«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Pollution intérieure

Mairie de Paris
[08/07/2013]

Nous passons  environ 90% de notre temps en espace clos, chez soi, sur le lieu de travail, à l’école, dans les transports, les espaces commerciaux ou de loisirs… L'air que l’on y respire peut avoir des effets sur le confort et la santé

Depuis la simple gêne - odeurs, somnolence, irritation des yeux et de la peau - jusqu'à l'aggravation ou le développement de pathologies et allergies respiratoires.
Savez-vous que l’air intérieur est le plus souvent moins sain que l’air extérieur ?

Chacun peut adopter chaque jour des comportements responsables et agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur.
Changeons nos habitudes pour respirer mieux !


 Puce environnementLes polluants et sources de pollution

Aucun espace clos n'est hermétiquement isolé de l'extérieur ou des locaux contigus. Les niveaux de pollution extérieure "de fond" correspondent aux niveaux minimums de pollution intérieure, les polluants des sources intérieures s'ajoutant à ces niveaux minimums.

Il faut donc ajouter à la pollution extérieure des causes de pollution spécifique de l'atmosphère des locaux qui sont multiples : les gaz de combustion (modes de chauffage, production d’eau chaude sanitaire, activités quotidiennes de cuisine), les émanations par certains matériaux, les climatisations, les gaz d'échappement automobile (garages, parkings couverts), les produits ménagers, le bricolage (colles, peintures etc.), les matériaux de construction, le mobilier, les revêtements, les activités humaines (notamment le tabagisme) et enfin la seule respiration humaine (atmosphères confinées).

L’Observatoire de la Qualité de l’air Intérieur (OQAI) a mesuré la pollution dans l’air à l’intérieur de 567 logements représentatifs du parc de résidences principales en France de 2003 à 2006. Une trentaine de paramètres ont ainsi été suivis et les résultats de cette campagne de mesure constituent la première référence française sur l’état de la pollution dans les logements.

Ainsi, cette étude a montré qu’il existe une spécificité de la pollution à l’intérieur des logements par rapport à l’extérieur qui s’exprime en particulier par :
- la présence de certaines substances non observées à l’extérieur,
- des concentrations nettement plus importantes à l’intérieur,
- et une répartition de la pollution très inégale selon les logements et selon les habitudes de vie de leurs occupants.

 

Pour en savoir plus : Observatoire de la qualité de l’air intérieur


Puce environnement Le tabac
La fumée de cigarette est une source de pollution intérieure majeure (maison, voiture).
Le fumeur, qui inhale directement les polluants, est toujours "le plus pollué" avec les risques que cela implique et qui sont aujourd'hui connus de tous. 4 000 substances toxiques identifiées dans la fumée de cigarette interviennent sur les fonctions cardio-vasculaire et respiratoire. En France, chaque année, le tabac tue plus de 60 000 personnes.
La loi Évin interdit de fumer dans les lieux fermés affectés à un usage collectif (établissements scolaires et d’enseignement, lieux d’accueil et d’hébergement, lieux de travail, transports collectifs, bars et restaurants).


Puce environnementle monoxyde de carbone

Bien que souvent oubliée ou négligée, la pollution intérieure peut entraîner des accidents dramatiques (intoxications graves avec séquelles irréversibles ou même décès). Les teneurs en polluants peuvent atteindre des niveaux nocifs voire mortels en cas de ventilation insuffisante, de manque d’aération des locaux et de réglage, ou d’entretien, des appareils de chauffage. Sur Paris et sa petite couronne, en 2011, le Laboratoire Central de la Préfecture de Police (LCPP) a recensé 400 personnes gravement intoxiquées au monoxyde de carbone (CO) et 3 décès.


Puce environnementL’amiante

L’amiante est une substance minérale longtemps utilisée pour ses propriétés d’isolation acoustique, thermique et de résistance au feu. Elle s’est révélée dangereuse pour la santé quand elle est inhalée. Depuis janvier 1997, l'usage de l’amiante est interdit en France.


L’amiante peut provoquer des maladies mortelles dont les trois principales sont :
- l’asbetose , sclérose des tissus pulmonaires conduisant à une insuffisance respiratoire qui ne touche que les personnes fortement exposées (principalement les travailleurs dans les mines d’amiantes)
- le cancer du poumon, dont l’amiante est un facteur de risque fort au même titre que le tabagisme actif ou passif.
- Le mésothéliome ou cancer de la plèvre, spécifique de l’exposition à l’amiante, qui peut résulter d’un exposition même faible antérieure de 20 à 30 ans à l ‘apparition des premiers symptômes.


 Puce environnementLe saturnisme
Le saturnisme est une maladie due à une intoxication au plomb provenant d'anciennes tuyauteries en plomb ou de l'écaillage de peintures au plomb. A Paris, le saturnisme concerne surtout les enfants vivant dans des immeubles anciens, vétustes et souvent insalubres, qui mangent des écailles ou des poussières d'anciennes peintures contenant du plomb. 

 
 Puce environnementPour tous renseignements
ARS Ile-de-France 
Délégation territoriale de Paris - 35, rue de la Gare - 75935 Paris Cedex 19
Tél : 01 44 02 09 00

 



 

Liens utiles

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris