Plan vélo : désintox de la chronique diffusée sur RTL le 4/09

Lundi 4 septembre, la matinale de RTL a diffusé une chronique virulente contre le «Plan Vélo» de la Ville de Paris. Décryptage des principales erreurs factuelles prononcées sur cette antenne.

«L’anticipation et la concertation ne font pas partie des plans de la Maire de Paris»

FAUX. Le Plan Vélo de Paris est évoqué dès fin 2013, dans le programme d’Anne Hidalgo aux élections municipales. Il y est dit que «le kilométrage des pistes cyclables sera doublé, avec de grands itinéraires continus» dont des voies «reliant les bois (…) et le long de la Seine». Une concertation est ensuite lancée en septembre 2014. Plus de 7.000 contributions de Parisiens et de Franciliens sont reçues par la Ville jusqu’en avril 2015, date à laquelle le plan est formellement adopté par le Conseil de Paris.

«Les sirènes des ambulances qui n’avancent pas retentissent plus longuement»

FAUX. Dans un rapport d’analyse publié le 28 juin 2017, la Préfecture de Police écrit que la piétonnisation de la rive droite de la Seine n’a conduit à «aucune dégradation des temps d’intervention pour les véhicules d’urgence et de secours». Le journal Le Figaro confirme dans son édition du 5 septembre que «le personnel soignant affirme mener sa mission comme avant» et cite Patrick Pelloux – président de l’Association des médecins urgentistes de France – qui rappelle que «les embouteillages et Paris, c’est une très, très longue histoire».

«La mairie de Paris a cru qu’en fermant certains axes les voitures ne viendraient plus. Mais les encombrements se déportent ailleurs»

FAUX. Grâce aux aménagements conduits depuis quinze ans par la Ville de Paris, le trafic routier a baissé de plus 30%. Cette baisse est continue au fil des ans. Ainsi, le nombre de véhicules roulant dans Paris a baissé de 3,4% au 1er semestre 2017 par rapport au 1er semestre 2016, preuve que la piétonnisation des berges de la rive droite a convaincu des automobilistes de recourir à d’autres modes de transport.

«Les gaz d’échappement retombent sur les berges où les bobos croient prendre un air meilleur»

FAUX. Dans un rapport publié le 31 mars 2017, l’organisme indépendant Airparif – en charge de mesurer la pollution de l’air en Ile-de-France – souligne que la pollution de l’air sur les quais bas de la rive droite «a baissé de 25% pendant l’hiver 2016 par rapport à l’hiver 2015», grâce à la piétonnisation de cette voie.

«On pourrit la vie des automobilistes (…) par sectarisme»

FAUX. Le «Plan vélo 2015-2020» a été adopté en avril 2015 à l’unanimité par le Conseil de Paris, c’est-à-dire par tous les élus, quelle que soit leur appartenance politique.

Dernière mise à jour le jeudi 7 septembre 2017

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.