«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Les plantes à bulbes

Mairie de Paris
[22/11/2007]

Lorsque le printemps pointe le bout de son nez, c’est le moment d’aller découvrir les bulbes dans les jardins parisiens. Nous allons aussi vous apprendre à cultiver et à entretenir ces premières plantes du printemps.

Après les longs mois de grisaille hivernale, les plantes à bulbes de Bagatelle marquent le premier grand rendez-vous floral de l’année.

Là, plus d’un million de narcisses, tulipes, jacinthes, crocus, puschkinias, dame de onze heures…colorent et parfument les pelouses et sous-bois sur plus de huit hectares.


Jacinthe Jan BosRiche de cent soixante variétés, cette collection unique à Paris s’y déploie en larges nappes « impressionnistes », composant de somptueuses palettes de couleurs sans cesse changeantes.


Objets des plus grands soins de la part des jardiniers de la Ville, les bulbes de printemps rencontrent un intérêt certain chez les horticulteurs en herbe, qui sont de plus en plus nombreux à s’interroger. Comment les cultive-t-on ? Quand faut-il les planter ? Comment les entretenir ? Peut-on harmoniser plusieurs variétés dans un même pot sur son balcon ? Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre.
Puce environnementComment cultiver les bulbes ?

Leur grande diversité permet de les utiliser en intérieur aussi bien que dans les jardins, en pots, en massifs saisonniers, naturalisés en rocaille, sous les arbres caduques ou dans l’herbe.



Quelles sont leurs exigences ?

Dans l’ensemble, les bulbes préfèrent des sols bien drainés ou sableux, basiques ou neutres et pauvres en matière organique peu décomposées.
Ils sont exigeants en eau pendant leur végétation et leur floraison, puis nécessitent une certaine sècheresse pendant leur repos apparent : l’été pour les bulbes d’hiver et de printemps.
Il est souvent indispensable d’arroser les plantations lors d’un été et d’un printemps sec. Ce petit savoir-faire prolonge la durée de la floraison et avive la couleur des fleurs.
Cette exigence explique l’arrosage régulier des poteries d’intérieur ou d’extérieur.


Comment les stocker ?
Stockez-les dans un local frais et aéré en ouvrant les emballages. Les bulbes à « écailles » (lis et fritillaires) seront plantés dans du sable frais ou de la tourbe.
Quel est le meilleur moment pour les acheter ?
Tulipe de parterreAchetez-les entre le mois d’octobre et la fin du mois de novembre, voire même en décembre.
Pour la décoration d’intérieur ou le forçage, la période d’achat se prolonge jusqu’à la mi-février si les bulbes sont conservés en chambre froide.
La grosseur des bulbes est très variable. Le calibre diffère selon l’espèce mais aussi l’utilisation envisagée. Préférez les forts calibres pour les poteries ou le forçage et les petits calibres pour les plantations sur les pelouses.
Vérifiez bien la fermeté du bulbe et l’absence de pourriture.

Quel est le meilleur moment pour les planter ?
Dans les jardins : d’octobre à fin novembre et même décembre pour les tulipes et les jacinthes.


Comment les planter en poterie ?
Plantez des bulbes en pots pour décorer les cours, les balcons et les jardins.
Utilisez du compost et pour le fabriquer, mélangez :
- ½ de sable
- ¼ de terre de jardin
- ¼ de terreau
Si vous souhaitez une floraison au début de l’hiver, choisissez des bulbes de fort calibre et dits « préparés ». Avec un arrosage régulier, les bulbes fleurissent avec très peu de compost.
En choisissant des récipients particuliers, il vous est possible de faire fleurir sur l’eau certains narcisses et des jacinthes dites « préparées ».
Les bulbes utilisés pour ces décorations sont jetés après floraison.


 Puce environnement
Bagatelle, l'amour des bulbes
Lorsqu’en 1905, la Ville de Paris achète le domaine de Bagatelle, elle confie à Jean-Claude Nicolas Forestier, Conservateur des jardins de l’ouest de Paris, le soin de décider de son avenir. Ce sera un jardin public où les visiteurs pourront observer dans un cadre prestigieux des collections horticoles. Il y installe la base de ce que nous connaissons aujourd’hui : rosiers, clématites, iris, asters, pivoines, nymphéas, bulbes, lilas, etc.


La mise en scène des collections se veut très esthétique. Elle présente les végétaux que les amateurs pourront retrouver dans les catalogues, dans leur diversité et leur nouveauté. La collection de bulbes, qui comprend deux parties bien distinctes « bulbes sur pelouses » et « bulbes utilisés dans les décorations florales », s’inscrit dans cette tradition qui fait la spécificité de Bagatelle.


Puce environnementLes bulbes sur pelouse


Ils constituent le « fonds permanent » de la collection et chaque printemps 8 hectares du parc sont parsemés de crocus, tulipes, narcisses, jacinthes et autres petits bulbes.


Narcisse ice folliesCe savant désordre contraste admirablement avec le vert vif des pelouses et les floraisons éclatantes des magnolias, cerisiers, pêchers et pommiers. Les contrastes de couleurs sont vifs, les jaunes dominent chez les narcisses, les rouges chez les tulipes, les bleus chez les jacinthes, ça et là des blancs, jaunes et roses pâles atténuent ces intensités. La lumière printanière autorise de tels contrastes dont l’œil du visiteur est avide au sortir de l’hiver.


1,2 à 1,5 millions de bulbes sont implantés sur les pelouses et trente mille oignons sont replantés chaque année pour assurer la pérennité du spectacle. On compte 160 variétés de bulbes réparties principalement sur la périphérie des pelouses.

Puce environnementLes bulbes des décorations florales


En raison de leur caractère éphémère, les décorations florales autorisent plus de souplesse et d’innovation dans le choix des bulbes qui les composent. Les massifs de bisannuelles et potées sont installés à l’automne, s’épanouissent au printemps et sont ensuite arrachés pour faire place aux décorations estivales. Alors que sur les pelouses, on recherche surtout des ports de plantes s’approchant du « naturel ». Dans les massifs, on s’attache à mettre en valeur une palette végétale plus variée, s’inscrivant dans le cadre du thème général retenu pour la décoration.
Le thème est différent chaque année. Il est ainsi possible de cultiver la diversité et d’expérimenter de nouveaux genres et variétés.


tulipe Fritz KreislerTraditionnellement, ce sont les tulipes qui sont utilisées en association avec les bisannuelles (pensées, primevères, myosotis, giroflées). L’éclat de leur floraison est en effet difficilement remplaçable. La richesse du genre permet des combinaisons infinies de couleurs, de hauteurs, de formes de fleurs, de feuillages et de dates de floraisons.


Néanmoins d’autres bulbes peuvent également jouer un rôle appréciable dans les décorations florales : les narcisses, les iris de Hollande, les anémones de Caen, les aulx, les fritillaires, les jacinthes ou encore les muscaris peuvent très bien trouver leur place dans les plate-bandes ou dans les poteries. Chaque année, grâce aux décorations florales une centaine de variétés différentes s’ajoute pour la saison à la collection des bulbes du parc.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris