On dresse le bilan de la rentrée scolaire septembre 2017 

A la rentrée, plus de 190.000 jeunes Parisiens ont été accueillis dans l’une des 656 écoles, l’un des 115 collèges ou l’un des 12 lycées municipaux que compte notre ville.

La Ville se doit d’assurer les meilleures conditions d’accueil et de vie au sein de ses établissements scolaires, en proposant des locaux rénovés, sécurisés et connectés . Elle joue  un rôle majeur dans la réussite éducative de tous, en  complémentarité avec l’académie de Paris . La collectivité  parisienne concentre ses efforts sur les plus fragiles et permet aux enfants parisiens d'être acteurs de  leur ville.

Assurer un cadre de vie favorable à la réussite de tous

La municipalité organise son action autour de 3 axes pour permettre les meilleures conditions d'accueil des élèves parisiens

Des locaux scolaires sécurisés et rénovés

Les gardiens et les gardiennes d’école jouent  un rôle déterminant qui a été renforcé sur la période récente, avec des formations . Un nouveau règlement , fruit d’une concertation avec les représentants des personnels et des gardiens entrera en vigueur en janvier 2018.

Cette année, la Ville a effectué près de 2.000 opérations de rénovation et d’entretien dans les établissements primaires et secondaires et multiplié les opérations de sécurisation dans les écoles visant à l’installation de visiophones, au rehaussement de grilles, ou à l’opacification de vitrages.  Au total, ce sont 51 M€ qui  ont été consacrés à ces opérations, soit un budget en augmentation de près de 25% par rapport à l’an dernier.

Les travaux de performance énergétique se poursuivent , dans le cadre du Plan Climat. Ils visent à réduire de 30% les consommations d’énergie dans le parc municipal. Le projet concerne 240 écoles, pour un montant total de 84M€, 

Des établissements scolaires plus connectés

La maîtrise des outils numériques est un aspect essentiel de la réussite éducative.  Ainsi, depuis 2015 dans le 1er degré, 8.135 tablettes ont été déployées dans 90% des écoles élémentaires. Dans le second degré, 4 725 tablettes ont déjà été mises à disposition, 4.940 le seront au cours du dernier trimestre 2017.  La municipalité équipe également ses écoles de tableaux numériques ou vidéoprojecteurs interactifs, plus de 230 sont ainsi installés dans les classes à cette rentrée scolaire.

 La collectivité parisienne et l’académie de Paris se sont aussi engagées à promouvoir  le développement, à l’école et au collège, des pratiques numériques . Lors de cette la rentrée plus de 450 ateliers périscolaires portant sur le codage ou utilisant le numérique comme moyen créatif (image, cinéma, arts numériques...) sont proposés aux écoliers.

L’innovation principale de la rentrée 2017 est le lancement, en partenariat avec l’académie de Paris, d’un nouvel Espace Numérique de Travail (ENT) dans les collèges parisiens , C'est un outil intuitif, de communication interne de l’établissement avec l'ensemble de la communauté éducative  . Il développe  une pédagogie innovante grâce à la mise en ligne de ressources directement accessibles aux élèves. Il facilitera également la relation avec les parents.

L'évolution de l’administration pour mieux répondre aux besoins.

Conformément  aux objectifs du Projet Éducatif territorial 2016-2019, voici 3 illustrations  de nouvelles modalités d'organisation des services  :

  • Concernant la restauration scolaire, les relations avec les caisses des écoles gestionnaires,  sont  rénovées et renforcées . en effet ces établissement servent plus de 19 millions de repas  chaque année et sont financées à hauteur de 81 M€/an par la Ville, Ainsi dans les prochains mois, la municipalité  établira  avec chacune des caisses des écoles 20 conventions d’objectifs et de financement pour la période 2018-2020 s afin de prendre en compte les spécificités de chacune .
  • Depuis l’été 2016, l’inscription obligatoire en centre de loisirs est en place via le portail Facil’Familles . Les parents sont  nombreux à inscrire leur enfant directement via cet outil informatique   (71% des inscriptions), Une évaluation complète de ce dispositif est en cours  pour apprécier la pertinence d’éventuels ajustements.
  • Les Cours Municipaux pour Adultes (CMA), se modernisent également. Ces cours permettent à plus de 26 000 personnes de suivre chaque année un parcours d’apprentissage dispensé par la Ville au sein de 120 établissements scolaires, Désormais, les auditeurs peuvent s’inscrire en ligne grâce au compte parisien et le chantier de la dématérialisation des paiements est lancé.

