«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=La legionellose

[14/01/2010]
De nombreux cas de légionellose, isolés ou groupés, ont fait la une des médias ces dernières années. Depuis 1996, le nombre de cas déclarés de légionellose a augmenté régulièrement pour atteindre environ 1500 cas par an. Cette maladie infectieuse prend souvent la forme d’une pneumonie aiguë. Elle est due à l’inhalation de micro- gouttelettes d’eau contaminée par une bactérie nommée Legionella pneumophila.


Les équipements à risque
Les tours aéroréfrigérantes, associées aux systèmes de refroidissement d’installations techniques, les douches, bains à remous ou fontaines décoratives figurent parmi les équipements à risque, qui favorisent la croissance et la diffusion de la bactérie. Les légionelles prolifèrent dans les canalisations et les ballons d’eau chaude à des températures entre 25° et 45°C. Ce phénomène touche essentiellement les réseaux d’eau de grande taille car les petits réseaux ont généralement un chauffe-eau de taille réduite et proche du point d’usage, ce qui limite les zones de stagnation.
L’intervention du laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris (LHVP)
Le Laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris (LHVP) réalise des analyses de légionelles dans des équipements publics, des établissements de santé, des immeubles d’habitation ou de bureaux afin d’évaluer la qualité de l’entretien des installations. Lors de la survenue de cas de légionellose, il intervient également, à la demande de la Direction des Affaires sanitaires et sociales (DASS) de Paris, pour mener une enquête environnementale dans les sites susceptibles d’être à l’origine de la contamination.
Le LHVP est accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) selon la norme NF EN ISO/CEI 17025 pour les prélèvements d’eau et analyses de légionelles.
Un guide sur la gestion du risque lié aux légionelles est consultable et téléchargeable sur le site internet du ministère de la santé. Il présente un bilan de la réglementation et fournit toutes les prescriptions utiles aux propriétaires et gestionnaires d’installations à risque...


» Consulter le site Internet www.sante.gouv.fr

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris