Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Programme « Emergence(s) » 2013 : 10 équipes lauréates (hors recherche médicale)

Crédits
[23/10/2013]

Avec le programme « Emergence(s) », la Ville de Paris soutient l’excellence scientifique de la capitale et la prise de risque en matière de recherche, moteur d’innovation. Depuis cinq ans, cet appel à projets de recherche finance à Paris de très jeunes équipes pluridisciplinaires ou de nouvelles équipes de recherche sur des thèmes pluridisciplinaires ou innovants.

Avec le programme « Emergence(s) », la Ville de Paris soutient l’excellence scientifique et la prise de risque en matière de recherche, moteur d’innovation. Depuis quatre ans, cet appel à projets de recherche finance à Paris de nouvelles équipes de recherche sur des thèmes pluridisciplinaires et  innovants.

Le conseil scientifique de la Ville de Paris réuni le 10 septembre 2013 en formation de jury, a désigné quatre équipes lauréates en sciences humaines et sociales et 6 équipes lauréates en sciences exactes, qui se partageront la somme de 2,1 millions d’euros, etbénéficieront chacune d’un financement durant 4 ans.

88 experts extérieurs ont apporté leur concours à l’évaluation des projets de recherche. Le jury, composé de l’ensemble des membres du conseil scientifique de la Ville de Paris, présidé par Elisabeth GIACOBINO, directrice de recherche au CNRS et présidente du conseil scientifique de la Ville de Paris, a examiné près de 70 candidatures.


Les 4 lauréats en sciences humaines et sociales sont :

-         Amandine SPIRE – Laboratoire Sociétés, En Développement Etudes Transdisciplinaires (Université Paris 7 - Diderot), pour le projet « Repenser le Droit à la Ville depuis les villes du Sud, regards croisés Afrique subsaharienne/Amérique latine » ; 

-          Daniella VENTRELI – Laboratoire Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques (CNRS – EHESS – EPHE – Université Paris 1), pour le projet « Rubi Antiqua : un nouveau regard entre Italie du Sud et la France » ;

-         Marina LAFAY – Centre Populations et développement (Université Paris 5 Descartes – INED – IRD), pour le projet « Minorités, identités numériques et circulation des messages politiques sur le web dans le Sahara » ; 

-         David CHAVALARIAS – Institut des Systèmes Complexes de Paris (CNRS), pour le projet « Science en poche » ;

 

Les 6 lauréats en sciences exactes sont :

-         François MALLET – Laboratoire Pierre Aigrain (CNRS - Ecole Normale Supérieure), pour le projet « Mémoire quantique micro-ondes : vers la correction d'erreur quantique et la téléportation quantique » ; 

-         Laurent PONSON – Institut Jean le Rond d'Alembert (CNRS - Université Pierre et Marie Curie), pour le projet « Propagation de fissure dans les matériaux hétérogènes : de la microstructure aux propriétés macroscopiques » ; 

-         Laurent REMUSAT – Laboratoire de Minéralogie et Cosmochimie (Muséum National d'Histoire Naturelle), pour le projet « Préservation de la matière organique extraterrestre au cours des premiers millions d'années du système solaire » ; 

-         Guillaume CHAPUY – Laboratoire d'Informatique Algorithmique : Fondements et Applications (Fondation Sciences mathématiques de Paris), pour le projet « Combinatoire à Paris : approches transverses entre Probabilités et Physique » ; 

-         Nicolas MINC – Institut Jacques Monod (CNRS - Université Paris 7 - Diderot), pour le projet « Mécanique du cytosquelette et positionnement du plan de clivage pendant l'embryogénèse précoce » ; 

 -         Elie WANDERSMAN – Laboratoire Jean Perrin (CNRS - Université Pierre et Marie Curie), pour le projet « Biomimétisme de la perception tactile : frottement de systèmes résonants » ; 

Actualités

  • La médaille Fields 2014 décernée à un chercheur parisien

    Le célèbre prix de mathématiques, la médaille Fields, a été remis cette année à Artur Avila, un franco-brésilien de 35 ans, chercheur en mathématiques dans une des universités de la capitale. 

  • La Paillasse : un lieu de démocratisation de la biologie et des sciences

    La Paillasse est le premier laboratoire moderne de biologie en France ouvert à tous et gratuit : un « biohackerspace ». En d’autres mots, c’est un laboratoire communautaire pour les biotechnologies citoyennes. Installé dans un premier temps à Vitry-sur-Seine, et face à son succès grandissant, ses fondateurs ouvrent un nouvel espace de 500m² dans le 2e arrondissement de Paris avec un soutien fort de la Ville de Paris.

  • Avec Parhistoire, questionnez l’histoire et le patrimoine de Paris

    Rares sont les villes au patrimoine aussi riche que celui de Paris. Il suscite nombre d’interrogations, qu’elles portent sur des éléments d’architecture, des événements historiques, etc. Faciliter cette approche du patrimoine et de l’histoire de Paris, tel est l’objectif de Parhistoire, le nouveau service de "questions-réponses" de Paris.fr.

    >>LIRE LA SUITE 

  • Nouvel incubateur Boucicaut : une voiture volante, des boites aux lettres connectées...

    Paris Innovation Boucicaut, 2ème plus grand incubateur parisien en taille avec 6000 m² de surface, vient d’ouvrir ses portes au cœur du 15e arrondissement. Depuis quelques jours, les premières entreprises s’y installent, comme par exemple, VAYLON premier constructeur français de voiture volante ou bien encore Twelve Monkeys Company, créateur de boites aux lettres connectées.

  • Vous souhaitez recruter ?

    La mairie de Paris vous propose de publier librement et gratuitement vos annonces  sur son site internet paris-emplois.paris.fr 

  • Etudes de genre : 2 lauréats récompensés

    Les inégalités entre hommes et femmes font l'objet de nombreuses recherches. Les enjeux et les acquis des études de genre méritent d’être diffusés pour une prise de conscience plus fine et mieux éclairée de la société sur laquelle doit s’appuyer toute politique durable d’égalité. Cette année dix-huit thèses ont été proposées pour le prix sur les études de genre. Découvrons aujourd’hui, les deux lauréats-es récompensés-es.