Garantir la réussite pour tous

Cette volonté s'incarne autour de 5 champs d'intervention déclinées ci-dessous  .

Le Projet Éducatif territorial 2016-2019  avec comme objectifs opérationnels :

- Assurer la réussite et l’épanouissement des jeunes parisiens en démocratisant sur l’ensemble du territoire l’accès aux savoirs, à la culture, à la pratique sportive ;

- Permettre aux enfants et aux adolescents de comprendre le monde dans lequel ils évoluent,d’apprendre à apprendre, de développer leur sensibilité au monde et aux choses, de cultiver le plaisir de la curiosité intellectuelle, de se projeter dans l’avenir.

Une organisation inchangée de la semaine scolaire : priorité à la réussite des enfants.

Dès 2013, la Ville a mis en place la réforme des rythmes scolaires visant à organiser les enseignements scolaires sur quatre jours et demi par semaine, dont cinq matinées consécutives, afin de favoriser les apprentissages fondamentaux. Pour accompagner cette réforme, des ateliers éducatifs, gratuits et de qualité, accessibles à tous les écoliers parisiens ont été mis en place par la  Ville les mardis et vendredis après-midi. Près de 111 000 enfants en bénéficient chaque semaine. Cette organisation aujourd’hui est stabilisée et sera encore renforcée, voir améliorée.

Rentrée 2017 - Maintien des rythmes scolaires

L’offre d’ateliers périscolaires  a été renouvelée. Plus de 2 800 nouveaux ateliers seront ainsi proposés aux enfants dès cette rentrée autour de la thématique de l’éveil en maternelle et en élémentaire autour des arts du spectacle, de l’image, du cinéma et des arts numériques, des arts plastiques et des loisirs créatifs, des sciences et techniques, de la découverte des civilisations, du patrimoine et des langues, de l’environnement et de la prévention.

Le développement des partenariats éducatifs.

Au-delà de l’offre proposée par les ateliers périscolaires, la municipalité   démultiplie  ses partenariats éducatifs avec de nouveaux acteurs, tels que :

  • le programme « l’Art pour Grandir » qui permet aux enfants et aux adolescents de 260 écoles maternelles et élémentaires, de 230 centres de loisirs, et des 115 collèges de bénéficier d’activités culturelles et artistiques
  • un nouveau partenariat culturel avec les conservatoires municipaux qui proposent un parcours de sensibilisation musicale à destination des élèves de cours préparatoire (CP)
  • L’opération l’Espace dans ma ville, portée par le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) et Planète Sciences, à laquelle la Ville participe cette année pour la première fois, Environ 300 enfants âgés de 8 à 14 ans, issus des quartiers prioritaires en sont bénéficiaires .

«Tous mobilisés» pour les écoles et les collèges prioritaires.

Ce dispositif «Tous mobilisés pour les écoles et les collèges prioritaires» concerne 14 établissements scolaires. Cette démarche participative, s’appuie sur une large concertation avec tous les acteurs locaux (communauté éducative, parents d’élèves et élèves, agents, associations,..)

 Engagée au printemps, celle-ci a permis de construire un plan d’actions pour chaque établissement, traitant de sujets variés, tels que l’amélioration du cadre de vie, des conditions d’accueil, du climat scolaire, l’accompagnement des équipes enseignantes et d’animation, l’insertion de l’école ou du collège dans son environnement, les relations avec les familles . Les premières actions ont été réalisées dès cet été, et la mise en œuvre des plans d’actions se  poursuivra au cours de l’année

Assurer la mixité sociale et lutter contre le décrochage scolaire dans les collèges

En janvier 2017, le Conseil de Paris a voté une délibération ayant pour objet une modification de la sectorisation des collèges dans les 11e, 14e, 17e, 18e et 19e arrondissements. L’objectif est faire correspondre au mieux les capacités d’accueil des établissements avec le potentiel d’élèves résidant dans chaque secteur  mais aussi de renforcer la mixité dans les établissements touchés par des phénomènes de ségrégation sociale et scolaire.

