Neige à Paris: la cellule du déneigement à l’œuvre dans les rues et sur le périphérique

Mercredi 7 février 2018, la Maire de Paris s'est rendue à la cellule de pilotage du déneigement de Paris, où les agents assurent une veille 24h/24 des conditions météorologiques et organisent les opérations de salage à travers la capitale. Ces opérations vont se poursuivre pendant toute la durée de l’épisode neigeux.

Cette cellule de pilotage se trouve Porte des Lilas, à la «Circonscription Fonctionnelle», une équipe spéciale rattachée au Service technique de la propreté de Paris. La directrice, Dominique Ouazana, résume la situation: «Nous traversons un épisode de neige exceptionnel et nous intervenons en continu depuis hier soir». 


Un suivi en temps réel

Porte des Lilas, la Circonscription Fonctionnelle, s’étend sur deux sites: l'usine de viabilité hivernale où le sel est stocké et où les sableuses viennent s'approvisionner, et le PC sécurité un peu plus loin. «Des usines de viabilité hivernale, nous en avons trois en tout, explique Dominique Ouazana , celle de la porte des Lilas, une dans le 17e et une dans le 13e, ce qui permet de couvrir toute la capitale. Le PC sécurité, comprend ce qu'on appelle la salle de crise, avec la station météo où cinq agents suivent en direct les conditions météorologiques et toutes les sableuses.»

Elle poursuit: «Nous faisons cinq points par jour, on débriefe et on programme la suite.» Si l'unité de Dominique gère Paris intra-muros et le périphérique, c'est à la Division territoriale de la propreté que reviennent les points stratégiques tels que les entrées et sorties de métro, les arrêts de bus, les passages piétons, et aux habitants et commerçants de gérer trottoirs, entrées d'immeubles et boutiques.

Une cellule d'élite

La Circonscription Fonctionnelle gère le nettoyage d’événements exceptionnels tels que la Fête de la musique. Elle intervient de jour comme de nuit sur des opérations difficilement prises en charge par les services habituels et  fonctionne 7j/7, et 365j/365.

«Il y a une mobilisation importante des effectifs", poursuit Dominique Ouazana."j'ai du personnel qui est d’astreinte et sur le pont 12 heures d'affilée, alors quand on entend qu'on n'a pas bossé ça fait mal. On décrie le service public mais il faut aussi reconnaître quand il fait bien son travail et de plus avec cœur!»

Elle conclut: "La situation devrait connaître un peu de répit demain, mais de la neige est de nouveau prévue vendredi, même si la météo n'est pas une science exacte!... Par contre il y aura sans doute du gel demain matin malgré tous nos efforts, alors attention!".












Depuis lundi soir, c'est effectivement 34 sableuses et 110 agents qui sont en circulation. «Nous avons 6.000 tonnes de sel en réserve. Sur les 1.200 km de voies, 600 km ont été salées, soit une rue sur deux. Nous intervenons uniquement dans Paris intra-muros et sur le périphérique. Sur ce dernier, il y a eu des bouchons, les automobilistes ne pouvaient pas sortir. Nous ne gérons pas les échangeurs, les autoroutes et le réseau routier en dehors de Paris, qui, eux, étaient impraticables".

Dernière mise à jour le jeudi 8 février 2018
Crédit photo : Mairie de Paris/ Jean-Baptiste Gurliat

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.