Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Le transport fluvial

©Mairie de Paris
[25/05/2010]

Silencieux, fiable, ayant une forte contenance et peu consommateur d'énergie, le transport fluvial peut apporter une alternative pertinente face à l'engorgement des villes et aux enjeux liés à l'environnement.

Ce constat explique le développement de l'utilisation de la voie d'eau pour rationaliser l'entrée et la sortie des marchandises de Paris et la mise en réseau " logistique " de la Seine avec les canaux de la Ville de Paris

  Utilisation actuelle de la voie d'eau

 

La portion parisienne de la Seine représente 12 km et comporte 20 ports situés en majorité dans les arrondissements périphériques. Les principaux ports " industriels " sur la Seine sont au nombre de neuf : Port du Point du Jour, Port Victor, Port de Javel, Port de la Gare, Port Tolbiac, Port National, Port de Bercy amont, Port de Bercy aval et Port de la Bourdonnais.

Annuellement plus de 2,26 millions de tonnes transitent par les ports fluviaux situés dans la Ville de Paris. Cela représente 9 % des tonnages entrant ou sortant de Paris. (Pour comparaison : 87 % par la route et 4 % par le fer)

Ces ports parisiens ont une activité logistique liée à 99 % au BTP avec : l'approvisionnement en matériaux neufs (agrégat et ciment), la fabrication de béton prêt à l'emploi, l'évacuation de déchets et déblais de chantiers du BTP et le négoce des produits du bâtiment.


Malgré une efficacité énergétique et une efficacité environnementale plus de trois fois supérieures à celles de la route et des nuisances environnementales moins importantes (bruit, occupation d'espace, accident, etc.), la voie d'eau est sous-utilisée dans le fonctionnement logistique de la Ville de Paris.

 

 

  Les filières classiques

 

Maintenir la position du transport fluvial sur des filières classiques telles que le BTP.

Consolider les parts du transport fluvial sur le secteur des déchets :
Transport de déchets bruts (centre de transfert vers les lieux de traitement notamment l'incinération) ;
Transport de matières premières secondaires issues du tri sélectif notamment le papier carton et le verre ;
Transport de résidus issus du traitement (mâchefers, etc.).

Pour cela il faut aussi positionner les sites liés à la logistique des déchets bord à voie d'eau. (Traitement avec l'incinération et centres de transfert).


Développer de nouveaux trafics, en particulier ceux liés à la grande distribution et aux autres filières de produits manufacturés.

 

  

  Les sites portuaires


L'ensemble des sites portuaires de la région Ile de France doit être mis en réseau avec le positionnement de ports " porte d'entrée " de la région (exemple Gennevilliers) et des ports secondaires permettant l'irrigation du territoire. D'autre part certains de ces ports doivent être embranchés au réseau ferroviaire de façon à permettre la mise en place de transports multimodeaux.

Pour la Ville de Paris cela nécessite de nouveaux concepts de port intégrant les notions suivantes:
- Le transit ;
- Le partage de l'espace dans le temps entre activité portuaire et loisirs ;
- La multi-activités permettant le transit de marchandises de différentes filières ;
- Une répartition géographique équilibrée le long des berges de la Seine de façon à limiter les concentrations de trafic routier de diffusion et le rapprochement des sites portuaires des lieux de destination.

 

  L'organisation de la logistique fluviale urbaine


Le développement des sites portuaires et du trafic fluvial dans Paris et la région Ile de France doit se faire sur les bases du concept de la logistique urbaine fluviale. Cinq principes :

- les marchandises transportées sont liées au fonctionnement logistique de Paris et son agglomération ;
- les entrées et/ou les sorties de ces marchandises se font de façon massifiée par la Seine ou les canaux ;
- Ces transports se structurent autour de sites portuaires organisés en réseau ;
- Ces sites portuaires sont bien intégrés dans leur environnement (visuel, émissions de polluants, bruit, occupation d'espace) ;
- La diffusion des marchandises dans la Ville se fait dans le cadre de la mise en place d'un service propre (véhicules électriques ou au gaz, moyen de manutention silencieux, optimisation des circuits de livraisons et de collectes, formation du conducteur au métier de la logistique urbaine, etc.).