Dans ce cadre la Ville met en œuvre cette année, 3 nouveaux secteurs multi-collèges dans le 18ème et dans le 19ème arrondissements. Ils bénéficient d’effectifs allégés à 25 élèves par classe au maximum et d‘options supplémentaires, notamment pour les langues.

En complément de ce travail sur la sectorisation , la Ville intervient dans les collèges pour lutter contre le décrochage scolaire grâce notamment au dispositif «Action collégiens». Cette rentrée portant à 39 le nombre d’établissements où le dispositif est implanté.

En parallèle, la collectivité parisienne soutient les projets des collèges qui  permettent de les ouvrir  sur l’extérieur et d’enseigner autrement. En 2016, Paris a ainsi financé 983 projets dans 115 collèges pour un budget de 1,4 million d'euros.

Des jeunes parisiens acteurs de leur Ville

L’éducation à la citoyenneté doit s’incarner dans des projets concrets qui permettent aux plus jeunes de s’exprimer et d’intervenir sur leur environnement direct. Quelques illustrations ci-après

Le budget participatif des écoles et des collèges

Pour la deuxième année, les élèves des écoles élémentaires et des collèges ont pu voter dans le cadre d’un budget participatif dédié . Près de 300 écoles élémentaires et de 65 collèges ont été concernés.

Au total, ces projets représentent un investissement important pour l’équipement des écoles et collèges avec notamment la dotation de 3 310 tablettes numériques, 680 robots, 655 vidéoprojecteurs, 491 ordinateurs portables pour 172 écoles, l’installation de 19 murs d’escalades, l’acquisition de 260 vélos pour 13 écoles, ou encore l’installation de 12 kits de sonorisation.

Pour l’édition 2017, le dispositif proposait 20 projets au choix des  écoliers  et 16 projets au choix des collégiens. Le choix des élèves s’est encore une fois majoritairement porté sur le numérique  .

Le programme d’accompagnement des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024

un programme d’accompagnement de la candidature de Paris a été proposé aux enfants et aux adolescents tout au long de l’année scolaire 2016/2017 et une convention a été signée en février dernier entre la Ville de Paris, l’académie de Paris et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour encourager l’accès à la pratique sportive. Quelques exemples d'actions :

  • un réseau d’établissements a été constitué  pour permettre aux élèves sportifs de suivre un double cursus scolaire et sportif du collège au lycée; cela concerne actuellement 4 établissements le 14°, 15°, 17°et 19° arrondissements.
  • Chaque élève de CM2 et de 3ème a reçu une mallette pédagogique sur l’histoire des Jeux Olympiques et Paralympiques réalisée par la Ligue de l’enseignement .
  • Au printemps, des tournois de découverte multi sports ont été organisés dans les centres de loisirs  dans la quasi-totalité des arrondissements permettant à plus de 4 000 enfants de découvrir de nouveaux sports .
  • Les semaines sportives, organisées sur temps scolaire et animées par les professeurs de la Ville de Paris en éducation physique et sportive, ont permis à près de 6 700 écoliers de découvrir un sport olympique.
  • Enfin, 1 500 élèves et 300 collégiens Parisiens et Séquano -Dionysiens ont été associés aux journées de promotion de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques organisées les 23 et 24 juin

La transmission de la mémoire et de notre patrimoine culturel aux enfants parisiens.

La Ville de Paris a noué cette année et pour 3 ans un partenariat avec le Mémorial de la Shoah. Dans la continuité des actions pédagogiques qu’il conduira sur temps scolaire à travers des visites, des expositions et des rencontres avec d’anciens déportés, le Mémorial proposera aux équipes périscolaires un programme destiné aux enfants de 8 à 14 ans.

Les enfants ont également participé à un projet pédagogique avec le Musée National de l’Histoire de l’Immigration organisé sur temps scolaire dans le cadre du dispositif «Classes à Paris» et un partenariat élargi est en cours de construction avec l’Institut des Cultures d’Islam.

Dernière mise à jour le lundi 25 septembre 2017
Crédit photo : Sophie Robichon

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.