Inauguration de l’unité de désinfection des eaux de l’aqueduc du Loing

L’entreprise publique Eau de Paris a construit une nouvelle unité de désinfection des eaux, qui est reliée à l’aqueduc du Loing et qui alimente le réservoir de Montsouris. Vendredi 8 décembre 2017, l’inauguration de cette unité de désinfection des eaux s’est tenue à la porte d’Arcueil.

Une nouvelle unité de désinfection des eaux

Vendredi 8 décembre 2017, une nouvelle unité de désinfection des eaux a été inaugurée par Célia Blauel, Présidente d'Eau de Paris et ajointe à la maire de Paris  chargée de l’Environnement, du Développement durable, de l’Eau, de la Politique des canaux et du Plan climat énergie territorial et par le Directeur général d'Eau de Paris, Benjamin Gestin.

La mise en service de cette unité a été effectuée en juin 2017. Cette unité dispose d’un traitement par rayonnements d'ultraviolets (UV) des eaux souterraines du Loing, ce qui assure une nouvelle barrière sanitaire de désinfection, en complément de la chloration. Le traitement par rayonnements ultraviolets permet d’éliminer les pesticides et le chlore permet d’éliminer le risque de micro-organismes pathogènes, l’objectif premier étant de sécuriser au maximum avec cette barrière d’ultraviolets.
L’unité de Montsouris dispose de dix réacteurs UV installés en parallèle, s’insérant dans la ligne d’eau de l’aqueduc du Loing.

Nous maîtrisons l’ensemble de la chaîne du début jusqu'à la fin du cycle.

Benjamin Gestin,
Directeur général Eau de Paris

Renforcer la maîtrise de la qualité sanitaire

Aux origines du projet, Eau de Paris a voulu renforcer la maîtrise de la qualité sanitaire dans son ensemble. Depuis l’été 2017, ce double traitement est appliqué sur le site de la porte d’Arcueil (14e) à la fin du transport à surface libre de l’aqueduc et juste avant l’arrivée des eaux dans le réservoir de Montsouris. La chloration de secours ainsi que la gestion du taux de chlore, pour un meilleur confort des usagers en entrée du réseau de distribution, sont désormais réalisées par les installations au niveau du réservoir de Montsouris.

La difficulté technique était la priorité du projet car il fallait à la fois:

  • conserver l’alimentation gravitaire du réservoir de Montsouris 
  • intégrer les remous générés par le traitement par rayonnements UV et les modifications du système d’alimentation induites par la gestion du chlore

La construction de cette nouvelle unité a commencé début 2016, après une phase de travaux préparatoires pour dévoyer l’aqueduc du Loing en 2013 et conforter les carrières sur le site à construire en 2015. Les travaux se sont achevés en avril 2017 pour une mise en exploitation en juin 2017.

Pour sa conception dans le quartier de Montsouris, il a fallu qu'Eau de Paris porte une attention particulière à la richesse architecturale, notamment avec la présence de la Cité universitaire qui est un site classé aux Monuments historiques. C’est pourquoi le bâtiment se fond littéralement dans le paysage et son toit enherbé trace une nouvelle continuité écologique, dans la lignée de l’aqueduc du Loing.

Les étapes de traitement de l’eau

  1. captages: captages des sources des vallées du Loing et du Lunain (77) traitées par filtration sur charbon actif en grains à Sorques (77), captages des sources de la région de Provins (77) traitées par filtration sur charbon actif en grains à Longueville (77) et captages des Vals de Seine (77)
  2. poste de Desquinemare (77), mélange des eaux provenant de Longueville, de Sorques et des Vals de Seine
  3. aqueduc du Loing, capacité de transport 210 000 m3/j
  4. poste d’Arcueil, stockage et dosage des réactifs injectés au point 6 (eau de Javel, acide phosphorique).
  5. unité de traitement UV, élimination des virus et micro-organismes nuisibles résistants
  6. chloration: achève la désinfection de l’eau et garantit son transport en toute sécurité jusqu’au robinet des consommateurs
  7. réservoir de Montsouris, capacité de stockage de 200 000 m3, soit 20% de la capacité de stockage d’Eau de Paris
  8. ajustement de la chloration, le taux est réajusté pour concilier un double objectif : la qualité sanitaire (éviter tout développement pathogène) et la qualité organoleptique (limiter le «goût» de chlore
  9. distribution, alimentation des quartiers centraux de Paris.
Eau de Paris

Première entreprise publique d’eau en France, Eau de Paris délivre chaque jour à ses 3 millions d’usagers une eau d’excellente qualité, au prix le plus juste. Captage, traitement, distribution, relation client : les 900 collaborateurs d’Eau de Paris interviennent à chaque étape du cycle de l’eau pour un service public toujours plus performant et innovant. Engagée pour la protection de l’eau, de la biodiversité et du climat, Eau de Paris gère durablement ses ressources et son patrimoine, en collaboration avec ses partenaires locaux.

Dernière mise à jour le jeudi 4 janvier 2018
Crédit photo : Alexandra Lebon

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.