"Grand site tour Eiffel" : un poumon vert au cœur de Paris

Mardi 21 mai, la maire de Paris a annoncé le projet lauréat pour le réaménagement du site de la tour Eiffel, à la suite d'une consultation internationale lancée par la Ville en janvier 2018. D'ici 2024, sur 54 hectares, priorité sera faite à la végétalisation et aux mobilités douces.

Sept millions de visiteurs découvrent chaque année la tour Eiffel et environ 20 millions  viennent l’admirer sans forcément y monter. Des chiffres qui donnent le vertige. Or la configuration actuelle du site ne permet plus d’accueillir les Parisiens et les touristes dans des conditions satisfaisantes. La maire de Paris Anne Hidalgo a ainsi lancé une vaste opération de réaménagement du site afin de créer un nouveau parc urbain au cœur de Paris et doter la tour Eiffel des meilleurs standards touristiques internationaux.

"OnE I" : le projet lauréat 

Quatre équipes pluridisciplinaires de professionnels de l’urbanisme, du paysage et de l’architecture ont travaillé pour proposer un projet compatible avec le calendrier et l’installation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024. Leurs propositions, soumises à un jury pluraliste et à une commission d’appels d’offres, ont été présentées mardi 21 mai sous la forme d’une exposition au Pavillon de l’Arsenal.

A l’occasion de l’inauguration de cette exposition, la maire de Paris a présenté le projet lauréat "OnE I", proposé par l'agence Gustafson Porter + Bowman, conduite par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Celui vise à :

  • offrir davantage d’espaces aux piétons, circulations douces et transports en commun,
  • développer la place de la nature en créant des espaces de respiration, en adéquation avec l’Accord de Paris sur le climat
  •  mettre en valeur la perspective Trocadéro-tour Eiffel-École militaire en faisant évoluer l’identité minérale du site vers davantage de végétal.

"Je souhaite que la tour Eiffel et ses abords deviennent un vrai lieu de promenade et de détente, notamment le week-end pour les familles. Il faut que Paris soit une ville où on peut lâcher la main de son enfant", a commenté Anne Hidalgo. 

Le projet en 3D. Réalisation : Autodesk France

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Crédits : Autodesk/WSP/DesignTeam/Ville de Paris

Des espaces piétonniers et végétalisés 

Le projet lauréat "OnE I" propose de donner un nouveau visage à ce vaste espace autour de la tour Eiffel, en le transformant d’ici 2024 en une grande promenade offerte aux piétons et à la nature. Ce nouvel espace végétal aux mobilités douces ralliera le Trocadéro à l’École militaire, en passant par la tour Eiffel.

Les jardins du Trocadéro

Le renouvellement paysager invitera le public à découvrir au gré des allées de nouveaux jardins. Les allées à l’est et à l’ouest de la fontaine de Varsovie seront refaites et plantées de cerisiers à fleurs. L'accès des familles et des personnes à mobilité réduite sera facilité avec la remise aux normes des allées de gravier.

Un amphithéâtre place du Trocadéro

La place du Trocadéro sera profondément réaménagée, avec la circulation des véhicules à double sens, et davantage de place pour les piétons et les mobilités douces. Des murs de soutènement incurvés dessineront un amphithéâtre végétal qui pourra accueillir des événements festifs.


Les terrasses de Varsovie

Les pentes qui bordent la fontaine de Varsovie seront remodelées et habillées de pelouse. Elles offriront au public des gradins avec des assises de pierres.

Le pont d’Iéna

Le pont d’Iéna sera rendu piéton et deviendra le premier pont végétalisé de la ville de Paris. Les circulations automobiles seront repensées. Seuls les bus et les véhicules d’urgence seront autorisés à y circuler. 

La promenade Bir-Hakeim

Le quai Branly sera planté et les trottoirs de l’immeuble Emile-Anthoine seront rénovés afin d’améliorer l’expérience des visiteurs depuis la station de métro de Bir-Hakeim. La chaussée sera plantée de haies et d’arbustes pour protéger les piétons du trafic automobile.

Le parvis de la tour Eiffel

L’espace central du parvis sera aménagé dans la continuité du grand parterre de pelouse qui se prolonge jusqu’à l’Ecole militaire. L’intérieur des piliers mettra en scène la spectaculaire montée des ascenseurs et une nouvelle verrière viendra recouvrir et abriter l’ensemble.

Pour les piliers ouest et est, le parcours public de découverte sera réactivé à l'issue des travaux. Une signalétique, un éclairage et une mise en scène appropriée permettront de révéler les spectaculaires salles des machines existantes, conçues par Gustave Eiffel.

Les jardins du Champ-de-Mars

Les jardins du Champ-de-Mars seront rénovés jusqu’à la place Jacques-Rueff et les  deux allées centrales seront bordées de jardins qui contribueront à une plus grande biodiversité. Cet ensemble végétal permettra une meilleure gestion des flux touristiques en multipliant les points d’entrée et de sortie.

Plus de place pour les mobilités douces et les transports en commun

La priorité sera donnée aux piétons, aux véhicules de secours afin d'accorder une place privilégiée aux transports en commun. L'objectif est de faciliter la circulation des près de 30 millions de visiteurs annuels de la tour Eiffel.

Les chiffres clés

  • 2 hectares d’espaces verts supplémentaires
  • 72 millions d'euros (financés par la redevance de la SETE / Société d’exploitation de la tour Eiffel)
  • Près de 30 millions de visiteurs pour la tour Eiffel, dont 7 millions montent au célèbre monument


La concertation : du 5 juin au 13 juillet 2019

Une seconde opportunité de concerter autour du projet

Du 5 juin au 13 juillet, une démarche de concertation a été mise en œuvre afin de recueillir l’avis des riverains, Parisiens et visiteurs sur le projet, au regard de ses conséquences sur le plan local d’urbanisme (PLU). Catherine Garreta, garante désignée par la Commission nationale du débat public, a veillé au bon déroulement de cette concertation.

Bilan de la concertation

Réalisé par la garante désignée par la Commission nationale du débat publique, le bilan résume le déroulé de la concertation et synthétise les observations.

Le calendrier du projet "Site tour Eiffel : découvrir, approcher, visiter"

  • Décembre 2017 : annonce de la démarche.
  • Janvier 2018 : lancement de l’avis d’appel public à la concurrence (AAPC).
  • Avril 2018 : choix des sélection des quatre équipes candidates.
  • Janvier-mars 2019 : concertation publique afin que les équipes se nourrissent des attentes des mairies d’arrondissement et des riverains, des Parisiens et des visiteurs.
  • Mai 2019 : jury pluraliste suivi de la commission d’appel d’offres également pluraliste pour choisir le projet lauréat.
  • Du 5 juin au 13 juillet 2019 : une seconde opportunité de concerter autour du projet,
    > plus d'infos
  • 2021 à fin 2023 : mise en œuvre entre le Trocadéro et la place Jacques-Rueff.
  • Après les Jeux de Paris 2024 : mise en œuvre entre la place Jacques-Rueff et l’Ecole militaire.

La maîtrise d’ouvrage sera assurée par la SEM PariSeine.

Dernière mise à jour le vendredi 2 août 2019
Crédit photo : © GP+B

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.