Égalité Femmes-Hommes

Paris engagé pour l'égalité entre les femmes et les hommes

À Paris, où les femmes représentent 53% de la population, des inégalités se manifestent encore dans tous les aspects de la vie courante. À l'occasion du Conseil de Paris de mars 2015, la Maire Anne Hidalgo et Hélène Bidard, adjointe à la Maire de Paris chargée de l'égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et les droits humains ont présenté les orientations prioritaires et les actions en faveur de l’égalité des sexes à mettre en œuvre durant le mandat.

Lutter contre le phénomène de prostitution et accompagner les personnes prostituées vers une sortie de la prostitution

L’action de la ville de Paris s’articule autour des axes suivants:

  • L’hébergement d’urgence et plus largement la mise à l’abri des personnes prostituées
  • L’aide et l’accompagnement des personnes en situation de prostitution
  • Les actions de sensibilisation et de prévention en direction des jeunes, des personnels de la Ville et du Département, confrontés à la prostitution dans leur activité professionnelle.

La Ville s’est appuyée sur d’étroits partenariats avec les associations spécialisées œuvrant en direction des personnes prostituées, dans les domaines sanitaire, social, juridique ainsi que sur la sortie de la prostitution par l’insertion professionnelle. .

Elle a souhaité formaliser son engagement en inscrivant pour la première fois la prostitution et la lutte contre le proxénétisme dans le Contrat parisien de Sécurité signé en 2009 avec le préfet de Police, le procureur de la République, le préfet secrétaire général de la préfecture de Paris et le recteur de l’académie de Paris.

Liens utiles avec des associations

Téléchargez les visuels de la campagne de communication de lutte contre la prostitution du mouvement du Nid

Campagne de lutte contre la prostitution

Lutter contre les violences faites aux femmes

«La lutte contre les violences faites aux femmes est la pierre angulaire des combats pour l’égalité» Anne Hidalgo, Maire de Paris

Les violences faites aux femmes ne sont pas un problème qui se limite à la sphère privée. Elles représentent le symbole le plus brutal de l’inégalité existant dans notre société. Il s’agit de violences qui sont exercées sur les femmes en raison de leur simple condition de femmes, parce que leurs agresseurs considèrent qu’elles sont dépourvues des droits élémentaires de liberté, de respect et de capacité de décision.

Pour autant, plus de la moitié des violences commises à l’encontre des femmes le sont dans la sphère privée du couple (plus de 55% des violences, selon les chiffres de la police à Paris). En France en 2014, 118 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoints, dont 4 à Paris… ce qui porte à 14 le nombre de femmes assassinées depuis 2010 dans notre ville.

Les commissariats de police de la capitale enregistrent environ 4 000 plaintes chaque année, sachant que seuls environ 10% des femmes portent plainte lorsqu’elles sont victimes de violences dans le couple. En France, une femme sur 10 est victime de violences au moins une fois dans sa vie (selon l’enquête ENVEFF – 2000).

La ville de Paris a créé en 2014, un Observatoire parisien des violences faites aux femmes intégré au sein du Service Égalité, Intégration, Inclusion : Il a pour but de coordonner les actions de protection et d’accompagnement des victimes, de sensibiliser la population, de créer des plans de formations pour les professionnels et d’établir des diagnostics territorialisés.

Il s’agit d’un lieu de concertation qui contribue à bâtir un arsenal de protection pour les femmes victimes de violences.

Il a comme finalité d’amplifier la visibilité du phénomène, de renforcer une politique commune à l’échelle de Paris, de développer et de pérenniser des actions et des nouveaux dispositifs, de contribuer à une efficacité des politiques publiques afin de faire reculer ces violences.

Pour cela, l’observatoire met en œuvre une coordination des professionnel.les et des associations afin de favoriser l’interconnaissance et une culture commune sur ces problématiques et de développer le travail en réseau avec l’ensemble des arrondissements.

Il permet également la coordination et le développement des dispositifs partenariaux d’accompagnement des femmes victimes de violences.

Enfin, il a vocation à rassembler et analyser les données chiffrées de tous les acteurs et actrices pour rendre visible le phénomène des violences, évaluer les besoins des femmes victimes de violences et des professionnel.les.

Ce partenariat allie une politique pénale empreinte de fermeté, des policiers mobilisés, notamment pour les interventions du TGD (téléphone grave danger) et des actrices et acteurs sociaux formé-es à l’accueil, à l’écoute et à l’accompagnement des femmes victimes de violences, sur tout le territoire parisien.


Les actions conduites par la Ville :

Logement/hébergement

• La cotation pour l’attribution de logements sociaux, avec un nombre de points supplémentaires attribués lorsqu’il y a violences dans le couple.

• Des ouvertures de places d’hébergement prévues, en urgence et en plus long terme, notamment en résidences sociales : nouvelle résidence sociale Alix & Albert Jacquard ouverte en 2015 dans le 15ème arrondissement. 

Dispositifs d’accompagnement des femmes victimes

• le téléphone grave danger (TGD) : une quinzaine de téléphones portables attribués à des femmes en très grand danger, avec un suivi rapproché des victimes.

• L’Ordonnance de protection : dispositif permettant la protection des victimes.

Le suivi des mains courantes: les victimes sont mises en contact avec une association qui les accompagne dans leurs démarches - convention signée récemment en cours de déploiement.

D’autres dispositifs sont en cours d’étude, comme la MAP – mesure d’accompagnement protégé – pour les enfants exposés aux violences conjugales.

Lutte contre le mariage forcé

Qu’il soit civil, religieux ou coutumier, il consiste à obliger une personne, fille ou garçon, à en épouser un-e autre contre son gré, c’est-à-dire sans son consentement. Il est obtenu sous la contrainte, la violence, le chantage, la peur de décevoir la famille. Selon l’UNICEF, plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées avant leurs 18 ans, dont 250 millions avant leurs 15 ans. La mairie de Paris s’est engagée contre ces pratiques, auprès des jeunes et dans les mairies d’arrondissement. 

Sensibilisation du public

A l’occasion du 25 novembre, un programme d’actions de visibilité des violences et d’information du public, de nombreuses brochures diffusées partout dans Paris.

Formation et travail en réseau

Formation des agents de la Mairie de Paris et de bénévoles d’associations pour l’accueil (primo-accueil) et l’accompagnement plus spécialisé des femmes victimes, de mariages forcés et de mutilations sexuelles féminines, autres formes de violences.

Réseau d’aide aux victimes dans certains arrondissements de Paris, un partenariat de terrain, au plus près des victimes et des associations mobilisées.

Téléphones utiles

Violences Femmes Info : 39 19 du lundi au vendredi de 9h à 22h – samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h – appel gratuit y compris depuis téléphone portable

Viols Femmes Informations : 0800 05 95 95 du lundi au vendredi de 10h à 19h, gratuit depuis tous les postes fixe

Face à la cyber-violence - Numéro vert national pour la protection des mineurs sur Internet, anonyme et confidentiel : 0800 200 000 

Points Femmes en mairie d’arrondissement

Mairie du 14e : sur rendez- vous (2 place Ferdinand Brunot). Tél. : 01 53 90 68 00

Mairie du 19e : tous les lundis matin, sans rendez-vous de 9h30 à 12h (5-7 place Armand Carrel). Tél. : 01 44 52 29 19

Les associations

SOS mariage forcé : Ligne d'écoute anonyme et confidentielle de 9h à 17h du lundi au vendredi. Tél.: 01 30 31 05 05 (le site internet)

Voix de Femmes: Sur les mariages forcés – à Cergy (Val d’Oise) - Contact: voixdefemmes@wanadoo.fr 

Ecoute violences femmes handicapées: Femmes pour le dire, femmes pour agir Tél.: 01 40 47 06 06 – Permanences et activités : 2, rue Aristide Maillol – Paris 15e (le site internet)

HELP Femmes: En soirée et le samedi après-midi - Lundi/mercredi/vendredi de 19 à 22h - Samedi de 14 à 18h - 17 rues Mendelssohn Paris 20e
Tél aux heures d’ouverture : 06 76 38 53 19

Imagin'ent de Elle: Vendredi 13h30 à 17h30 à l’Espace La Sablière et samedi 10h30 à 12h30 à la Maison des associations Paris 15e. Tél. : 06 61 89 47 90-accueil.ellesimaginent@gmail.com

