Lamiya Aji Bachar à l’honneur du Conseil de Paris

Lamiya Aji Bachar, lauréate du prix Sakharov 2016, s’est exprimée mardi 27 mars au côté d’Anne Hidalgo devant le Conseil de Paris pour témoigner du combat qu’elle mène pour faire reconnaître les crimes perpétrés par Daech contre les femmes yézidies. 

En août 2014, Daech a attaqué les villages de la région du Mont Sinjar dans le nord de l’Irak, foyer des Yézidis. Le groupe terroriste a alors mis en place un système organisé de traite et d’esclavage sexuel à l'encontre des femmes et des filles yézidies. Prix Sakharov 2016 avec Nadia Mourad, Lamiya Aji Bachar, jeune femme yézidie de 19 ans, a survécu à cet esclavage sexuel auquel l’a soumise pendant de longs mois Daech.

Ensemble, les deux jeunes irakiennes sont devenues les porte-paroles des femmes victimes des violences sexuelles de ce groupe terroriste.

dessin

Quelques jours après le 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes, le Conseil de Paris donne la parole à cette défenseuse des droits des femmes, dont le combat est plus que jamais universel et urgent.

Lamiya Aji Bachar a rappelé devant le Conseil de Paris le sort subi par les 3 500 femmes encore captives de Daech. Pour que ces violences cessent, la lauréate du prix Sakharov a exprimé la nécessité de traduire l’organisation terroriste devant la Cour pénale internationale.

Elle a appelé les élus parisiens à soutenir « les femmes et les enfants captifs de Daech qui ont été libérés, et ont besoin d'aide et de soins particuliers ». Elle a également affirmé le besoin de protéger l’ensemble des minorités de la région syro-irakienne.

La Maire de Paris a salué « l’immense courage » de Lamiya Aji Bachar, rappelant que son combat était « celui du respect des droits et de la dignité humaine. Le combat le plus essentiel, contre ce que l’humanité produit de plus intolérable ».

Anne Hidalgo a également exprimé le soutien indéfectible de Paris et sa volonté que la Ville apporte son aide pour accompagner les femmes et enfants rescapés de Daech.

Le Prix Sakharov

Institué en 1988, le «Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit» est remis chaque année par le Parlement européen à des personnes ou des organisations en lutte contre l'oppression, l'intolérance et l'injustice. Ce prix est l'un des nombreux soutiens du Parlement européen aux droits de l'homme et à la démocratie dans le monde. Le Prix Sakharov peut être décerné à des personnes, des associations ou des organisations, sans considération de leur nationalité, lieu de résidence ou siège social.

Dernière mise à jour le vendredi 31 mars 2017
Crédit photo : DR

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.