Cultivons la promenade Barbès-Chapelle-Stalingrad

Sous le métro, bientôt les coquelicots! La Ville de Paris lance l’appel à projets «Cultivons la promenade Barbès-Chapelle-Stalingrad», dédié à l’agriculture urbaine. Le lauréat cultivera une parcelle de près de 700m² de cette future promenade. Agriculteurs, jardiniers, paysagistes, entrepreneurs, startuppeurs, à vos projets! A déposer jusqu’au 31 janvier 2019, 16h. 

Intégré dans le futur aménagement de la promenade urbaine Barbès - Chapelle - Stalingrad, ce projet dédié à l’agriculture urbaine a pour objectif de cultiver près de 700m² sur une portion du terre-plein central du boulevard de la Chapelle, sous le viaduc de la ligne 2 du métro, au niveau du pont franchissant le faisceau ferré de la gare de l’Est. Cet emplacement offre des conditions d’ensoleillement non impactées par l’ombre portée des immeubles du boulevard.

Présentation du site

Cette emprise de la promenade urbaine Barbès – Chapelle – Stalingrad de 665 m² sera équipée d’une jardinière exploitable de 565 m². Si le projet lauréat le nécessite, la Ville de Paris financera et installera une clôture avec une serrurerie métallique respectant l’aspect existant de l’ouvrage (1,80 m à 2 m de haut avec portail d’accès) afin de préserver les cultures de toutes dégradations.

Deux containers seront installés et positionnés. L’un d’eux sera utilisé pour le stockage et l’autre sera équipé d’une arrivée d’eau, d’un raccordement à l’égout et d’un raccordement électrique.

Le projet lauréat sera annoncé au printemps 2019 en vue d’une installation au mois de juin de cette même année.

Objectif: 30 hectares dédiés à l'agriculture urbaine d'ici 2020

D’ici 2020, Paris comptera 30 hectares dédiés à l’agriculture urbaine. Pour y parvenir, la Ville mène un vaste programme de végétalisation en créant de nouveaux espaces verts, en invitant les Parisien.ne.s à participer à la végétalisation, et en installant des projets de culture agricoles pérennes.

Plusieurs projets d’agriculture urbaine ont déjà vu le jour dans le nord-est parisien avec notamment le «Jardin partagé d’insertion du square Jessaint», animé par l'association Emmaüs Solidarité et le jardin partagé «Stalingrad» sur la trajectoire immédiate de la promenade Barbès-Chapelle-Stalingrad.

Au-delà, ce sont les projets « Parisculteurs saison 1 et 2 », comme sur le toit de la Poste boulevard de la Chapelle avec le projet de Facteur Graine ou dans des parkings souterrains de la rue Raymond Queneau où Cycloponics fait pousser champignons et endives. Bientôt sur les toits rue du Pré grâce au projet de serre de la société « Toit tout vert » ou encore sur le futur gymnase de la rue des Poissonniers, où AMP produira légumes et poissons dans une serre aquaponique.

C’est aussi dans ce quartier que le plus grand projet d’agriculture urbaine de la capitale va se développer, porté par l’entreprise Cultivate, sur 7061m² de toiture de l’hôtel logistique Chapelle International.


Dernière mise à jour le vendredi 30 novembre 2018

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.