Espace Solidarité (HAFB): lundi au vendredi de 10h à 18h30

17, rue Mendelssohn Paris 20e. Tél. : 01 43 48 18 66

Femmes Solidaires: permanence d'écoute et d'information téléphonique du mardi, vendredi de 10 h à 17 h - Accueil sur RDV les jeudis et vendredis. Maison des ensembles 3 rue d'Aligre Paris 12e. Tél. : 01 40 01 90 90 femmes.solidaires@wanadoo.fr

Libres terres de femmes (LTDF): Lundi de 14h à 18h, mercredi de 9h à 13h, jeudi de 14h à 20h - 111 bd Mac Donald Paris 19e

Tél. : 06 26 66 95 70 et 01 40 35 36 67 - www.ltdf.fr    et ltdf@orange.fr 

Permanences d’avocat-e-s : Avocats, femmes violences - Permanences téléphoniques : lundi, mardi, jeudi de 15h à 19h - Tél. : 0820 20 34 28 

Femmes d’ici et d’ailleurs

Femmes de la Terre: Permanence juridique en droit des étrangers pour les femmes, sur rendez-vous. Permanence téléphonique le lundi de 14h à 18h. Tél. : 01 48 06 03 34 www.femmesdelaterre.org

Juristes franco-Berbères (AJFB): Point Ecoute Femmes. Tél. : 01 45 88 09 09 ajbf@juristes@yahoo.fr

RAJFIRE – Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et réfugiées: Permanence tous les mardis de 16h30 à 20h. Maison des Femmes de Paris
Tél. : 01 44 75 51 27 - rajfire@wanadoo.fr ou rajfire@free.fr

Violences faites aux femmes au travail

Association Européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) Permanence téléphonique lundi de 13h à 16h et du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30

Tél. : 01 45 84 24 24 - contact@avft.org -www.avft.org


Les enfants exposés aux violences dans le couple 

Centre de psychotrauma de l’Institut de victimologie: Consultations du lundi au samedi sur RV: 131, rue de Saussure Paris 17e. Tél.: 01 43 80 44 40

Paris Aide aux Victimes (PAV): Sur RDV du lundi au vendredi de 9h à 17h, 12 rue Charles Fourier Paris 13e. Tél. : 01 45 88 18 00
PAV – Antenne du Nord: Sur RDV du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30, 22 rue Jacques Kellner Paris 17e. Tél. : 01 53 06 83 50 

Reconquérir l'espace public pour l'égalité et la mixité

Les femmes et les hommes ne pratiquent pas de la même manière les rues, les cafés, les espaces culturels et sportifs, dont l’usage répond à des « codes sexués ». L’histoire, la morale, l’éducation et l’organisation des villes influencent leurs comportements. Le harcèlement des femmes dans la rue et son acceptation tacite réduisent leur sentiment de sécurité dans l’espace public et les transports en commun, surtout le soir.

Les politiques publiques et les actions citoyennes peuvent favoriser la mixité de l’espace public en faisant des choix urbains qui répondent à l’impératif d’égalité, en soutenant et généralisant les initiatives qui rendent la ville plus agréable. L’enjeu est de « Faire la ville ensemble», une ville respectueuse de ses habitant-es, femmes et hommes, une ville qui, parce qu’elle aura su tenir compte des attentes et des aspirations des femmes, deviendra plus attractive, plus égalitaire, plus accessible et facile à vivre pour toutes et tous.

La Ville encourage et soutient ainsi des marches exploratoires de femmes partout où elles sont nécessaires, pour que soient mieux identifiées et prises en compte leurs attentes et aspirations : arpenter la ville pour la rendre plus sûre et plus accueillante, revisiter le cadre bâti et les espaces publics, afin qu’ils soient davantage accessibles aux habitantes, solliciter leur avis en leur confiant l’élaboration de diagnostics sur leur cadre de vie : tels sont les objectifs des marches qui se sont déroulées entre 2014 et 2016 dans les 14e, 18e, 19e et 20e arrondissements.

Un «référentiel genre & espace public» est en cours d’élaboration. La première application sera le programme «Sept places» de réaménagement des grandes places de la Ville.

Agir pour la santé de toutes les femmes

Depuis plus de 40 ans en France, grâce à la loi Veil, les femmes ont la maîtrise légale de leur corps et donc le choix de procréer (de devenir parents) ou pas, avec l’accès - grâce à des lois votées par les parlementaires - à la contraception, la pilule et l’IVG notamment. Une femme doit pouvoir décider si elle souhaite devenir mère. Paris défend le droit à la contraception, à l’avortement et à la prévention pour toutes et tous. La Mairie veille, en coordination avec les différents acteurs (ministères, hôpitaux, associations, Sécurité Sociale…) à ce que l’information aux jeunes femmes soit bien délivrée (éducation, médecine scolaire…) et que les Centres de planification et d’IVG soient accessibles et ouverts toute l’année dans la capitale, y compris lors des vacances.

L’accès aux informations médicales et aux soins est un enjeu crucial pour les femmes, concernées par des pathologies qui peuvent être spécifiques : cancer du sein, stérilité, anorexie, boulimie, obésité, ostéoporose...

Maîtriser sa fécondité, choisir sa parentalité (accès à la contraception, effectivité du droit à l’IVG avec un circuit particulier pour les mineures en situation de grande vulnérabilité et un autre permettant de prendre en urgence les femmes qui sont dans la dernière semaine légale de l’IVG. L’IVG médicamenteuse s’est développée dans les centres de santé, ainsi que la technique par aspiration sous anesthésie locale.

Cinq nouveaux centres ont été créés entre 2006 et 2014, (la liste des CPEF : voir ci-dessous)

Accompagner les femmes enceintes vulnérables : 32 sages-femmes de PMI en lien avec les maternités, le réseau périnatal et les services sociaux s’attachent autant aux aspects médicaux de bonne santé de la mère et de l’enfant, qu’aux aspects de parentalité et de lien parents-bébé pour éviter les ruptures de prise en charge.

Développer des actions de prévention et de promotion de la santé sexuelle : 12.000 jeunes ont bénéficié dans 80 collèges et lycées d’interventions autour de la vie affective et sexuelle en lien avec les équipes éducatives et la santé scolaire de l’Éducation nationale. Ce travail de coordination sera poursuivi pour atteindre l’objectif visant à ce que chaque collégienne et collégien ne puisse avoir au moins une sensibilisation autour de la sexualité au cours de sa scolarité.

Prévention et information : La Mairie s’emploie, avec tous les acteurs concernés (professionnels de santé, centres PMI, AP-HP, CAF, Etat, Préfecture de Police…), à faire progresser l’information, la prévention sanitaire (journées dédiées et évènements, site web, brochures, expositions ou débats…) et l’accès aux soins. Paris encourage les bonnes pratiques de prévention et d’information autour de la lutte contre le tabagisme, l’abus d’alcool, les troubles alimentaires, la promotion d’une bonne nutrition, l’éducation sexuelle, l’activité physique, au travers de tous ses vecteurs et équipements, et dans ses actions avec ses partenaires (ministères, associations de terrain, médecins…).

Liste des Centres d’éducation et de planification familiale (CPEF) à Paris

Séléctionnez un arrondissement :

Sensibiliser les jeunes générations à l'égalité

Pour une éducation à l’égalité filles-garçons

Pour prévenir les inégalités de demain, la Ville de Paris conduit des actions de lutte contre les stéréotypes sexistes, autour de deux axes principaux :

  • L’intervention en milieu scolaire, péri et extra-scolaire : accueils maternels, élémentaires, collèges et lycées, en s’appuyant sur un réseau de partenaires associatifs, spécialisés sur ces questions.
  • La formation des agents de la Ville, et tout particulièrement ceux qui sont en charge de la jeunesse (personnels de crèches, animateurs des accueils de loisirs et des structures sportives, éducateurs intervenant dans les collèges) afin qu’ils questionnent et modifient leurs pratiques de façon à permettre aux jeunes et aux enfants de développer toutes leurs potentialités.

Agir en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Paris compte 1,2 million d’actifs dont la moitié est des femmes. Cependant pour celles-ci, le temps partiel est devenu un mode d’entrée privilégié, le plus souvent contraint, sur le marché du travail. Parmi les femmes actives ayant un emploi, plus d’une parisienne active sur cinq est à temps partiel contre un homme sur dix et 16% des femmes actives ayant un emploi ont un contrat précaire. Selon les données du recensement 2011, les parisiennes sont un peu plus touchées par le chômage que les parisiens.

Ces constats se trouvent amplifiés dans les quartiers de la politique de la ville et parmi les nombreuses parisiennes en situation de monoparentalité qui cumulent les facteurs de vulnérabilité : jeunesse du parent, faible niveau de formation, bas revenu, mauvaises conditions de logement, forte exposition au chômage ou à la précarité dans l’emploi.

