Nouveaux systèmes d’autopartage: de bonnes nouvelles pour les Franciliens

La Maire de Paris l'a annoncé ce mercredi 4 juillet 2018: à compter de la fin d’Autolib', de nouveaux systèmes d’autopartage 100% électriques de meilleure qualité vont voir le jour à Paris et en Île-de-France, portés notamment par Renault et Peugeot (PSA).

La capitale continue dans sa volonté de promouvoir une alternative à la voiture traditionnelle. Renault, Drivy, PSA... ils sont en lice pour remplacer Autolib dont le contrat a été résilié. Parallèlement, le Conseil de Paris a également voté la création d'une "carte d'autopartage".

Remplacement d'Autolib: Renault et PSA tirent leur épingle du jeu

Renault a saisi l'occasion, avec ses filiales Marcel et Renault Mobility. En effet, il proposera une offre de VTC électriques, mais aussi d'autopartage sans stations. Les véhicules pourront être déposés librement dans une zone prédéfinie, Ils seront disponibles 24 h/24 et 7 j/7, et rechargés, lavés, ou réparés si besoin. Le groupe compte sur le retour d'expérience de son système d’autopartage à Madrid, qui comprend quelque 500 véhicules depuis fin 2017.

Une offre de location sera également proposée aux particuliers et professionnels, d'une durée maximale de 15 jours et destinée à des trajets plus longs.

Il devrait y avoir près de 2 000 véhicules en circulation d'ici la fin 2019, Renault ayant  pour objectif d'agrandir sa flotte dans les mois qui suivent.

Ce qui se passe là est historique

Anne Hidalgo,
Maire de Paris

D'autres constructeurs au banc d'essai 

Mais d'autres groupes sont prêts à travailler avec la mairie de Paris. En ce sens, la Ville a voté l'instauration d'une "carte autopartage" de 300 euros par an pour les futurs utilisateurs.

Voiture éléctrique sur emplacement Belib'

PSA a annoncé qu'il projetait lui aussi de lancer son service d'autopartage à Paris à la fin de l'année. Avec, dans un premier temps, 500 voitures électriques.

Le loueur Ada va lui expérimenter dès la mi-juillet, dans deux arrondissements parisiens, les 11e et 12e, une offre avec une cinquantaine de véhicules électriques et thermiques.

La société de location entre particuliers Drivy s'est elle aussi proposée, déclarant sa volonté de déployer "500 véhicules électriques" dans la capitale d'ici la fin 2019. 

Dernière mise à jour le mardi 10 juillet 2018
Crédit photo : Youngoparis.fr

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.