L'Orchestre de Paris intégrera la Philharmonie de Paris d'ici 2019  

L'Orchestre de Paris sera intégré à la Philharmonie de Paris. Jusque-là entité indépendante mais déjà principale formation en résidence de cet établissement culturel consacré à la musique symphonique, l'Orchestre de Paris profitera d’une meilleure visibilité et du rayonnement international de la Philharmonie.

La  décision de rattacher l’Orchestre de Paris à la Philharmonie de Paris a été prise conjointement par le ministère de la Culture et la mairie de Paris qui financent la formation musicale, respectivement à hauteur de 60% et 40%. Le processus d'intégration devrait commencer à l'été 2018.

En créant l’Orchestre de Paris en 1967, André Malraux et Marcel Landowski lui avaient confié la mission d’être le fer de lance de la vie symphonique française. Au lendemain de la célébration de ses 50 ans, Françoise Nyssen et Anne Hidalgo ont décidé de donner un élan renouvelé à cette ambition, en faisant pleinement bénéficier l’Orchestre de Paris du contexte dynamique créé par le formidable succès de la Philharmonie de Paris, auquel il a d'ailleurs grandement contribué en sa qualité d’orchestre-résident principal.

La Philharmonie

Pourvue d'une acoustique exceptionnelle, d'une programmation diversifiée et d'activités hors concerts attirant un plus large public (ateliers, expositions, orchestres d'enfants) la Philharmonie a accueilli plus de 3,5 millions de visiteurs, depuis son ouverture en 2015. En 2017, le taux de remplissage des concerts a été de 92% selon les chiffres de l’établissement public, financé à 80% par l'Etat.

Une intégration confiée à Laurent Bayle

L’État et la ville de Paris ont décidé de confier à Laurent Bayle, actuel directeur général de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris, la mission de concevoir et de préparer l'intégration harmonieuse de l’Orchestre de Paris au sein de l’établissement public. Cette intégration veillera à préserver l’identité de l’Orchestre de Paris ainsi que le lien avec son public fidèle, tout en renforçant ses moyens et son rôle en matière de démocratisation de la culture.

Elle devra en outre s’appuyer sur l’excellence de ses musiciens et la place incontournable acquise par la Philharmonie de Paris sur la scène symphonique internationale pour développer encore davantage son rayonnement hors de nos frontières. Elle sera menée dans un esprit de concertation et de dialogue.

Dans le cadre de sa mission, Laurent Bayle aura aussi à accompagner la succession de Daniel Harding (photo ci-dessus) qui quittera ses fonctions de directeur musical à l’issue de la saison 2018 – 2019. Arrivé en 2016 à la suite de Paavo Järvi qui était resté 6 ans au même poste, le chef d'orchestre britannique a en effet exprimé le souhait de quitter son poste de directeur musical en 2019. Peut-être pour s'adonner à son autre passion, l'aviation...

Ce rattachement est voulu comme un nouvel élan pour l'Orchestre de Paris et une ambition renouvelée de rester le fer de lance de la vie symphonique française désiré par ses créateurs.

Dernière mise à jour le mercredi 2 mai 2018

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.