Airinov met ses drones au service des agriculteurs

Mettre des drones au service de l'agriculture : c'est le pari d'Airinov, une jeune entreprise implantée dans un incubateur de la Ville de Paris. Reportage.

bandeau COP21

Il ne pèse que 700 grammes, peut voler à 60 km/heure et fait deux clichés par seconde. "Agridone" est le drone utilisé par Airinov : cette start-up, implantée depuis 2 ans à l'incubateur Paris région innovation nord express, soutenu par la Ville de Paris et la région Ile-de-France, s'est lancée en 2010 dans la cartographie de parcelles agricoles. "L'entreprise est née dans le Poitou de la rencontre entre un fils d'agriculteurs et deux ingénieurs", raconte Erick Lebrun (photo ci-dessous), responsable marketing et communication d'Airinov. Peu d'entreprises mettaient alors les drones au service du secteur agricole : les images aériennes étaient traditionnellement prises par satellite. 

Airinov, les drones agricoles

Désormais, la jeune Airinov a bien poussé : 35 salariés et l'ouverture de succursales dans quatre pays européens en 2016 (Royaume-Uni, Pays-Bas, Allemagne et Danemark).

Les données récoltées permettent d'optimiser la quantité d'engrais

Erick Lebrun,
Responsable marketing et communication d'Airinov

La force d'Airinov ? Ses capteurs, fruits de 5 années de recherche et développement. Après avoir fabriqué ses propres drones, l'entreprise travaille désormais avec les machines d'un spécialiste suisse. L'an dernier, 100.000 hectares de blé et de colza ont ainsi été cartographiés dans l'hexagone par Airinov pour quelque 5000 agriculteurs. "Les données récoltées permettent d'optimiser la quantité d'engrais à apporter aux parcelles", précise Erick Lebrun. Une manière d'enrichir les plantes au plus juste de leurs besoins, en évitant les excès d'engrais.

Les bureaux parisiens d'Airinov

Le ciel serait-il en libre accès ? Tous les vols des drones sont préalablement déclarés à la Direction générale de l'aviation civile. Et pas question de voler au dessus de 150 mètres d'altitude ni de survoler la capitale. 

L'atelier d'Airinov

Outre le traitement des données et la préparation des plans de vols, Airinov assemble ses capteurs sur les drones dans ses locaux parisiens. Et assure le support technique en cas de réparation. Les demandes affluent, avec parfois des surprises. Une entreprise américaine a ainsi fait appel à la start-up pour survoler ses plantations d'ananas aux Philippines...

Le drone agricole en action

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

  

Dernière mise à jour le mardi 30 août 2016

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.