Paris récompensée pour ses travaux de rénovation énergétique dans ses écoles

Le 16 mai dernier, un jury de professionnels et de journalistes, présidé par le climatologue Jean Jouzel, a décerné les Trophées de la transition énergétique 2017. Lors de cet événement, organisé par l’hebdomadaire L’Usine Nouvelle, le contrat de performance énergétique (CPE) des écoles de la Ville de Paris a été distingué dans la catégorie efficacité énergétique.

Trophées de la transition énergétique: Paris récompensée pour son initiative dans les écoles 

Les Trophées de la transition énergétique sont l’occasion de mettre en avant et de faire connaître des solutions innovantes développées par les entreprises pour la transition énergétique.

Attribué à un projet cherchant à réduire l'intensité énergétique d'une usine ou d’un bâtiment, le projet efficacité énergétique de l’année doit avoir mis en place des solutions innovantes visant à optimiser la consommation d’énergie, supprimer les gaspillages et piloter la performance énergétique. Le projet, au service de la compétitivité, doit pouvoir engendrer de réelles économies.

Cet événement, qui s'est déroulé le 16 mai 2017 à Paris, a permis de remettre sept Trophées de la transition énergétique:

  1. Prix de l’Efficacité énergétique
  2. Prix Énergies renouvelables
  3. Prix Transports durables
  4. Prix Start-up
  5. Prix Technologie
  6. Prix Digitalisation
  7. Grand prix du Jury récompensant les lauréats pour leur démarche exemplaire liée à la transition énergétique

Paris a ainsi été récompensée pour le prix de l'efficacité énergétique pour les travaux de rénovation effectués dans ses écoles.

Ce premier succès, aujourd’hui récompensé par un jury d’experts, est une grande fierté pour Paris

Célia Blauel,
adjointe à la Maire de Paris chargée de l’environnement, du développement durable et du Plan Climat

Des travaux de rénovation énergétique dans le parc des écoles parisiennes

Les écoles représentent un tiers de la consommation de l’ensemble des bâtiments publics et un tiers des émissions de gaz à effet de serre. L'objectif de la Ville est de baisser la consommation énergétique avec des solutions techniques mais aussi en impliquant les usagers.

Dans le cadre du Plan Climat Énergie de Paris qui vise une réduction de 30% les consommations d’énergie et de 30% les émissions de gaz à effet de serre pour son administration, Paris a engagé des travaux de rénovation énergétique à grande échelle sur son patrimoine scolaire, via le lancement de Contrat de performance énergétique.

Le projet de Contrat de performance énergétique-Écoles (CPE-Écoles) vise à réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre des écoles municipales de 30%. 

Concernant à l'origine une quarantaine d'établissements, le Plan Climat Énergie est aujourd'hui déployé par la Ville pour atteindre le traitement de 140 nouvelles écoles. 31 chantiers sont menés cette année.

Les consommations d’énergie des 662 écoles de la Ville de Paris représentent environ un tiers de la facture globale de la collectivité

Avec une consommation moyenne toutes énergies confondues de 224 kWh/m2/an en énergie primaire, le chauffage est le principal poste de consommation dans les 662 écoles de la Ville.

Le parc des écoles parisiennes, construites à des époques différentes – de 1880 à nos jours –, se caractérise par une très forte hétérogénéité architecturale et technique.

Le défi technique des Contrats de performance énergétique des écoles tient à la fois à la nature du parc traité, à son ampleur et au calendrier très contraint de réalisation des travaux, uniquement durant les vacances scolaires.

Pour chaque école, un programme de travaux personnalisé incluant des solutions performantes voire innovantes (isolation des combles, système de supervision énergétique, pilotage à distance, etc.) a été défini.

Premier Contrat de performance énergétique: des résultats concluants

Les résultats du premier Contrat de performance énergétique lancé en 2011 pour 100 écoles sont concluants:

  • une baisse de 35% des consommations d’énergie en 2014;
  • une baisse de 39,2% d’émissions de gaz à effet de serre sur la période 2014/2015 par rapport à 2008/2009.

Cette baisse des consommations équivaut à une économie de plus de 11.000 MWh par an, soit la consommation énergétique annuelle moyenne de plus de 2.000 ménages français.

À la suite de cette première expérience concluante, la Ville a mis en œuvre un second Contrat de performance énergétique, signé en 2016, concernant 140 écoles. 

Dernière mise à jour le mardi 23 mai 2017
Crédit photo : © Daniel Lifermann - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.