«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Les conditions d'accès

Mairie de Paris
[18/09/2013]

L'accès à la fonction publique, les catégories de concours...

La Ville de Paris organise ses propres concours, à l’exception de l’accès à certains emplois qui est réservé aux élèves issus de certaines grandes écoles.

Sommaire :
> Les conditions d’accès aux concours
> La reconnaissance de l’expérience professionnelle
> Les aménagements d’épreuves

Les conditions d’accès aux concours

Seuls sont admis à concourir les candidats qui remplissent les conditions. Ces conditions sont de deux ordres :

> Tous les concours sont soumis aux conditions générales d'accès à la fonction publique.

> Chaque concours est en plus soumis à des conditions qui lui sont propres :

   - Les concours internes sont réservés aux agents publics en fonctions le jour des épreuves et ayant un certain nombre d’années d’ancienneté dans la fonction publique.

   - Les concours externes sont en règle générale soumis à des conditions de diplôme.
A titre indicatif, le calendrier des concours précise la catégorie du concours, ce qui donne des éléments indicatifs sur le niveau de  diplôme exigé:
          Catégorie A : tâches de conception et de direction (ex : attaché, ingénieur, médecin…). Concours ouverts aux titulaires d'une licence ou plus. 
          Catégorie B : tâches d’application (ex : secrétaire administratif, technicien supérieur, agent de maîtrise…). Concours ouverts aux titulaires du bac ou plus. Certains concours nécessitent un diplôme à caractère professionnel (ex : assistant de service social...). 
          Catégorie C : tâches d’exécution (adjoint administratif, ouvrier qualifié…). Concours ouverts soit sans condition de diplôme, soit aux titulaires du brevet ou d'un CAP, BEP, etc.

En règle générale, les parents ayant élevé au moins 3 enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de condition de diplôme.

Les candidats qui disposent d’une expérience professionnelle suffisante (3 ans en général) et/ou d’un diplôme autre, français ou étranger, d’un niveau et d’une nature comparable, peuvent être dispensés de présenter le diplôme requis. Pour en savoir plus, voir la reconnaissance de l'expérience professionnelle.

Attention : ces informations ne sont qu’indicatives, pour connaître les conditions précises pour être admis à concourir, vous devez consulter la brochure du concours qui vous intéresse

La reconnaissance de l’expérience professionnelle

   > Les différents dispositifs de reconnaissance de l’expérience professionnelle

Pour passer un concours, la reconnaissance de votre expérience professionnelle peut prendre deux formes :

1 - Au moment de l’inscription, si vous ne possédez pas le diplôme requis pour être autorisé à concourir, une expérience d’au moins trois ans pleins dans le même type de fonction et au même niveau peut remplacer le diplôme. Cette durée peut être réduite si la personne possède un diplôme d’un niveau inférieur à celui requis. Les modalités de demande de reconnaissance varient en fonction des concours :

  - Si le concours ne requiert qu’un niveau de diplôme (ex : les concours administratifs), c’est l’organisateur du concours qui examine directement les demandes lors de l’inscription. Il vous suffit pour cela de remplir le formulaire fourni dans le dossier d’inscription ainsi que les pièces demandées et de joindre cela à votre dossier au moment de l’inscription.

  - En revanche si un diplôme spécifique est requis (ex : les concours d’adjoint technique de 1e classe), il faut faire sa demande bien en amont à la Commission d’équivalence pour l’accès aux concours de la ville de Paris (CEACAP, voir plus bas) qui délivrera alors un certificat valable pour tout concours de toutes les fonctions publiques ayant la même exigence de diplôme.

Attention : ce dispositif permet uniquement de pallier l’absence du diplôme requis et ne dispense ni des formalités d’inscription ni du passage des épreuves.

2 Au moment des épreuves, l’épreuve RAEP (reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle) : l’administration a la possibilité de mettre en place une épreuve valorisant l’expérience professionnelle (en général dossier soutenu ensuite devant un jury). Cette épreuve peut se substituer à une autre ou être proposée en option. A la ville de Paris, une épreuve de ce type est progressivement mise en oeuvre dans les concours (exemple : concours interne et 3e concours de secrétaire administratif depuis 2009).

Dans les deux cas, l’expérience professionnelle n’est reconnue que dans le même type de fonction et le même niveau que l’emploi auquel le concours donne accès

Attention : il ne faut pas confondre ces dispositifs avec la VAE (validation des acquis de l’expérience professionnelle) qui relève de la formation et permet la reconnaissance de l’expérience professionnelle en vue d’obtenir un diplôme, même si le diplôme ainsi obtenu, comme tout diplôme, peut bien sûr être pris en compte lors de l’inscription à un concours.  

> La Commission d’équivalence pour l’accès aux concours de la ville de Paris (CEACAP)

  - Cette commission est compétente uniquement pour une liste précise de concours des administrations parisiennes (Ville et département de Paris, CASVP, préfecture de police), à l’exclusion de tous les autres concours. Les concours concernés sont ceux qui exigent un diplôme spécifique dans une spécialité.

Outre l’expérience professionnelle seule, cette commission est aussi compétente pour apprécier l’équivalence d’autres diplômes, français ou étrangers, en complément ou non de l’expérience professionnelle.

  - Après examen du dossier et en cas d’avis favorable, la commission délivre un certificat valable pour tout concours similaire de la fonction publique ayant la même exigence de diplôme.

  - Attention, compte tenu des délais d’instruction des dossiers, nous vous recommandons de déposer votre dossier plusieurs mois avant les inscriptions, afin que vous puissiez joindre ce certificat à votre dossier en lieu et place du diplôme.

  - Avant de déposer un dossier, vous devez consulter la notice explicative. Les dossiers doivent obligatoirement être ceux édités par la commission et sont différents selon les concours visés.

   > Dossiers de demande d’équivalence à télécharger :

Métiers médico-sociaux et de la petite enfance
Pour le concours d'agent spécialisé des écoles maternelles
Pour le concours d'assistant dentaire 
Pour le concours de cadre de santé
Pour le concours de conseiller en économie sociale et familiale (CESF) 
Pour le concours de conseiller socio éducatif
Pour le concours d'éducateur de jeunes enfants
Pour le concours d'éducateur spécialisé

Métiers de la culture, de l'enseignement et du sport
Pour le concours d'adjoint d'animation de la commune de Paris
Pour le concours d'assistant spécialisé des bibliothèques et des musées
classe sup. spécialité bibliothèques (ex-bibliothécaire adjoint spécialisé)
 
Pour le concours d'assistant spécialisé d'enseignement artistique classe supérieure
Pour le concours de directeur des conservatoires de Paris
Pour le concours d'éducateur des activités physiques et sportives
Pour le concours de professeur des conservatoires de Paris

Métiers ouvriers et techniques
Pour le concours d'adjoint technique de 1ère classe Pour le concours de technicien supérieur principal - spécialité génie urbain 
Pour le concours de technicien supérieur principal - spécialité informatique
Pour le concours de technicien supérieur principal - spécialité multimédia

Les aménagements d’épreuves pour les personnes en situation de handicap

Les personnes reconnues "travailleurs handicapés" peuvent bénéficier, lors des concours, d'aménagements d'épreuves prescrits par un médecin agréé, par exemple, du temps supplémentaire (tiers temps), de l’assistance (secrétariat), des outils bureautiques, sujets agrandis ou en braille, interprétariat en langue des signes française... Procédure à suivre pour obtenir un aménagement d’épreuve.

En savoir plus sur le handicap à la Ville de Paris.