Paris s’engage pour le zéro-phyto

Depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit aux gestionnaires publics l’usage des produits phytosanitaires chimiques pour l’entretien des voiries, espaces verts, promenades et forêts. A paris, dès les années 1990, des alternatives mieux adaptées aux espaces verts ont été mises en place dans le cadre de la démarche zéro-phyto.

Catégorie 4 (décoration > 501 m²) : 1er prix : parc des Buttes-Chaumont (19e)

Aucun herbicide chimique dans les espaces verts parisiens

L’abandon des produits phytosanitaires dans les jardins et les bois a conduit à trouver des alternatives en choisissant des espèces mieux adaptées aux espaces verts parisiens:

  • les engrais chimiques ont été remplacés par des fertilisants et amendements d’origine organique 
  • le choix de la valorisation du végétal spontané plutôt que son élimination a été adopté

Dans les cimetières parisiens, la démarche zéro-phyto a été progressive depuis 2015 et un juste équilibre a été trouvé entre enjeux environnementaux et usages.

Le label « EcoJardin », présent dans plus de 90% des jardins publics interdit tout recours aux produits dangereux pour l’environnement et valorise la gestion écologique exemplaire des espaces verts. Les équipes s’inscrivent dans une dynamique de réflexion et d’amélioration continue des pratiques favorables à la biodiversité.

De son côté, le centre de production horticole de la Ville de Paris, bien que non concerné par la réglementation, est lui aussi pleinement engagé dans la démarche zéro-phyto. Il pratique par exemple l’éco-pâturage et met à profit dans ses serres de production le lâcher d’auxiliaires, telles que les larves de chrysopes ou de coccinelles.

Des solutions naturelles utilisées en dernier recours pour protéger les végétaux

En cas d’urgence, la Ville a exceptionnellement recours à des solutions à base de micro-organismes ou de composés minéraux d’origine naturelle et compatibles avec l’agriculture biologique. Elles peuvent être employées ponctuellement pour protéger les 3 300 ceps de vignes du mildiou et de l’oïdium, lutter contre la pyrale du buis ou encore préserver une collection du Jardin botanique de Paris.

Agissez pour le zéro-phyto!

A Paris, les deux tiers des espaces verts appartiennent à d’autres acteurs publics que la Ville et à des propriétaires privés. A partir du 1er janvier 2019, la réglementation interdira la vente et l’utilisation de produits phytosanitaires chimiques aux particuliers.

Dès maintenant, vous aussi, passez au zéro-phyto et agissez pour la santé, la biodiversité et l’environnement:

Dernière mise à jour le jeudi 11 octobre 2018
Crédit photo : ©Marc VERHILLE / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.