Découvrez la première promotion du Sport Social Business Lab

Mardi 6 juin, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Muhammad Yunus prix Nobel de la Paix 2006, étaient présents aux Canaux ( la maison des économies solidaires et innovantes) pour la présentation de la première promotion du Sport Social Business Lab,

Le Sport Social Business lab, premier incubateur au monde pour les sportifs en reconversion a pour objectif de leur permettre de développer leurs projets d’entreprises au service d’une cause sociale ou environnementale. 

Mardi 6 juin, le Sport Social Business Lab a présenté aux Canaux sa première promotion de 10 start-ups, aux côtés d’Anne Hidalgo, Maire de Paris, Muhammad Yunus, prix Nobel de la Paix 2006, Etienne Thobois, directeur général de Paris 2024, Dominique Mahé, Président de la Maif et Nicolas Hazard, fondateur d’INCO

Nous sommes très fiers de participer directement à la dynamique de Paris 2024

Nicolas Hazard,
Fondateur d’INCO

Lancé le 30 mars dernier à l’occasion d’Impact2, le Sport Social Business Lab, se donne pour mission d’accompagner les athlètes dans cette reconversion, à travers un programme d’incubation unique et international.

Les entrepreneurs retenus

Basketteur professionnel, il a joué pendant une dizaine d’années en Pro B dans différents clubs. Originaire d’une famille d’entrepreneurs et ayant grandi en banlieue parisienne, il a choisi de développer un social business après avoir lu un ouvrage de Muhammad Yunus.

Le nom de son projet, Académie YouNus (prononcer You and us), a été choisi comme un clin d’oeil à l’auteur. Il le développe jusqu’à présent à Bordeaux, dans des quartiers classés en zone prioritaire.

Il s’agit de produire et de commercialiser des articles textiles de style casual/sportswear, entièrement fabriqués en France et issus de matériaux biologiques. Il prévoit de mettre l’accent sur l’emploi local et le recrutement de jeunes éloignés du marché du travail, formés en interne.

Perchistes de haut niveau, les deux soeurs ont été sélectionnées à plusieurs reprises pour représenter le Portugal aux Jeux Olympiques de Pékin, Londres et Rio pour l’épreuve de saut à la perche.

Elles souhaitent, avec Perfe’o, développer une plateforme de e-learning permettant aux sportifs professionnels de suivre une formation continue. L’objectif est de les accompagner dans la gestion de leur carrière et de leur avenir, à travers des formations sur des thématiques qui les concernent directement au quotidien, telles que la communication et les relations médias, la vérification de leurs contrats, la gestion de leur patrimoine financier, etc. Elles envisagent de proposer leurs contenus à un public plus large, composé d’individus en situation de précarité et éloignés de l’emploi.

Loïc Gosselin, champion du monde senior (plus de 30 ans) en judo, s’est d’abord reconverti en tant qu’entraîneur. Aujourd’hui, il souhaite proposer des services de conseil aux entreprises pour remettre l’humain au coeur de leurs activités, et ainsi améliorer les performances des équipes, lutter contre le burnout, le tout en utilisant le sport comme outil de cohésion et de libération du stress.

Gaëtane Thiney, footballeuse de haut niveau, comptabilisant 136 sélections en équipe de France et de nombreuses participations à des compétitions internationales, déjà très active professionnellement au sein de la FFF et Canal+, s’allie maintenant avec l’agence Aono, spécialisée dans le marketing sportif, pour développer le projet Botaono.

A partir de l’application Messenger de Facebook, il s’agit de développer un service permettant à chaque club de créer son propre « bot » en quelques minutes. L’objectif est de faciliter les échanges d’informations entre les sportifs et entraîneurs ; mais aussi de donner une plus grande visibilité à des initiatives locales promouvant les valeurs de l’Olympisme, grâce à une offre clé en main permettant à ces acteurs du sport amateur de communiquer plus aisément sur leurs projets via le digital.

En partenariat avec Mohamed Ghediri, Nicolas Douchez, footballeur professionnel (gardien de but) évoluant en ligue 2 et passé par le PSG, développe une plateforme de réservation de courses de mototaxis électriques. L’objectif est de proposer une nouvelle offre de mobilité, qui allie confort, sécurité et respect de l’environnement. Le service sera essentiellement déployé dans les grandes villes françaises, où les restrictions de circulation en période de pic de pollution sont de plus en plus contraignantes.

Une attention particulière sera portée au profil des chauffeurs recrutés, qui seront essentiellement des jeunes en situation de chômage qu’Ezee formera en interne et salariera afin de garantir une qualité de service élevée à une clientèle effectuant principalement des déplacements professionnels.

Eva Roche, kayakiste de niveau international, ayant participé à deux coupes du monde, est reconvertie depuis une vingtaine d’années dans le conseil en politiques sportives et en gestion de carrière de sportifs.

Avec Athlète-Avenue.com, elle souhaite développer un portail internet d’informations et de mise en relation entre sportifs, écoles/universités et entreprises, afin d’accompagner les sportifs dans leur reconversion professionnelle et la gestion de leur fin de carrière.

Ugo Legrand, médaillé olympique de judo (moins de 73 kg) aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, et son équipe, composée d’Adrien Bourguignon, de Julien Ottaviani et d’Antoine Jeannin, tous judokas de haut niveau, développent une application mobile, Yogowo, permettant de réserver en quelques clics une séance de sport individuelle ou collective.

L’objectif est d’aider chacun à pratiquer une activité physique en toute flexibilité, sans engagement, avec un encadrement professionnel et sur-mesure. La spontanéité de la pratique sportive est également mise en avant, avec l’utilisation des espaces publics et du mobilier urbain pour concevoir des exercices originaux et ne nécessitant ni organisation ni dépense importantes.

