Les Ateliers de Paris, un tremplin pour le futur 

Depuis dix ans, les Ateliers de Paris soutiennent et accompagnent des créateurs en devenir, dans les secteurs de la mode, du design et des métiers d'art.

Non loin de la bouillonnante Bastille, derrière l’imposante façade d’acier du numéro 30 de la rue du Faubourg-Saint-Antoine, se trouve l’une des résidences des Ateliers de Paris qui héberge un vivier de jeunes créateurs. Ils sont designers, créateurs de mode ou encore artisans d’art, et tous viennent chercher dans cet incubateur un soutien pour développer leurs projets, mais aussi une oreille attentive pour les aider dans toutes leurs démarches.

Un lieu d’accompagnement

Chaque porteur de projet dispose de son espace de travail, moyennant un loyer modeste. Sélectionné sur dossier et jugé sur leur projet personnel, leur créativité et leur savoir-faire, il peut rester pour une durée d'un an, renouvelable une fois. «En plus d’un atelier pour travailler, les jeunes créateurs trouvent aussi ici des réponses sur l’organisation et la création de leur activité», explique Lauriane Duriez, directrice adjointe des Ateliers de Paris. Un pôle conseil les accompagne et met à leur disposition des outils pour les aider dans les domaines de la gestion, de la comptabilité et de la communication. Une façon de faire le pont entre l’école et la vie active. Les Ateliers de Paris apportent également leurs expertises dans le cadre de projets dédiés au secteur des métiers de la création et proposent des formations collectives accessibles à tous les professionnels du territoire.

13 porteurs de projets répartis sur 4 étages

Installés dans les anciens locaux de Jean-Paul Gaultier, ils sont 13 porteurs de projets répartis sur les 4 étages. Dans l’open space situé au premier, l’ambiance est studieuse et feutrée. Rose Morand, designeuse textile, crée sa ligne de bijoux en maille. Plus qu’un simple accessoire, ses colliers deviennent un vêtement à part entière. Pauline Androlus, elle aussi designeuse, trouve ici tous les outils nécessaires pour développer son projet autour des arts de la table, comme ce pichet pour les malvoyants. De son long séjour au Vietnam, la designeuse Astrid Hauton a ramené des structures en bambou fabriquées à la main, mais surtout un savoir-faire artisanal. À partir de ces objets, elle crée des lampes et des suspensions. Avec ce projet, Astrid veut avant tout remettre du sens et de l’histoire dans ses créations.

 «C’est une chance d’être ici»

Dans son petit atelier coloré, Aline Houdé-Diebolt manie ses ciseaux avec finesse, pour inventer des décors en papier à destination des vitrines de boutiques. «C’est une chance d’être ici, raconte cette designeuse papier, arrivée depuis le mois de juin. On bénéficie d’un atelier, d’un suivi personnalisé et d’une belle visibilité pour nos projets. Au moindre problème, quelqu’un est toujours là pour répondre à nos questions.» Dans l’atelier d’à côté, on découpe, on coud et on assemble. Eux aussi sont arrivés depuis le mois de juin. Steven Jacques et Swann Amdéo, fondateurs de SWEN, confectionnent une marque de prêt-à-porter alliant le traditionnel costume européen avec celui du Moyen-Orient. «C’est un véritable tremplin pour le futur», se réjouit Steven.

La résidence des Ateliers de Paris voit donc des duos se former, parfois insolites, parfois complémentaires comme Romain Diroux, designer et ancien résident, qui aide Pauline Krier, tapissier, à la création de tabouret. «Les savoir-faire se croisent ainsi que les regards», nous explique cette dernière.

Une vitrine pour les professionnels

Au rez-de-chaussée, une galerie d’exposition met chaque année en lumière les travaux d’une centaine de créateurs du territoire francilien. Les Ateliers de Paris organisent également des concours comme les Grand Prix de la création de la Ville de Paris mais aussi des événements hors les murs (participation à des salons, boutiques éphémères…). 

Exposition

Dans le cadre de son dixième anniversaire, les Ateliers de Paris présentent l’exposition «Le Paris des Talents» organisée dans la Salle des Prévôts et le Salon des Tapisseries de l’Hôtel de Ville, jusqu’au 31 décembre. 


Dernière mise à jour le jeudi 29 décembre 2016
Crédit photo : © Emilie Chaix / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.