L’accompagnement de ces parisiennes dans le cadre d’actions spécifiques et adaptées constitue une condition essentielle à l’accès à l’emploi ou à la création d’entreprise ou d’activité.

Aussi, afin de mettre en œuvre une politique municipale cohérente en matière d’accompagnement à l’emploi des parisiennes, la collectivité s’attache à agir sur les freins à l'accès à l'emploi des femmes en proposant des ateliers socio-linguistiques, des séances de remobilisation et d’information, des parcours d’insertion socioprofessionnelle et d’accompagnement vers l’emploi et la création d’entreprise.

L’association Rêv’Elle propose une action pour les jeunes femmes de 17 à 25 ans afin d'élargir leurs perspectives professionnelles et de se projeter sereinement dans l'avenir. http://www.revelles.org/

La Maison des Femmes de Paris propose une action pour favoriser l'accès aux droits et la lutte contre la précarisation et l'isolement des femmes les plus fragiles. https://mdfparis.wordpress.com/

Le Foyer de Grenelle propose un parcours d’insertion qui associe les cours de français et l’accompagnement socioprofessionnel, social et culturel qui va de l’élaboration du projet professionnel jusqu’à sa mise en œuvre dans l’emploi. http://foyerdegrenelle.org/

Paris-Pionnières, première plateforme d'innovation des femmes entrepreneures, propose un accompagnement adapté et un hébergement pour votre startup. http://www.pionnieres.paris/

17e et 18e arrondissements

L’association CERAF Solidarité développe une action « Un coach pour l’emploi ». Elle consiste en un accompagnement des participantes vers un retour à l'emploi ou à la formation. http://www.ceraf-solidarites.org/un-coach-pour-l--emploi.ws

18e arrondissement

Quartier Porte Montmartre et Porte de Clignancourt

L’association ADAGE propose plusieurs actions qui s’inscrivent dans des parcours d’insertion socioprofessionnelle allant jusqu’à l’emploi.

ADAGE - Association D'Accompagnement Global contre l'Exclusion

17 rue Bernard Dimey - 75018 Paris

Téléphone: 01 58 59 01 67

Quartier de la Goutte d’Or

L’association Paris Macadam – Les Arcavals propose une action qui a pour objectif de dynamiser de nombreuses femmes vers l'emploi. http://parismacadam.fr/

20e arrondissement

Quartier Belleville - Amandiers

L’association Crescendo propose au sein de la Maison du Bas Belleville, une action d’insertion socioprofessionnelle afin de s’insérer dans le secteur de la petite enfance et de l’aide à domicile en direction des personnes âgées, handicapées ou dépendantes. http://www.groupe-sos.org/structures/192/Maison_du_bas_Belleville

L’action de l’association Quartiers du Monde a pour but de remobiliser des femmes dans le champ de l’emploi et la création d’activité et de les sensibiliser à l'initiative citoyenne économique. Cette action est organisée au sein du centre social Archipélia. 

http://www.quartiersdumonde.org/asociation/pagina?id=1&locale=fr

http://www.archipelia.org/

Initiatives de la Ville de Paris qui s’engage et se mobilise pour les droits des femmes

6 février: Journée internationale de lutte contre l’excision. On estime à 53 000 le nombre de femmes adultes excisées vivant sur le territoire. Chaque année, la célébration du 6 février, Journée Internationale contre les MSF (décidée en 2003 par le Comité InterAfricain et reprise depuis par de nombreux pays d’Afrique), est l’occasion de mobiliser l’opinion publique et les professionnel-le-s de la santé, du social et de l’éducation, pour agir afin d’accélérer l’abandon de l’excision.

La mairie de Paris a mis au point un protocole dans les PMI, pour prévenir ces pratiques néfastes et accompagner les parents vers l‘abandon de l’excision.

25 novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Ville orchestre un programme d’actions de visibilité des violences et d’information du public dans les arrondissements (PDF carte postale et programme 2015)

CONTACT : Mairie de Paris

Service Égalité, Intégration, Inclusion - SEII

ddct-egalite@paris.fr

Tél. : 01 42 76 68 77

Dernière mise à jour le jeudi 7 juillet 2016
Crédit photo : Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris