Inauguration du Monument à la mémoire des enfants juifs  

De 1942 à 1944, pendant la Seconde Guerre Mondiale, des milliers d'enfants juifs ont été déportés de France. L'immense majorité d'entre eux ont été gazés dès leur arrivée dans les camps d’extermination nazis.  Jeudi 12 octobre 2017, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré au cimetière du Père Lachaise le Monument à la mémoire de ces 11.450 enfants juifs déportés et assassinés. 

Un monument unique à la mémoire des enfants juifs 

À l’initiative du Conseil national pour la mémoire des enfants juifs déportés (COMEJD) et conformément à la promesse d’Anne Hidalgo faite lors du dévoilement d’une plaque commémorative au cimetière du Père Lachaise (20e), un appel à projets a été lancé pour la création d’un monument.
Un lieu de mémoire collective a été déterminé, en tant que lieu de mémoire reconnu de la Déportation depuis 1945, afin d’honorer le souvenir des enfants. Le jury, présidé par Ivan Levaï, a sélectionné le dossier de Casto Solano pour son originalité et l’émotion qu’il provoque.

Aucun monument parisien d’ensemble comme lieu de mémoire collective n’existait jusqu’à la création de ce monument.

Un travail de mémoire pour ne pas oublier les 11.450 enfants déportés de France

Depuis des années, dans tous les arrondissements, les bénévoles des Associations pour la mémoire des enfants juifs déportés (AMEJD) se mobilisent afin de rendre hommage aux 11.450 enfants déportés de France, dont 6.100 enfants et adolescents parisiens.

Grâce au travail des associations qui dressent, école par école, la liste des enfants déportés, la Ville appose des plaques sur la façade et dans le hall des établissements, principalement des maternelles et des primaires, où ces enfants étaient élèves. Les noms des jeunes victimes sont gravés sur chaque plaque située à l’intérieur des établissements.

Ces associations effectuent un travail considérable de recherches minutieuses dans les archives des établissements scolaires, en étroite collaboration avec des enseignants de chaque arrondissement, en lien avec les déportés rescapés ou les rares enfants sauvés.

 À ce jour, 370 plaques commémoratives ont été apposées dans les écoles parisiennes en hommage à tous ces enfants assassinés. Pour rendre hommage aux plus jeunes enfants, qui n’étaient pas scolarisés, des stèles ont également été réalisées dans les parcs et jardins de la Ville.

Infos pratiques

Cimetière du Père-Lachaise
8, boulevard de Ménilmontant
75020 Paris
  • Philippe Auguste
  • 11021 - PHILIPPE AUGUSTE (20EME ARR.)
Voir la fiche
Dernière mise à jour le mercredi 18 octobre 2017
Crédit photo : Mairie de Paris - Guillaume Bontemps

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.