«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Alcool : effets et dommages

Mairie de Paris
[08/01/2010]
L’alcool provient de la fermentation ou de la distillation de fruits, légumes, céréales. Il est contenu dans les boissons alcoolisées à doses plus ou moins fortes. Les lieux habilités à vendre de l’alcool doivent servir des verres standard de sorte qu’il y ait autant d’alcool pur dans un verre de bière, de vin ou de whisky par exemple. Ailleurs, entre amis notamment, le dosage des verres est souvent plus important.

EFFETS


L’alcool stimule, relaxe et désinhibe. On boit aussi pour l’ivresse ou pour faire comme les autres.


DOMMAGES
Au-delà de 2 verres standard par jour en moyenne pour les femmes et de 3 verres standard par jour en moyenne pour les hommes, vous augmentez vos risques de cancers, de maladies cardio-vasculaires et du système nerveux et de cirrhoses du foie. L’alcool peut conduire à une perte du contrôle de soi-même (violence, accidents de la route, risques sexuels) et provoquer somnolence, troubles gastriques, vomissements et coma éthylique. Les ivresses répétées, la consommation chronique d’alcool, peuvent devenir dangereuses et basculer rapidement vers un état de dépendance. Une prise de conscience, une demande d’aide et un changement de comportement peuvent, dans certains cas, éviter le passage vers la dépendance.


ATTENTION !


Les séquelles les plus fréquentes après consommation d’alcool sont la « gueule de bois », la nausée, des maux de tête, la fatigue et parfois la déprime. Il est déconseillé de consommer de l’alcool en cas d’hypertension, d’épilepsie, de problèmes de foie (hépatites…).
Les mélanges avec certains médicaments (sédatifs, calmants et anesthésiques, tranquillisants et opiacés), mais aussi avec les drogues illicites (cocaïne, amphétamines, ecstasy, kétamine) multiplient les risques. Incompatibilité totale avec le GHB (voir chapitre GHB). Le seuil maximal d’alcoolémie tolérée au volant est de 0,49g/l. Utilisez un éthylotest pour savoir où vous en êtes.
Pour les femmes enceintes, toute consommation d’alcool peut entraîner des malformations foetales et des retards psychomoteurs chez l’enfant.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris