Paris s'engage pour la réduction des déchets

Dans la continuité d'une démarche engagée depuis 10 ans, Paris a présenté lors du Conseil de Paris de novembre 2017 son Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés. 

C'est une obligation depuis 2012. L’élaboration d’un Programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA) doit être mise en place pour les collectivités territoriales compétentes en matière de collecte ou de traitement des déchets. La loi relative à la Transition énergétique pour la croissance verte (TECV) du 17 août 2015 a fixé un objectif national de réduction de 10% des déchets ménagers et assimilés (DMA) entre 2010 et 2020. C'est donc l'objectif de Paris.

Des efforts engagés depuis 2006

Dès 2006, la Ville a lancé son premier Plan de prévention des déchets (PLPD) : il a permis de réduire de 6,3% la production de déchets ménagers par Parisien. Ce plan s’est poursuivi par un Programme local de prévention des déchets (2011-2015). L'objectif a été atteint avec une baisse de 7% entre 2009 et 2015 pour les ordures ménagères et assimilés soit 31 kg en moins par habitant.

Les actions de prévention doivent désormais porter non seulement sur les déchets ménagers et assimilés et les déchets occasionnels (encombrants, équipements électriques et électroniques, vêtements, mobilier, jouets, livres etc.).

75% du contenu des poubelles peuvent être évités

Près de trois quarts du contenu des poubelles des ménages parisiens pourraient être évités, grâce à des actions de réduction (achat et consommation responsable), de réemploi ou de valorisation.

Quels sont les déchets prioritaires ?

Les gisements de déchets les plus représentés sont les emballages (37,2%), les déchets alimentaires (22,2%) et les papiers graphiques (13,3%). Quant aux déchets occasionnels, dont les encombrants, ils forment un gisement de réparation, de don, de vente et de réemploi qui n'est pas encore suffisamment exploité.

Concrètement ?

Les six axes stratégiques du PLPDMA sont :

  • lutter contre le gaspillage alimentaire
  • encourager la gestion de proximité des bio-déchets,  : par exemple, en développant le compostage sous toutes ses formes (collectif, individuel...)
  • donner une seconde vie aux déchets occasionnels
  • mettre en place ou renforcer des actions emblématiques favorisant la réduction des déchets
  • sensibiliser tous les acteurs et favoriser la visibilité de leurs actions en faveur de la prévention des déchets
  • être exemplaire en matière de prévention des déchets


Dernière mise à jour le mardi 21 novembre 2017
Crédit photo : ©Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.