 

 

 

  Les Ports de Paris


Le Port autonome de Paris a une double mission :
la gestion et le développement d'installations portuaires en Ile-de-France et le désengorgement des axes routiers par transfert sur les modes alternatifs que sont le maritime, le fluvial et le fer.

Les trois mots d'ordre guidant son action sont:

- densifier le réseau portuaire

- dynamiser la politique de développement

- affirmer l'exemplarité environnementale de ces aménagements.

Le trafic fluvial en Île-de-France a atteint les 21 millions de tonnes en 2005. En 2008, ce chiffre a connu un recul lié principalement à la baisse d’activité du secteur du BTP et au contexte économique pour atteindre de nouveau les 20 millions de tonnes en 2009.

 

Avec 70 ports, la région est la deuxième plate-forme fluviale d’Europe.

  

Actualités

  • Tour Eiffel aux couleurs du point Paris
    Tout le monde peut réserver son .paris

    Après l’ouverture du .paris aux 100 premiers ambassadeurs pionniers le 4 juin dernier, le lancement du .paris rentre dans une nouvelle phase : à partir du 9 septembre à 15h, les détenteurs d’une marque enregistrée peuvent désormais réserver leur(s) nom(s) de domaine en .paris. Profitez-en !

  • Prix d’encouragement d’artisanat alimentaire : 40.000 euros en jeu

    Vous êtes créateur ou repreneur d’une boulangerie, d’une charcuterie ou de tout autre commerce dans le secteur de l’artisanat alimentaire ? Vous êtes fier de votre commerce et souhaiteriez un coup de pouce pour effectuer quelques travaux ou investir dans un nouvel équipement ? Candidatez au prix d’encouragement d’artisanat alimentaire organisé par la Ville de Paris !

  • Appel à candidature - les bouquinistes de Paris
    Déposer un dossier de candidature à un emplacement de bouquiniste

    Avec près de 1000 «boîtes» et plus de 300 000 livres anciens ou contemporains, les bouquinistes de Paris offrent plus de 3 kilomètres de randonnée culturelle sur les quais de la Seine.

  • Trois débits de tabac ouverts à la gérance, 4e et 18e arrondissement

    Vous souhaitez gérer un débit de tabac à Paris ? La Ville de Paris et la Direction régionale des douanes mettent en place trois appels à candidature pour obtenir la gestion d'un débit de tabac dans le 4e et le 18e arrondissement. Envoyez votre candidature avant le 4 novembre.

  • Carton plein: les vieux cartons font les nouveaux départs !

    Carton plein 75, une association solidaire et écologique qui récupère vos cartons.

  • Des commerces accessibles à tous

    Au 1er janvier 2015 ,  tous les établissements recevant du public (ERP) devront se mettre aux normes pour recevoir dans les meilleures conditions les publics fragiles comme les personnes handicapées ou âgées. Les commerces, café, hôtels et restaurants sont concernés.

  • Jury de la meilleure baguette 2014
    Et le lauréat du Grand Prix de la meilleure baguette 2014 est...

    ... Antonio Teixeira, artisan boulanger dans la boulangerie « Aux Délices du Palais » 60, boulevard Brune (14e) ! Revivez en images la sélection.

  • 11300 locaux commerciaux étudiés à la loupe

    Pour la septième année consécutive, un suivi des mutations commerciales a été réalisé en 2013 sur 56 voies commerçantes de Paris. L’étude de l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) permet d’obtenir les nouvelles tendances de l’évolution commerciale parisienne.

  • Vous souhaitez recruter ?

    La mairie de Paris vous propose de publier librement et gratuitement vos annonces  sur son site internet paris-emplois.paris.fr 

  • Déclarez en ligne votre activité soumise à la taxe de séjour forfaitaire

    Logeurs, hôteliers, professionnels de l'hébergement... vous pouvez désormais, si vous le souhaitez, effectuer en ligne et en quelques clics votre déclaration annuelle relative à la taxe de séjour forfaitaire. Explications.