«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Conduites addictives, errance, prostitution, à l’intérieur et aux abords des gares, à Paris 10e

Crédits photo : Mairie de Paris
[25/01/2010]
Recherche action sur les conduites addictives, errance, prostitution à l’intérieur et aux abords des gares du Nord et de l’Est, Paris, 10e arrondissement. Cette étude ethnographique et qualitative fait suite à un groupe de travail rassemblant les principaux acteurs du 10e arrondissement. Elle a pour but de décrire et mieux comprendre la dynamique et les besoins des personnes en situation d’exclusion concernées par les problématiques des conduites addictives, de l’errance et de la prostitution autour des deux gares. Elle met en perspective leurs besoins avec l'offre d’accompagnement sanitaire et social adapté qui est à leur disposition dans le 10e.

L’étude s'intéresse :

- d'une part au public en grande précarité présent sur le site : besoins des personnes, ressources et faiblesses du dispositif d’accompagnement et de prise en charge ;
- d'autre part au point de vue des professionnels de terrain : besoins des professionnels, moyens, atouts et faiblesses du dispositif d’accompagnement et de prise en charge.

Choix de la méthodologie

L’approche méthodologique retenue est compréhensive et descriptive.

Cette approche repose :
- sur le recueil d’observation directe sur site par des chercheurs en sciences sociales ;
- sur le recueil de données discursives (20 entretiens libres et entretiens semi directifs avec le public cible et les professionnels ;
- sur deux groupes focaux (entretiens collectifs).


Par ailleurs, une partie des professionnels a été sollicitée pour tenter d’estimer l’ampleur de la population concernée.
L’analyse des données qualitatives permet de proposer un état des lieux des problématiques sociales et sanitaires présentes sur le site, ainsi qu’un état des lieux des besoins et des ressources susceptibles d’être mobilisées pour aider les personnes concernées.

Les axes de l’étude

Trois grands axes structurent l’étude :
- l’analyse de la socio-géographie de la grande précarité et des conduites à risques dans et aux abords des gares ;
- les caractéristiques, les pratiques, le point de vue et les besoins de la population cible ;
- l’expertise des professionnels de terrain et leur perception des problèmes sanitaires et sociaux sur le site.

Résultats
Cette Recherche action apporte une meilleure connaissance sociologique et géographique des logiques territoriales d’appropriation et permet de comprendre les raisons qui conduisent à choisir ces lieux.

Elle apporte également une meilleure connaissance des caractéristiques, des facteurs de vulnérabilité et des parcours institutionnels de prise en charge de ces personnes.

Enfin, elle décrit les atouts et des faiblesses de l’offre de prise en charge et propose quelques pistes de travail sur l’orientation des dispositifs.

Conduite de projet et financement

Réalisé par :
- Groupe de recherche sur la vulnérabilité sociale (GRVS)
- Observatoire régional de santé Ile de France (ORS – IDF)

Etude conjointe :
- Préfecture de Paris (Mission Toxicomanie),
- Mairie de Paris (Mission prévention des toxicomanies / DASES)
- Direction des affaires sanitaires et sociales de Paris (Service santé publique)
- SNCF(pôle sociétal).

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris