Javier Arcenillas, lauréat du Prix Lucas Dolega 2019

Patrick Klugman, adjoint à la Maire de Paris, a remis le vendredi 25 janvier à l’Hôtel de Ville le Prix Lucas Dolega au photographe espagnol Javier Arcenillas, pour son reportage « Latido America », un projet photographique qui témoigne des violences en Amérique centrale.

Pour la 8ème édition du Prix Lucas Dolega, Patrick Klugman, adjoint à la Maire de Paris en charge des relations internationales et de la francophonie, et l’association Lucas Dolega, ont récompensé le photographe espagnol Javier Arcenillas, pour son travail photographique en Amérique centrale.

Javier Arcenillas 

Humaniste et diplômé en psychologie, Javier Arcenillas enseigne le photojournalisme et le documentaire photographique à l’International School PICA de Madrid. Il travaille actuellement sur plusieurs projets, comme celui conduit en Amérique centrale qui lui a valu d’être le lauréat 2019 du Prix Lucas Dolega.

Fruit de dix années de travail, le projet « Latido America » est un essai photographique et sociologique en noir et blanc. Javier Arcenillas y rend compte du climat de violence quotidienne vécu notamment par les plus pauvres en Amérique centrale. Dans cette zone, considérée comme l’une des plus dangereuses au monde, chaque jour dans les rues de villes comme San Pedro Sula, Guatemala City, Tegucigalpa, San Salvador et Mexico, des meurtres, des vols et des actes violents sont commis, dûs au narcotourisme et aux Sicarios, de jeunes adolescents forcés à devenir tueurs à gage.

Le Prix international Lucas Dolega

Créé en hommage au photographe Lucas Dolega, tué le 17 janvier 2011 à Tunis alors qu’il couvrait la « Révolution du jasmin », Le Prix international Lucas Dolega s’adresse aux photojournalistes professionnels indépendants. La Ville de Paris en est partenaire depuis sa création.

Chaque année, le prix récompense le travail d’un photojournaliste qui, par son engagement personnel, son implication sur le terrain, ses prises de position et la qualité de son travail, aura su témoigner de son attachement à la liberté de l’information malgré les risques liés aux situations de conflits ou aux catastrophes naturelles.

Le prix vise à soutenir et accompagner ce travail exercé dans des conditions difficiles. Il est ainsi doté d’une récompense d’une valeur de 10.000 euros de la marque photo Olympus et de la SAIF (Société des Auteurs des arts visuels et de l'Image Fixe). Le reportage primé fera aussi l’objet d’une exposition à Paris et d’une publication dans l’album de Reporters sans frontières.




Dernière mise à jour le mercredi 30 janvier 2019
Crédit photo : Photographe Javier Arcenillas

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.