GUAPO, l'Observatoire mondial des villes sur la qualité de l'air

Pour lutter ensemble contre la pollution de l'air les villes se rassembleront avec GUAPO, un réseau international de coopération avec pour objectif principal le partage des connaissances sur la pollution de l'air et ses effets sur la santé, puis le suivi des avancées en termes de réduction de la pollution urbaine dans les métropoles.

En conclusion de la conférence internationale Cities for Air qui se déroulait en juin 2016, la maire de Paris et Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris ont annoncé la création de GUAPO, l'Observatoire mondial des villes sur la qualité de l'air. Cet observatoire sera consacré à la lutte contre la pollution de l’air. Il facilitera le partage de connaissances et la coopération entre les métropoles, avec le soutien de l'OMS

La lutte contre la pollution est une priorité et un défi majeur pour toutes les grandes métropoles du monde. La mauvaise qualité de l’air est particulièrement préoccupante pour les populations les plus vulnérables : enfants, personnes âgées, personnes asthmatiques, etc. En 2012, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estimait à 3 millions le nombre de décès prématurés provoqués dans le monde par la pollution extérieure. En 2014, 92% de la population mondiale vivait dans des endroits où les normes de l’OMS relatives à la qualité de l’air n’étaient pas respectées.

Doté d’un conseil d’orientation et d’un comité scientifique, le GUAPO prendra ainsi en charge le partage des connaissances sur la pollution de l’air et ses effets sur la santé, ainsi que l’identification et le suivi des progrès obtenus par les métropoles en termes de réduction de la pollution urbaine et de ses impacts sanitaires et environnementaux. Il aura également comme mission d'assurer les échanges et la diffusion des bonnes pratiques en matière d’orientations stratégiques et opérationnelles développées par les villes et les métropoles dans leur lutte pour améliorer la qualité de l’air, notamment en matière de réduction de la circulation routière ou des véhicules les plus polluants. Le GUAPO assumera enfin une veille sur les innovations techniques et réglementaires sur ce sujet.

La création du GUAPO est une décision clé pour Paris et la Métropole du Grand Paris, comme pour de nombreuses grandes villes puisque chacune pourra bénéficier des meilleures expertises, réglementations et politiques publiques partagées au sein du réseau, notamment à travers la mise en place d'une plate-forme collaborative, ayant vocation à devenir un véritable hub mondial sur la qualité de l’air.

Dernière mise à jour le mardi 4 avril 2017
Crédit photo : Sophie Robichon - Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.