Ce qui change en 2018

Au 1er janvier 2018, de nouvelles règles et un nouveau contrôle du stationnement rotatif et payant entrent en vigueur à Paris. Petit récapitulatif de ce qui va changer en ce début d'année.

La municipalisation du stationnement

La loi dite MAPTAM (Modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles) de 2014 a instauré la municipalisation du stationnement. Cette loi entre en vigueur au  1er janvier 2018.

Quels changements pour les automobilistes?

À compter du 2 janvier, pour stationner, vous devrez entrer dans l’horodateur votre numéro d’immatriculation. Vos droits (résident, titulaire d’une carte Pro, visiteur) seront immédiatement reconnus, ce qui donnera lieu à l’application du tarif adapté à votre situation.

Il n’y aura plus de ticket à apposer derrière le pare-brise de son véhicule. Si vous avez payé avec Pmobile, vous serez directement alerté, via votre mobile, de la fin prévue du temps de stationnement, que vous pourrez ainsi prolonger.
Vous pourrez ainsi stationner jusqu’à 6 heures consécutives, contre 2 heures aujourd’hui.

En cas de dépassement du temps prévu ou de non-paiement, vous devrez vous acquitter, non plus d’une amende de 17 €, mais d’un forfait de post stationnement (FPS), d’un montant de 50 € en zone centre (arrondissements de 1 à 11) et de 35 € pour les arrondissements de 12 à 20.

En termes de contrôle, la Ville de Paris a opté pour le système de lecture automatisée de plaques d’immatriculation (LAPI). Des agents des sociétés titulaires des marchés seront envoyés sur place afin de constater l’infraction.

Un service public amélioré

Le contrôle du stationnement payant est transféré dès le 1er janvier à deux prestataires privés. Ce changement va permettre aux 1 200 agents de la Préfecture actuellement chargés du contrôle du stationnement payant, qui rejoignent la Ville (dans le cadre de la réforme du statut de Paris), de se dégager de cette tâche. Ils seront dorénavant affectés à de nouvelles missions de régulation des déplacements et de contrôle du stationnement gênant: respect des zones de circulation restreinte, des pistes cyclables, des couloirs de bus, contrôle du certificat Crit’air, des zones piétonnes, etc.

Des nouveaux contacts pour les fourrières

Les procédures d’enlèvement et les fourrières sont également transférées à la Ville de Paris. Pour retrouver votre véhicule, cliquez sur le bouton rose ci-dessous:

Ce service vous permet d'effectuer une recherche à partir du numéro d'immatriculation du véhicule. 

L’application DansMaRue permet aussi d’alerter les services compétents.

Nouvelles modalités de prise de rendez- vous pour les cartes d'identité et les passeports

Dans le cadre de la loi du 28 février 2017 relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain, le recueil de demandes de cartes d’identité et de passeports ainsi que la remise des titres aux intéressé.e.s est transféré de la Préfecture de police de Paris à la Ville. Le transfert sera effectif au 1er janvier 2018 même si depuis le 4 décembre 2017, les demandes d'informations et les prises de rendez-vous pour les cartes nationales d'identité et les passeports sont effectuées directement en ligne auprès de la Ville de Paris. 

Logement social

Si vous êtes locataire d'un logement social et que vos ressources dépassent certains plafonds, la loi du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté modifie, à partir du 1er janvier 2018, les règles concernant la perte du droit au maintien dans les lieux.

Le SMIC va être revalorisé de 1,24%

Le 1er janvier prochain, la revalorisation légale du SMIC horaire brut atteindra 1,24 %.
Le salaire minimum devrait passer de 9,76 euros brut à 9,88 euros brut l'heure, soit une hausse de 12 centimes.

La suppression des cotisations chômage et maladie payées par les salariés

Les cotisations chômage (2,4%) et maladie (0,75%), payées par les salariés, seront supprimées en 2018. Cette suppression sera compensée par une augmentation de 1,7 point de la CSG pour tous. Les cotisations devraient baisser de 2,2 points au 1er janvier 2018, puis de 0,95 point à l'automne 2018.

Offre de prêt immobilier

Une ordonnance du 1er juin 2017 qui s'applique aux offres de prêts émises à partir du 1er janvier 2018 va permettre de limiter à 10 ans l'obligation de domiciliation des revenus (ou moins si la durée de prêt est moindre).

Au 1er janvier 2018, les banques et les établissements de crédit qui imposeront la domiciliation des salaires (ou des revenus assimilés) pour l'octroi d'un crédit immobilier seront tenus:

  • d'en informer clairement l'emprunteur 
  • de préciser la nature de l'avantage individualisé obligatoirement consenti en contrepartie

La domiciliation des salaires ou des revenus ne pourra toutefois excéder une période de 10 ans sans pouvoir excéder la durée du prêt.

La fiche de paie simplifiée pour toutes les entreprises

À partir du 1er janvier 2018, les employeurs devront obligatoirement éditer le nouveau modèle de bulletin de paie, plus lisible et plus clair pour le salarié.
Déjà en vigueur dans les entreprises de plus de 300 salariés depuis janvier 2017, le bulletin de paie simplifié est étendu à toutes les entreprises.

Permis de conduire: modification de l'épreuve pratique

À partir du 1er janvier 2018, lors de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire de la catégorie B, les candidats devront répondre à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours. À ce titre, 1 point sera attribué au candidat si la réponse à cette question est correcte.

L'objectif est d'imposer une formation aux notions élémentaires de premiers secours aux candidats à l'examen du permis de conduire de la catégorie B.

Onze vaccins obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018

Onze vaccins, contre trois actuellement, seront obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018. À la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, vont s'ajouter coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

Soins funéraires

L'arrêté publié au Journal officiel du 20 juillet 2017 (suite à la loi du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé), permet, à partir du 1er janvier, aux personnes décédées, atteintes du sida ou d'une hépatite virale, de recevoir après leur décès des soins funéraires visant à la conservation des corps (thanatopraxie). 

L'augmentation du prix du timbre

Aujourd'hui, le prix du timbre est fixé à 0,85 euro pour une lettre rouge prioritaire et à 0,73 euro pour une lettre verte. Au 1er janvier 2018, le tarif du timbre subira une nouvelle hausse: un timbre vert coûtera 0,80 euro tandis qu'un timbre prioritaire passera à 0,95 euro.

Dernière mise à jour le vendredi 5 janvier 2018
Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.