Une partie des bénéfices sera reversée à l’association Play international, pour laquelle les sportifs sont déjà investis à titre personnel, et qui finance des programmes d’éducation par le sport pour des enfants défavorisés partout dans le monde. Teddy Riner sera ambassadeur de la marque.

Vainqueur à plusieurs reprises de la mythique course du Paris-Dakar et en charge de son organisation pendant une dizaine d’années, Hubert Auriol veut développer une nouvelle course, où seront uniquement autorisés à concourir des véhicules zéro émission. Il s’agira d’un tour du monde en 80 jours, en hommage à l’ouvrage de Jules Verne.

En parallèle de l’événement sportif, il souhaite développer une plateforme qui mettra en avant les technologies innovantes utilisées dans le cadre de la course. Cette plateforme sera également un moyen de promotion des mobilités durables et des « héros » ayant choisi de s’investir dans ce nouveau type de challenge technique et sportif.

Ancien espoir de haut niveau en judo, Marc Bultez est passé par diverses agences de conseil, de marketing et de voyages avant de fonder La Recyclerie Sportive début 2014 avec Robin Teinturier, diplômé de l’Ecole des métiers de l’environnement. Leur projet vise à valoriser les équipements sportifs de seconde main en leur donnant une nouvelle vie. Ils sont collectés, puis réparés ou transformés, avant d’être distribués ou revendus. La structure entend faire la promotion du sport « zéro déchet » et permettre à chacun d’apprendre à recycler des équipements sportifs.

Pierre Levavasseur, joueur de volley de haut niveau, évoluera en Nationale 3 l’année prochaine. Son ami, Xavier Chapel, lui aussi volleyeur de haut niveau, est passé par l’INSEP entre 2003 et 2006. Son frère, Gaël, également volleyeur, a obtenu de très honorables résultats au niveau universitaire, et se consacre aujourd’hui à 100% au développement de la plateforme Score n’co avec Olivier Hellard, qui a quant à lui travaillé pendant 17 ans au sein du groupe l’Equipe.

Ensemble, ils ont créé une application communautaire permettant aux sportifs amateurs engagés dans des compétitions d’accéder aux résultats, classements et calendriers de leurs championnats, mais aussi de commenter et partager les matchs en live. De plus, ils proposent des services clefs en main pour les clubs, les collectivités locales et les titres de presse régionale pour automatiser la publication de ces informations sur leurs réseaux sociaux et sites internet.

Petit à petit, ils entendent couvrir tous les sports. Déjà, ils s’attachent à accorder la même visibilité au sport masculin et féminin, au sport handisport et valide, au sport des juniors et des seniors, et bien sûr au sport amateur et professionnel.

Le lancement de cet incubateur confirme la volonté de Paris et de ses partenaires de s’imposer comme un acteur mondial dans l’alliance entre sport et innovation sociale. Il s’inscrit pleinement dans la dynamique de la candidature de #Paris2024 et la volonté de mettre en œuvre les premiers Jeux Olympiques et Paralympiques inclusifs et durables de l’Histoire.

Le Sport Social Business Lab: premier incubateur dédiés aux sportifs en reconversion

En créant, en mars 2017, le Sport Social Business Lab, La Ville de Paris, INCO, Paris 2024, la MAIF, le Yunus Center, le CNOSF et le Tremplin se sont réunis autour d’un objectif : promouvoir des projets à fort impact social ou environnemental en lien avec le sport.

S’adressant en priorité à d’anciens sportifs de haut niveau en reconversion professionnelle, ce programme d’incubation développé par INCO repose sur la conviction qu’athlètes et entrepreneurs partagent de nombreuses valeurs et compétences.  Sur 12 mois, dix entrepreneurs sportifs seront accompagnés au sein de l’incubateur dans la création de start-up ayant un fort impact social ou environnemental.

Les entrepreneurs sportifs sélectionnés pour le programme d’accélération du Sport Social Business Lab bénéficieront d’une série de service à haute valeur ajoutée.

Un nouvel espace de coworking, situé aux Canaux, au coeur de l’écosystème start-up parisien, a été aménagé pour eux et sera mis à leur disposition. Dans ce vaste espace, comprenant des bureaux individuels mais aussi des salles de réunion, des espaces détente et des lieux de vie collectifs, ils seront au contact de porteurs de projets aux côtés desquels ils pourront murir leur projet.

Un suivi stratégique individuel sera assuré par des mentors, entrepreneurs expérimentés, capables de soutenir de jeunes entrepreneurs et de les aider à franchir les étapes clés de leur démarche entrepreneuriale. Des formations collectives ou personnalisées seront également dispensées par des experts, sur des thématiques variées, telles que le growth hacking ou la gestion des relations de presse.

Fort de son expertise en financement d'entreprises à fort impact social, le Comptoir de l'Innovation, membre du consortium INCO, accompagnera également les entrepreneurs dans leur recherche de financements et les conseillera dans leur stratégie de levée de fonds.

Les entrepreneurs auront accès au réseau Impact Network et pourront bénéficier de la notoriété et de la présence d’INC0 à l’international pour un accompagnement optimal dans leur développement à l’étranger.

L’accompagnement sur-mesure qui leur sera proposé tout au long du programme d’accélération, d’une durée d’un an, sera largement modulable selon les besoins de chacun.

Les 10 entrepreneurs sélectionnés auront l’opportunité de présenter leur projet sur les bateaux électriques de l’entreprise Marins d’Eau Douce basée sur le Canal de l’Ourcq, dans le but de convaincre un investisseur de financer son projet d’entreprise.


Dernière mise à jour le mardi 6 juin 2017
Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.