design d’objet, d’espace, textile, architecture, mode, broderie, stylisme, ébénisterie, bijouterie, tapisserie, tissage, graphisme, reliure, laque, typographie, etc.

Au total, ce ne sont pas moins de 2 600 élèves, dont 600 chaque année, qui sont accueilli·e·s par ces écoles afin de préparer l’une des  onze mentions du diplôme national des métiers d’art et du design (DNMADE) à travers l’un des 48 parcours proposés ou bien une certification professionnelle de niveau I (valant grade Master) à l'EPSAA.

Née en 1886, elle est une des grandes références dans l’enseignement de l’art, des arts appliqués, du design et des métiers d’art en France. L’école de la rue de Reuilly a été créée à l’initiative de la Ville de Paris, non loin du faubourg Saint-Antoine qui était le cœur historique des métiers du meuble à Paris.

Elle avait d’abord pour vocation de former des professionnels de l’ameublement (ébénistes, menuisiers en siège, tapissiers, sculpteurs sur bois).

Un peu plus tard, elle sera renforcée par des corps de métier complémentaires : ciseleurs, monteurs en bronze et graveurs sur acier.

Au fil du temps se sont développés, en plus des 13 ateliers des métiers d’art (l’ébénisterie, la bijouterie, la menuiserie en sièges, la sculpture…), des diplômes de design reconnus, en architecture, en produits et objets.

Soucieuse de qualité et de rigueur, elle ouvre des pistes dans la nouveauté et l’expérimentation tout en préservant le patrimoine inestimable des métiers d’art et des gestes de la création.

Plus d'infos

L’École Duperré forme des étudiants aux métiers de la création, en mode et textile, mais aussi en espace et en graphisme.

Elle offre également des formations d’excellence dans le domaine des arts textiles (broderie, tissage et tapisserie) et de la céramique et place les étudiants au croisement des métiers d’art et du design en mettant les savoir-faire et l’innovation au cœur de la démarche créative.

Le dynamisme, la prise de risque, le goût de la découverte sont à l’œuvre partout et à chaque instant, soutenu par une équipe d’enseignants impliqués, exigeants et bienveillants dans un climat de liberté et de rigueur de travail.

De multiples projets, en partenariat avec des entreprises, mettent les étudiants au cœur des rythmes et des exigences du monde professionnel et les invitent à un travail d’équipe. La pluridisciplinarité, dans une attention vigilante aux évolutions technologiques, à l’actualité ainsi qu’à une culture consacrée, nourrit la recherche au service de la création.

La dimension internationale est également un élément majeur de la formation. Nombre d’étudiants partent un temps à l’étranger dans des écoles ou des entreprises partenaires et l’école reçoit aussi chaque année des étudiants étrangers en provenance de plus de 40 pays différents.

Plus d'infos

L’École supérieure des arts et industries graphiques (ESAIG), plus connue sous le nom d’École Estienne, du nom de Robert Estienne, fondateur de la célèbre lignée d’imprimeurs du XVIe siècle, a été créée en 1887 par la Ville de Paris, soucieuse de préserver la tradition artistique des métiers du livre.

Depuis sa première promotion, sortie en 1889, l’École Estienne a vu passer sur ses bancs des artistes de renom, parmi lesquels l’illustrateur Lucien Fontanarosa, le photographe Robert Doisneau, les dessinateurs Cabu et Siné, ou encore le typographe Albert Boton.

Cette école supérieure publique et gratuite, forte de plus de 115 professeurs et 600 étudiants, a su adapter ses formations en alliant les outils numériques aux outils traditionnels.

Elle a développé de nombreux partenariats avec de grandes institutions culturelles françaises et des universités et collabore aujourd’hui avec des chercheurs issus de tous les domaines des sciences et du design.

Consciente que le brassage des cultures est source de richesse, elle intègre également des étudiants étrangers et favorise l’accueil d’étudiants de milieux modestes.

Plus d'infos

L’Ensaama située rive gauche à Paris, accueille près de 1000 étudiants du post-bac au master.

L’École offre un large éventail de formations en design et métiers d’art. Son catalogue de cours recense 8 mentions et 17 parcours au niveau Bac+3 et 6 DSAA (diplôme supérieur d'arts appliqués), dont un DSAA métiers d’art.

Néanmoins, même si l’ADN de l’école est lié au design produit, aujourd’hui elle œuvre pour qu’une transversalité s’opère et que les étudiants s’ouvrent à l’ensemble des champs du design au cours de leurs études.

Mener une politique d’ouverture aux mobilités entrantes et sortantes des étudiants et des enseignants à l’international est aujourd’hui un axe essentiel du projet de l’école, et constitue un de ses nombreux atouts. L’engagement des professionnels et des entreprises comme partenaires de formation est également un facteur de réussite et d’insertion avéré.

L’Ensaama est attentive à l’évolution des techniques et des exigences professionnelles ; elle s’applique à encourager les étudiants à développer leurs compétences avec audace, créativité et professionnalisme.

Créée en 1983, l’EPSAA implantée dans la manufacture des Œillets à Ivry-sur-Seine, accueille 200 élèves après le bac.

Ecole d’art publique et gratuite, l’EPSAA offre trois niveaux d’enseignement : une classe préparatoire, une formation supérieure en graphisme de trois ans (délivrant une certification professionnelle de niveau I accessible également par VAE) et une année post-diplôme en digital média.

École d’abord et avant tout professionnelle, l’EPSAA a su tisser des liens étroits avec le monde du travail. Son expertise est reconnue par les entreprises qui permettent l’insertion des étudiants diplômés.

École entièrement gérée par la Ville de Paris, les étudiants sont régulièrement amenés à créer autour de projets concrets (affiche, signalétique, expositions…).

Directeurs artistiques, graphistes, web designers, typographes, illustrateurs..., les enseignants de l’EPSAA sont eux-mêmes impliqués et connectés avec les réalités de la création sous toutes ses formes. 

Hors parcours-sup, la sélection des étudiants repose uniquement sur la réussite aux concours, ouverts à tou.te.s au niveau BAC, sans limite d’âge. 

Prochaines journées portes ouvertes :

Vendredi 15 et Samedi 16 mars - 10h-18h

Des visites et conférences d’information sur les cursus de l'EPSAA seront organisées dans les locaux de l'école - Entrée libre

Toutes les informations à retrouver sur : www.epsaa.fr

 

La Conférence des écoles supérieures d’arts appliqués de Paris (Césaap)

Les Écoles Boulle, Estienne, Duperré et l’Ensaama constituent la Conférence des écoles supérieures d’arts appliqués de Paris (Césaap).

Créée en 2016, la Césaap constitue un réseau collaboratif qui permet de croiser la réflexion et l’expérimentation pédagogique, de porter un master expérimental de design, d’ouvrir à la recherche, de renforcer la visibilité des formations.

La Césaap a mis en place le DNMADE, diplôme conférant aux étudiants le grade de licence et leur permettant de s’inscrire dans un cursus universitaire européen.


Dernière mise à jour le lundi 4 février 2019

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.